Confiance.ai et VDE s’associent pour créer un label franco-allemand sur l’IA de confiance et responsable

L’un des objectifs du collectif Confiance.ai qui a récemment présenté le bilan de ses travaux est de contribuer à la mise en œuvre opérationnelle du futur AI-Act. Il a annoncé ce 6 octobre un Memorandum of Cooperation (MoC) avec un consortium allemand conduit par VDE, l’une des plus importantes organisations technologiques d’Europe basée en Allemagne. 

Le collectif du programme Confiance.ai rassemble autour de ses 13 partenaires fondateurs industriels et académiques (Air Liquide, Airbus, Atos, CEA, Inria, Naval Group, Renault, Safran, IRT Saint Exupery, Sopra Steria, IRT SystemX, Thales et Valeo) un écosystème de près de 50 partenaires notamment des startups et PME, ainsi que des laboratoires.

Pour sa part, le consortium allemand conduit par VDE réunit 10 partenaires industriels, académiques et de la société civile, dont Bosch, Siemens, Technische Universität Darmstadt, SAP, ITAS/KIT, iRights.Lab, Ferdinand-Steinbeis-Institut, BASF, TÜV-SÜD, IZEW Universität Tübingen.

Que ce soit côté français ou allemand, ce sont donc des acteurs de premier plan représentant un nombre important de secteurs industriels stratégiques pour l’Europe, qui vont s’allier pour créer courant 2023 un label commun franco-allemand sur l’IA de confiance et responsable, étroitement lié aux futures normes harmonisées de l’AI Act.

Ce label a pour objectif de fournir les lignes directrices et spécifications pour les applications d’IA et de contribuer ainsi à la mise en œuvre opérationnelle du futur règlement par les industriels.

Les partenaires du collectif et du consortium proposeront un référentiel commun sur l’IA de confiance (caractéristiques nécessaires à la fiabilité, référentiel d’évaluation et indicateurs clés de performance). Basé sur la mise en commun des travaux antérieurs réalisés par chacun, il adressera les questions d’éthique, de responsabilité, de sécurité et pourra  d’autre part s’étendre aux questions environnementales liées à l’IA.

Leur ambition est de porter ce label à l’échelle européenne, ils proposeront ainsi une structure de gouvernance, future alliance industrielle européenne sur l’IA, afin d’en assurer la promotion et la diffusion.

Julien Chiaroni, Directeur du Grand Défi IA au sein du Secrétariat général pour l’investissement, commente :

« Le collectif Confiance.ai collabore depuis de nombreux mois avec l’écosystème allemand. La force de cette alliance entre des partenaires industriels et académiques de premier plan réside dans notre volonté de promouvoir une vision commune de l’IA de confiance et responsable, et de créer un label dédié dans un premier temps au niveau franco-allemand, mais qui aura vocation à être portée à l’échelle européenne. »

Sebastian Hallensleben, responsable de la transition numérique et de l’IA chez VDE, ajoute :

« Le consensus sur les principes d’une utilisation responsable de l’IA – tels que la transparence, l’équité, la protection de la vie privée, la fiabilité et la responsabilité – est assez évident. Le défi réside dans la mise en œuvre opérationnelle de ces principes. Avec notre norme et label de confiance en matière d’IA (« AI Trust Standard & Label »), nous avons élaboré une démarche pratique du point de vue de l’Allemagne et nous nous réjouissons non seulement de la faire évoluer, mais aussi de l’intégrer aux travaux français et, à terme, européens. Les potentiels de synergies sont considérables. »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
EXTRACT par RECITAL

Capturez des données dans tous vos documents, qu'ils soient simples ou complexes, structurés ou non structurés … automatisez vos processus de capture ...

 
Partager l'article
Abonnez-vous à ActuIA, la revue professionnelle de l'intelligence artificielle magazine intelligence artificielle Découvrez la revue professionnelle de l'intelligence artificielle
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.