craft ai et TrustInSoft, lauréates de la 1re saison de START@SystemX dédiée à la Cybersécurité

craft ai et TrustInSoft, lauréates de la 1re saison de START@SystemX dédiée à la Cybersécurité
Actu IA
STARTCyber

Les 2 start-up sélectionnées par le jury sont expertes dans les outils d’analyse de code source et d’IA « as-a- service». Elles intégreront le projet R&D EIC (Environnement pour l’Interopérabilité et l’intégration en Cybersécurité) piloté par l’IRT SystemX en collaboration avec l’ANSSI et expérimenteront, avec les partenaires industriels du projet, leurs technologies sur la plateforme CHESS pour favoriser le développement de nouveaux champs d’innovation dans le domaine de la cybersécurité des systèmes connectés.

La cybersécurité est la 3è thématique lancée dans le cadre de START@SystemX, une initiative unique d’open innovation au service de l’accélération technologique et business des start-up.

Deux start-ups pour le projet EIC

À Palaiseau, ce 24 janvier 2018, SystemX, IRT en Ile-de-France dédié à l’ingénierie numérique des systèmes, a dévoilé les 2 lauréats de son appel à candidatures pour la saison 1 de START@SystemX Cybersécurité: craft ai et TrustInSoft. Sélectionnées parmi 16 start-up par un jury composé des partenaires industriels du projet EIC ainsi que des représentants des pôles Cap Digital et Systematic paris-Region, les deux lauréats se sont distingués par leurs spécificités au regard du caractère innovant, du potentiel de leur solution et de leur capacité à réaliser rapidement une preuve de concept.

Ces 2 start-up rejoignent le projet EIC qui a été lancé à l’autome 2015 par SystemX pour une durée de 5 ans. Les objectifs de ce projet sont multiples : connaître et anticiper la menace grâce à des capacités d’analyses automatisées, évaluer la robustesse des contre-mesures mises en œuvre dans des cas d’usage réalistes, répondre aux exigences de supervision des attaques, comprendre et modéliser le risque cybersécurité, et proposer des solutions juridiques et réglementaires en cybersécurité. Les résultats de ces travaux serviront également à l’ANSSI pour établir des recommandations en lien avec les enjeux et risques industriels.

craft ai et TrustInSoft travailleront, pendant une durée de 6 mois maximum, avec les partenaires industriels impliqués dans le projet ainsi qu’avec l’ANSSI. START@SystemX leur offre l’opportunité de démontrer leur expertise, la pertinence de leurs briques technologiques et de contribuer activement au développement de technologies innovantes qui favoriseront notamment l’amélioration de la résilience des architectures aux cyberattaques et la compréhension des menaces émergentes.

craft ai

craft ai est une solution d’Intelligence Artificielle explicable as-a-service permettant aux entreprises de décupler la productivité de leurs collaborateurs. craft ai est la première API d’automatisation cognitive permettant de créer rapidement des IA contrôlables qui apprennent en continu et capturent toute la complexité des processus opérationnels. craft ai est utilisée par des leaders des secteurs de l’Energie, des Services aux Collectivités, Bancaire, de la Distribution…

L’objectif de la participation de craft ai à START@SystemX est d’expérimenter la performance de son Intelligence Artificielle pour développer des sondes de détection et de traitement automatique d’intrusions par analyse comportementale, mais aussi de mettre au point des sondes de prévention d’intrustion. Elle travaillera étroitement avec Thales et Airbus.

“En tant que fournisseur d’IA as-a-service, nous sommes régulièrement sollicités sur des sujets d’analyse comportementale des réseaux pour la détection et le traitement des intrusions”, déclare Caroline Chopinaud, Docteur en IA et CBDO chez craft ai.

“Le modèle de collaboration Grands Groupes, Startups & IRT dans le cadre de START@SystemX va nous permettre de co-construire les IAs qui propulseront les solutions de cybersécurité de demain.”

TrustInSoft

TrustInSoft édite un outil d’analyse statique pour le code source écrit en C et en C++. TrustInSoft Analyzer détecte de manière exhaustive les erreurs de programmation présentes dans les logiciels et offre de vraies garanties mathématiques sur la qualité du code. À la différence de ses concurrents, cette solution est fondée sur des méthodes formelles et vise non seulement à trouver le plus de fautes mais aussi à en prouver l’absence. Dans le cadre du POC START@SystemX, TrustInSoft va s’attacher à explorer et analyser le code critique pour une solution d’un des partenaires du projet EIC (Bertin IT) afin de prouver que tous les « Undefined Behaviors » qui pourraient mener à des failles de sécurité sont absents du code et ainsi se prémunir contre les cyberattaques.

« START@SystemX représente pour TrustInSoft une opportunité unique de nouer des liens forts avec les acteurs de la cybersécurité de l’écosystème du plateau de Saclay, en expérimentant des méthodes mathématiques innovantes pour immuniser les systèmes logiciels contre les cyber-menaces, toujours plus fortes ». Benjamin Monate, CTO.

Un accès privilégié à la plateforme technologique CHESS

Ces 2 start-up pourront s’appuyer sur les capacités de la plateforme technologique CHESS dédiée à l’évaluation de la cybersécurité des architectures. CHESS capitalise sur l’ensemble des travaux menés chez SystemX pour conduire des simulations et des analyses sur des cas d’usage innovants dans le domaine des smartgrids, de l’usine du futur, du transport connecté et autonome et les nouveaux services de l’internet des objets.

Enfin, les pôles de compétitivité Cap Digital et Systematic Paris-Region qui jouent un rôle déterminant dans le sourcing de start- up dans le cadre des saisons START@SystemX, offrent l’opportunité aux start-up lauréates de candidater, au challenge numérique PoC & Go, qui permet d’obtenir également une subvention pour la réalisation de leur PoC de la part de la BPI lors de cette saison dédiée à la cybersécurité.

« Cette première saison de START@SystemX dédiée à la cybersécurité a rencontré un véritable élan, avec 16 start-up candidates. Le comité projet a sélectionné 2 start-up dont les technologies s’avèrent particulièrement intéressantes à évaluer sur les cas d’usages du projet EIC.

Depuis son lancement, il y a 2 ans, cette initiative multipartenariale unique en France s’installe comme une formidable opportunité pour les start-up d’engager une étroite collaboration avec des acteurs industriels majeurs pour démontrer et valider la pertinence de leurs solutions technologiques sur des cas d’usage concrets, tout en bénéficiant de l’encadrement proposé par l’IRT », explique Gilles Desoblin, Directeur du programme Internet de Confiance, IRT SystemX.

À propos de l’IRT SystemX

Basé sur le campus Paris-Saclay, l’IRT SystemX se positionne comme un accélérateur de la transformation numérique. Centrés sur l’ingénierie numérique des systèmes du futur, ses projets de recherche couvrent les enjeux scientifiques et technologiques des filières industrielles du transport et de la mobilité, de l’énergie, de la sécurité numérique et des télécommunications. Ils répondent aux défis que rencontrent les industriels dans les phases de conception, de modélisation, de simulation et d’expérimentation des produits et services futurs, intégrant de plus en plus de technologies numériques.

La feuille de route 2016-2020 de l’IRT s’articule autour de 4 programmes : l’industrie agile, les transports autonomes, les territoires intelligents et l’internet de confiance. Aujourd’hui, SystemX, ce sont 31 projets lancés, impliquant 75 partenaires industriels (grandes entreprises, PME et start-ups) et 21 laboratoires académiques, pour 260 collaborateurs dont 120 en propre.