Intelligence artificielle Deepomatic et son logiciel de reconnaissance visuelle appliquée à des projets industriels...

Pour approfondir le sujet

Au Japon, une société d’assurance licencie 34 salariés à profit d’une intelligence artificielle

La société d'assurance japonaise Fukoku va se passer des services de 34 de ses 130 employés et ne pas renouveler plusieurs CDD en cours,...

IA et Robotique: Vicarious lève 50 millions de dollars

Vicarious est une start-up réputée pour son fort potentiel en matière d'intelligence artificielle axée robotique. Elon Musk ou encore Mark Zuckerberg avaient déjà été...

Une équipe de chercheurs présente une intelligence artificielle différenciant les oiseaux d’une même espèce

Une équipe de scientifiques CNRS/ Université de Montpellier/ Université Paul-Valéry-Montpellier/ IRD/ EPHE/ CIBIO à l’Université de Porto ont présenté les résultats de leurs recherches sur...

Deepomatic et son logiciel de reconnaissance visuelle appliquée à des projets industriels lèvent 6,2 millions de dollars

La start-up Deepomatic, figurant parmi les ​« 10 promesses de la French tech en 2018 »​, vient d’annoncer avoir bouclé un tour de table de 6,2M$ (5,1M$ capitaux propres +1,1M$ dette) en série A, mené par Hi Inov Dentressangle, soutenu par son investisseur et partenaire historique, Alven et le business angel​ Bertrand Diard​, cofondateur de Talend.

L’objectif de Deepomatic depuis sa création est d’accompagner les entreprises dans la transition vers une société augmentée par l’IA, en les aidant à tirer toute la valeur provenant de leurs images et caméras. Son logiciel d’intelligence artificielle permet aux acteurs de l’industrie et de l’infrastructure de construire et exploiter des systèmes de reconnaissance d’images personnalisés et à l’échelle industrielle. Les organisations de secteurs variés (infrastructures, BTP, grande distribution, restauration, énergie…) inventent des nouveaux produits (péages, encaissement) améliore l’efficacité de leurs processus opérationnels (détection d’anomalie, automatisation des tâches visuelles, audit de conformité).

Grâce à cette levée, Deepomatic espère:

  • accentuer sa différentiation technologique,
  • accélérer son développement à l’international avec notamment son implantation à New-York pour développer le marché nord-américain,
  • et consolider sa place de leader européen dans le domaine du logiciel de reconnaissance vidéo pour les entreprises.

Augustin Marty, CEO de Deepomatic, a déclaré : ​

« Deepomatic a choisi Hi Inov pour rejoindre un portofolio tourné vers les plateformes logicielles technologiques. Hi Inov dispose d’un carnet d’adresse et de la confiance grandes entreprises européennes. Ils nous accompagnent dans la réalisation d’un projet ambitieux, et compatible avec les exigences des corporations internationales.

Cette levée de fonds de 6,2M$ nourrit notre obsession actuelle où chaque entreprise doit devenir autonome dans l’exploitation de ce que la transformation digitale offre de meilleur, l’IA.

Chaque première mondiale industrielle facilitée par Deepomatic concrétise notre vision d’une IA pragmatique, et représente une victoire qui nourrit les ambitions de toute la société. »

L’augmentation de capital semble donc couronner le positionnement de l’entreprise qui se place au cœoeur d’applications déployées à l’échelle industrielle. Sa solution complète, articulée autour de, Deepomatic Studio et Deepomatic Run, permet de construire, en moins de 3 mois, des systèmes de reconnaissance vidéo personnalisés puis d’exploiter leurs applications en production tels que : encaissement automatique de milliers de plateaux repas par jour chez Compass grâce à la reconnaissance de 20 000 références produits, ou encore l’automatisation du diagnostic de réparation chez Belron/Carglass.

Avec ces nouvelles ressources, Deepomatic compte accélérer sur deux axes stratégiques :

les fonctionnalités de déploiement embarqué, qui permettent de faire fonctionner des algorithmes de reconnaissance vidéo sur du matériel toujours plus petit, plus économe en ressources et moins coûteux. L’embarqué intéresse donc de près Deepomatic qui y voit une possibilité d’ouvrir à ses clients un immense champ d’applications.

– et le renforcement de son réseau de partenaires clés, notamment des leaders dans les domaines de l’intégration informatique (SCC), des infrastructures hyperconvergées (Nutanix) et des matériels de déploiement de l’intelligence artificielle (Intel). Ces relations permettent aux clients de la société de déployer rapidement à l’échelle industrielle ses solutions robustes et de gérer le cycle de vie complet des applications en production.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

Le projet RePAIR : aider les archéologues à restaurer les fresques du passé grâce à l’intelligence artificielle

Afin de faciliter le processus de reconstruction et de réhabilitation permettant de redonner une seconde vie aux œuvres d'art de l'antiquité et du moyen-âge,...

Comment les start-up spécialisées dans l’analyse du climat déploient des solutions d’IA de gestion du réchauffement climatique

Le changement climatique est une problématique majeure de plus en plus mise en avant par les autorités et qui impacte déjà plusieurs secteurs d'activité....

Adaptiv’Langue, une solution d’apprentissage personnalisée grâce à l’intelligence artificielle disponible dans les lycées franciliens

Le mois de septembre est inévitablement associé à la rentrée scolaire, celle où 12,8 millions d'élèves du premier et du second degré retrouvent le...

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...