Les Émirats Arabes Unis se dotent d’un Conseil en intelligence artificielle

Les Émirats Arabes Unis se dotent d’un Conseil en intelligence artificielle
Actu IA
dubai-2311412_960_720

Le conseil des ministres des Émirats Arabes Unis a annoncé avoir formé un nouvel organe pour superviser l’intégration de l’intelligence artificielle dans les départements gouvernementaux et créer des environnements de travail stimulants pour accélérer le développement de projets.

Un conseil de 10 membres dirigé par le Ministre pour l’intelligence artificielle

Ce Conseil en intelligence en intelligence artificielle sera composé de 10 membres et dirigé par Omar Al Olama, le Ministre d’État pour l’intelligence artificielle nommé en octobre dernier par le Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum, Émir de Dubaï, Vice-président, Premier ministre et Ministre de la Défense des Émirats Arabes Unis.

En charge de préparer le pays et les habitants aux évolutions qu’implique l’arrivée des systèmes intelligents dans de très nombreux domaines, le Ministre pour l’intelligence artificielle sera assisté dans ce nouveau Conseil de représentants des différents gouvernements locaux.

Un organe créé dans le cadre de la stratégie IA des Émirats Arabes Unis

L’organe identifiera les besoins en IA et se concentrera sur la meilleure façon d’intégrer les technologies intelligentes. Il fera également des recommandations concernant les infrastructures nécessaires à leur implémentation. Par la suite ce Conseil en intelligence artificielle devrait se focaliser sur le développement d’outils facilitant le travail gouvernemental. En octobre dernier, le Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum avait indiqué :

« Nous cherchons à adopter tous les outils et méthodologies en lien avec l’intelligence artificielle pour accélérer et assurer une plus grande efficacité des services gouvernementaux à tous les niveaux. »

Le formation de ce conseil fait partie des 5 grands thèmes de la stratégie IA définie par les Émirats Arabes Unis dont les objectifs sont de parvenir à utiliser des systèmes intelligents pour développer de manière significative des secteurs comme les transports, la santé, les énergies renouvelables, l’eau, la technologie, l’éducation, l’environnement ou encore le trafic.