Intelligence artificielle Ecopia AI et Airbus annoncent une extension de leur partenariat pour fournir...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Singapour et Israël signent un accord de coopération en intelligence artificielle

Le Ministre des Affaires Etrangères de Singapour, Vivian Balakrishnan et le Ministre israélien de l'Innovation, de la Science et de la technologie, Orit Farkash-Hacohen ont...

Airbus et l’IUCT-Oncopole partenaires pour lutter contre le cancer grâce à l’Intelligence Artificielle

L'institut Universitaire du Cancer de Toulouse, IUCT-Oncopole, a signé le 3 mars dernier un protocole d'accord avec le leader de l'aéronautique AIRBUS. Les deux...

Sanofi annonce un partenariat avec McLaren Racing pour améliorer ses lignes de production

Ce mardi 26 avril, Sanofi a annoncé un partenariat avec McLaren Racing « pour accélérer l’efficience comme la performance de son outil de production...

Saagie et le LITIS annoncent la création d’un laboratoire commun dédié à l’IA

Fin février, Saagie et le LITIS ont annoncé la création de L-LiSa, un laboratoire commun dédié à l’intelligence artificielle. Quatorze collaborateurs travaillent dans ce...

Ecopia AI et Airbus annoncent une extension de leur partenariat pour fournir des cartes vectorielles 3D mondiale

Un an après leur partenariat visant à fournir des cartes numériques de nouvelle génération à l’échelle mondiale, Ecopia AI et Airbus ont annoncé la semaine dernière une extension de cet accord. Il devrait permettre de produire une représentation vectorielle tridimensionnelle de haute précision du monde réel, créée et maintenue à une vitesse sans précédent. Cette relation élargie permettra à Ecopia de rejoindre le réseau de revendeurs certifiés d’Airbus et ainsi, de revendre l’imagerie Airbus dans le cadre de sa gamme de produits.

ECOPIA AI

C’est à la suite d’une recherche doctorale à l’Université de Waterloo dans l’Ontario, institution leader du domaine de l’innovation, que la technologie de base d’Ecopia a été développée. Cofondée en 2013 par Yuanming Shu et deux autres diplômés de l’Université de Waterloo, Jon Lipinski et Shu Tan, la société se spécialise dans l’extraction d’informations à partir de mégadonnées géospatiales. Elle tire parti de l’IA de nouvelle génération pour convertir des images haute résolution de la Terre en cartes vectorielles HD qui sont intégrées dans des applications critiques dans le monde entier. Elle a pour clients des gouvernements, des industriels, des ONG, des assureurs…

En 2021, elle a ouvert un partenariat qui, entre autres, lui donne accès à la base de données mondiale d’imagerie haute résolution de 50 cm d’Airbus. Ce dernier est, depuis une trentaine d’années, un leader de l’innovation et du développement dans le domaine des technologies géospatiales et des solutions de défense, et a notamment conçu les satellites Pléiades Néo.

La constellation Pléiades Neo

Pléiades Neo, constellation optique de quatre satellites identiques de résolution 30cm financée, fabriquée et exploitée, par Aibus, représente une réelle avancée dans le domaine de l’observation de la Terre. Les premiers lancements ont eu lieu en 2021, les satellites mis sur orbite par des lanceurs Vega au Centre Spatial guyanais seront au complet cette année.

Les Pléiades Neo sont équipés d’un instrument optique léger en carburateur de silicium de nouvelle génération et grâce à leurs liaisons inter-satellites avec le vaisseau spatial géostationnaire SpaceDataHighway (EDRS) d’Airbus peuvent permettre des acquisitions urgentes à peine 40 minutes après une demande.

Ils rejoignent les deux engins spatiaux de la série Pléiades de première génération d’Airbus Pléiades 1A et Pléiades 1B, mis en orbite respectivement en 2011 et 2012, qui fournissent, pour leur part, des images de résolution 50 cm.

L’extension du partenariat Ecopia AI et Airbus

L’élargissement du partenariat permettra à Ecopia d’exploiter l’imagerie mondiale à très haute résolution de 30 cm de Pléiades Neo et de 50 cm de Pléiades d’Airbus, qui lui servira d’entrée pour ses systèmes de cartographie 3D basés sur l’IA. Ces cartes 3D offriront une base numérique pour des applications à destination des gouvernements, des assurances, des télécommunications ainsi que pour les applications grand public.

François Lombard, directeur des activités Intelligence chez Airbus Defence and Space, a déclaré :

« Nous sommes heureux de fournir notre imagerie à très haute résolution pour soutenir la capacité de cartographie 3D mondiale d’Ecopia. La résolution de 30 cm et la précision de géolocalisation de Pléiades Neo, associées aux systèmes basés sur l’IA d’Ecopia, offrent les atouts parfaits pour une cartographie précise et détaillée, tandis que la fréquence de revisite élevée des satellites est idéale pour suivre l’évolution de la couverture terrestre et maintenir à jour toute base de données 3D. »

Ecopia AI a débuté la production de cartes à grande échelle dans le cadre de ce partenariat et a réalisé la cartographie vectorielle 3D de bâtiments et de la végétation dans deux pays, couvrant plus de 14 000 000 de bâtiments sur 136 000 km2, en seulement 3 semaines.

Abigail Coholic, directrice principale des partenariats de distribution chez Ecopia AI, déclare :

« Nous sommes très heureux d’annoncer cette extension du partenariat Ecopia-Airbus. Cette relation renforce non seulement la capacité d’Ecopia à fournir des cartes vectorielles 3D de haute précision à l’échelle mondiale, mais représente également une étape vers notre vision de la création d’un jumeau numérique de la Terre en collaboration avec nos partenaires. »

.

 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

I-Stem, Généthon et Kantify découvrent une thérapie prometteuse contre les maladies génétiques

Les équipes d’I-Stem et de Généthon, laboratoires de l’Association Française contre les Myopathies (AFM-Téléthon), ont collaboré avec la start-up belge Kantify, spécialisée dans le...

La finale de « Ma thèse en 180 secondes » aura lieu à Lyon le 31 mai prochain

« Ma thèse en 180 secondes » concours qui s'inspire de « Three minute Thesis », conçu à l'Université du Queensland, en Australie, est...

CentraleSupélec et SystemX lancent l’Alliance CircularIT pour mettre le numérique au service de l’économie circulaire

Le 10 mai dernier, CentraleSupélec et l’IRT SystemX ont annoncé la création d'« Alliance CircularIT » afin de « mettre la puissance du numérique...

Le Val de Marne mise sur l’intelligence artificielle pour améliorer son réseau d’assainissement

En novembre 2020, l’agence de l’eau Seine-Normandie lançait l'appel à projets innovation pour la gestion de l’eau, « Transition numérique et économie circulaire »...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci