Intelligence artificielle Éthique : Licenciement de deux chercheuses chez Google, le dirigeant et cofondateur...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Utilisation de l’IA dans les médias : La commission de la culture demande à la Commission européenne un cadre éthique clair

Suite à la publication de son livre blanc sur l'IA, la Commission européenne travaille sur un cadre législatif pour une IA fiable qui devrait...

Quatre nouveaux pays rejoignent le Partenariat mondial pour l’Intelligence artificielle

Les 3 et 4 décembre dernier se tenait à Montréal, le premier sommet du Partenariat mondial pour l’Intelligence artificielle (PMIA). À cette occasion, l’initiative...

Retour sur le premier anniversaire de la Charte Internationale pour une intelligence artificielle inclusive

La Charte Internationale pour une intelligence artificielle inclusive a fêté son premier anniversaire. Pour l'occasion, et pour célébrer les 100 premiers signataires, un événement...

Le CAHAI lance une consultation multipartite pour un cadre juridique sur la conception, le développement et l’application de l’intelligence artificielle

Suite à l'adoption de son étude de faisabilité en décembre 2020 qui faisait état de la nécessité de disposer d'un cadre juridique adéquat pour...

Éthique : Licenciement de deux chercheuses chez Google, le dirigeant et cofondateur de Google Brain démissionne

En décembre et février derniers, Timnit Gebru et Margaret Mitchell ont été licenciées par Google alors qu’elles travaillaient dans la branche éthique de l’IA pour la marque. Le 7 avril 2021, Samy Bengio, dirigeant et cofondateur de Google Brain a déposé sa démission. 

Retours sur ces deux licenciements. Timnit Gerbu, chercheuse émérite dans le domaine de l’IA et favorable à l’inclusivité dans le monde de la tech en général a été licenciée dans un cadre controversé : Google ne souhaitait pas qu’elle travaille sur une étude démontrant les biais et les dangers des modèles NLP. Âgée de 37 ans, elle s’était fait notamment connaître pour l’élaboration en 2018 d’un article mettant en avant les biais racistes et sexistes de l’IA, pendant qu’elle travaillait en tant que chercheuse à l’université de Stanford. C’est dans ce contexte-là, qu’elle avait rejoint Google, dans le but d’apporter plus d’éthique dans l’IA chez le géant américain, elle qui n’a jamais caché son inquiétude vis-à-vis des déviances de l’IA, notamment en ce qui concerne la reconnaissance faciale. De nombreux employés de Google et de chercheurs avaient apporté leur soutien à la chercheuse.

Margaret Mitchell, codirigeante de l’IA éthique pour la firme californienne a également été licenciée, deux mois plus tard, mais cette fois-ci pour violation du code de conduite au sein de l’entreprise. À noter que Margaret Mitchell avait, et ce à plusieurs reprises, exprimé son mécontentement quant au licenciement de Timnit Gerbu. Margaret Mitchell était pourtant la fondatrice de cette équipe de recherche en éthique de l’IA pour Google.

Cette semaine, Samy Bengio, dirigeant et cofondateur de Google Brain, division de Google dédiée à l’intelligence artificielle a quant à lui déposé sa démission. Une décision qui fait suite aux licenciements polémiques de Timnit Gerbu et Margaret Mitchell. Depuis 2007, Samy Bengio travaillait au sein de Google et avait progressivement grimpé les échelons pour être un des piliers de l’IA chez Google.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Reconnaissance faciale : La Cour suprême de l’État de New York statue en faveur d’Amnesty International et du projet STOP

Les systèmes de reconnaissance faciale questionnent sur les enjeux de protection des données et les risques d’atteintes aux libertés individuelles, de nombreuses ONG à...

Des chercheurs de l’Université de Stanford et de NVIDIA publient l’étude « EG3D : GAN 3D efficaces et sensibles à la géométrie »

Transformer les images 2D en scènes 3D est le sujet de nombreuses recherches, Nvidia Research a récemment présenté Instant NeRf, un modèle d'IA capable...

La plateforme miniature de chirurgie assistée par robot MIRA devrait rejoindre l’ISS en 2024

En collaboration avec Virtual Incision, une société de robotique, des ingénieurs de l'Université du Nebraska ont développé MIRA, un petit robot chirurgien télécommandé qui...

France 2030 : le gouvernement dévoile les 66 premiers lauréats de l’appel à manifestations « Compétences et métiers d’avenir »

Le plan France 2030 vise à soutenir l’émergence de talents et accélérer l’adaptation des formations aux besoins de compétences des nouvelles filières et des...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci