Intelligence artificielle Deep Tech : Annonce de quatre nouveaux lauréats suite à l'AMI «...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

La start-up française Shift Technology devient une licorne après sa levée de fonds auprès d’Advent International

Shift Technology, société française spécialisée dans le développement de solutions d'automatisation et d'optimisations des données basées sur l'IA dans le secteur de l'assurance, a...

La scale-up française Botify lève 55 millions de dollars pour améliorer son offre en adéquation avec la croissance du marché SEO

Botify, une start-up française spécialisée dans le référencement naturel (SEO) a annoncé avoir levé la somme de 55 millions de dollars auprès de InfraVia...

Le réseau d’innovation 1Kubator lève 9 millions d’euros pour accélérer son développement et sa présence en France

1Kubator, réseau d'innovation en France, annonce la levée de neuf millions d'euros en parallèle de son entrée dans le capital de Groupama. Avec ce...

Scale-Up Europe : Plus de 150 fondateurs de scale-up, investisseurs, chercheurs, dirigeants et institutionnels rejoignent l’initiative

Talents, investissements, collaboration startups-grands groupes et deep tech, l’initiative Scale-Up Europe a été officiellement lancée le 4 mars 2021 par Cédric O aux côtés de...

Deep Tech : Annonce de quatre nouveaux lauréats suite à l’AMI « French Tech Seed »

Quatre nouveaux lauréats qui ont été retenus par le fonds d’investissement « French Tech Seed ». Une première liste de 18 organismes avait été dévoilée en janvier dernier.

Le 21 juin 2018, le gouvernement français annonçait la création du fonds d’investissement « French Tech Seed » doté de 400 M€ issus du Programme d’investissement d’avenir intégré au Grand plan d’investissement et opéré par Bpifrance pour le compte de l’Etat. Lancé le 18 juillet 2018, ce fonds a vocation à soutenir les start-ups technologiques en phase de post-maturation, et notamment des start-ups de la deep tech de moins de 3 ans.

L’originalité du fonds « French Tech Seed » repose sur un mécanisme de prescripteurs labellisés et un effet de levier sur l’investissement privé. Ces prescripteurs garantiront le caractère technologique et les investisseurs privés le potentiel de développement de l’entreprise. Les entreprises dont la technologie est validée par les prescripteurs et qui bénéficient d’investissements privés pourront ainsi se voir accorder un financement en obligations convertibles par Bpifrance pouvant aller jusqu’à deux tiers du tour de table.

Mobilier des organismes répondant à des critères spécifiques

Cet AMI a déjà permis de mobiliser de nombreux organismes en charge dans les territoires, de l’incubation, de la valorisation au service du transfert de technologies et de la création d’entreprises. Une première vague de 18 lauréats avait déjà été annoncée le 17 janvier dernier.

Une deuxième vague de 4 structures vient rejoindre les précédents lauréats dans la mesure où ils ont su à leur tour répondre aux critères suivants :

  • le potentiel à proposer des projets de création d’entreprise innovante à forte intensité technologique ;
  • la garantie du caractère innovant et technologique des projets ;
  • la garantie d’un suivi et d’un accompagnement de l’entreprise dans ses dimensions stratégique, de développement commercial et de financement ;
  • la capacité à mobiliser l’écosystème de financements privés.

Conscient de l’importance stratégique de la deep tech pour la croissance et pour l’emploi, la France renforce ainsi un outil capable de mobiliser l’investissement au service de ces start-ups et de financer le pré-amorçage à grande échelle.

Les quatre nouveaux lauréats

  • French Tech Seed Bretagne, un consortium dont le chef de file est la SATT Ouest Valorisation associant 7 Technopoles Bretagne, la Fédération des sept technopoles bretonnes ;
  • French Tech Seed AST ADI Aquitaine Technopoles, un consortium dont le chef de file est la SATT Aquitaine Science Transfert associant l’Agence de développement et d’innovation Nouvelle-Aquitaine et le réseau Aquitaine Technopoles (Agropole, Hélioparc, Technopole Pays Basque, Bordeaux Technowest et Unitec) ;
  • Starburst Accelerator, un accélérateur dédié aux start-up de l’aéronautique et du spatial ;
  • French Tech Seed Pays de la Loire, un consortium dont le chef de file est Atlanpole associant la SATT Ouest Valorisation, Angers Technopole, Le Mans Innovation et Laval Mayenne Technopole.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Le groupe Manutan investit dans la Robotic Process Automatisation pour dynamiser son département Finances

Manutan, fournisseur européen de produits et services aux entreprises et aux collectivités et spécialiste du e-commerce BtoB, investit dans la Robotic Process Automatisation (RPA)...

Spice AI veut faciliter l’intégration de l’intelligence artificielle dans les applications

Spice AI, startup basée à Seattle, a pour objectif de faciliter le travail des développeurs lors du développement d'applications intelligentes. Bien que l'IA ait...

Podcast : L’université Paris Dauphine-PSL dévoile le premier épisode de « EX MACHINA, l’ère des algorithmes »

"IA : qui sont les humains derrière la machine ?", c'est le titre du tout premier podcast d'EX MACHINE, lancé par l'université Paris Dauphine-PSL....

Les startups Manitty, PaIRe et Beyond Aero récompensées lors de la 11e édition du prix Jean-Louis Gerondeau – Safran

Manitty, PaIRe et Beyond Aero sont les startups lauréates du prix Jean-Louis Gerondeau - Safran 2021. Leurs innovations dans les domaines de l’aéronautique, des...