Intelligence artificielle Cinq acteurs du monde de l'automobile et des technologies s'associent pour créer...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Canada : quatre nouveaux projets d’intelligence artificielle soutenus par le pôle Scale AI

Quatre nouveaux projets technologiques liés à l'intelligence artificielle seront soutenus par le pôle d'investissement et d'innovation canadien Scale AI. D'une hauteur de 35 millions...

CEA et Atos axent leurs recherches sur l’intelligence artificielle pour les industries et le climat

Le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) a annoncé la signature d'un partenariat avec Atos. L'objectif principal de cet accord vise à mener conjointement des...

Atos et Thalès créent Athéa, entreprise spécialisée dans les solutions big data pour la défense

Dans le cadre d'un partenariat, Atos et Thalès ont annoncé la création d'Athéa, une entreprise qui aura pour objectif de développer une plateforme autour...

Atos lance “Think AI”, une solution pour développer des applications d’IA haute performance

ThinkAI, c'est le nom de la nouvelle solution de bout en bout sécurisée lancée par Atos à la fin du mois de juin. Elle...

Cinq acteurs du monde de l’automobile et des technologies s’associent pour créer la “Software république”

Afin de créer la “Software République”, Thalès, STMicroelectronics, Dassault Systèmes, Groupe Renault et Atos ont annoncé, ce 9 avril 2021, l’officialisation de leur collaboration. Il s’agit d’un nouvel écosystème visant l’innovation dans la mobilité intelligente et durable et susceptible d’accueillir de nouveaux membres afin de développer des collaborations ouvertes. 

Cet écosystème d’innovation ouverte fondé par cinq acteurs dans les domaines de l’automobile et des technologies contribuera à l’amélioration des produits et services liés à l’intelligence artificielle, à la connectivité, aux jumeaux numériques ou encore à l’électronique embarquée. Elie Girard, directeur général d’Atos évoque ces domaines tout en faisant référence à ce partenariat :

“Atos est fier de compter parmi les membres fondateurs de la Software République. En tant que créateur de technologies et intégrateur de solutions complexes, nous allons mettre à la disposition de cet écosystème unique notre expertise digitale en matière de réduction de l’empreinte carbone et nos technologies innovantes dans des domaines clés comme l’intelligence artificielle, la sécurité digitale, le cloud, l’IoT ou le calcul haute performance. Combinant les forces de cinq des plus grands acteurs mondiaux des secteurs de l’automobile et de la technologie, cette initiative promet d’accélérer la décarbonation des mobilités.”

Les cinq acteurs ont défini trois grands domaines de coopération afin de développer et commercialiser conjointement des systèmes de mobilité intelligente pour mettre en place une offre de mobilité adaptée et agile :

  • Systèmes intelligents pour faciliter la connectivité sécurisée entre le véhicule et son environnement digital et physique.
  • Systèmes de simulation et de gestion des données pour optimiser les flux pour les territoires et les entreprises.
  • Écosystème d’énergie pour simplifier l’expérience de charge.

En adéquation avec ces trois domaines, deux sujets sont évoqués par les partenaires de la “Software République” : le premier est l’optimisation des flux de mobilité pour les territoires afin de faciliter l’accès et la simulation des échanges d’informations de mobilité à différentes échelles pour les consommateurs, les opérateurs, les autorités publiques et les urbanistes. Le second concerne le Plug And Charge qui a pour objectif de développer de nouvelles technologies et services pour les voitures électriques comme une reconnaissance automatique ou une charge facturée sans que l’utilisateur ait à intervenir. Bernard Charlès, Vice-Président du Conseil d’administration et Directeur Général de Dassault Systèmes, souhaite montrer que le projet n’est pas lié qu’au monde des transports et de l’automobile :

“Bien au-delà de la filière automobile, il s’agit de penser usage – la mobilité offrant un environnement de travail et de loisir s’intégrant dans une économie durable. Cette économie d’expérience va de pair avec une Renaissance de l’industrie dans le monde entier : la nouvelle économie de la mobilité va s’organiser sur un mode collaboratif en nouveaux réseaux de valeurs autour de plateformes numériques. La Software République est ainsi un écosystème multi-industrie et multidisciplinaire qui veut accélérer l’innovation et faire grandir les forces vives de demain. Pour cela, elle va s’appuyer sur l’environnement virtuel collaboratif qu’est la plateforme 3DEXPERIENCE de Dassault Systèmes et sur les jumeaux numériques d’expérience. Elle va aussi bénéficier de l’accélérateur de start-up 3DEXPERIENCE Lab.”

La création de cet écosystème est induite des nouvelles opportunités qu’offrent la transformation de la mobilité : véhicules électriques, nouveaux composants, nouveaux services après-vente etc. Patrice Caine, président-directeur général de Thalès souhaite contribuer à ce projet :

“La Software République apporte un élan conjoint et disruptif, indispensable à l’écosystème de la mobilité. Thales, s’appuyant sur une expérience éprouvée en sécurité numérique sur des marchés très exigeants (comme le transport, la banque, la défense ou l’aérospatial), partagera son expertise en intelligence artificielle, cybersécurité et en connectivité, pour renforcer la protection des véhicules, de leurs données et de celle des acteurs de la mobilité.”

Luca de Meo, CEO du Groupe Renault met en avant tout l’enjeu collectif existant derrière ce partenariat :

“Dans la nouvelle chaîne de valeur de la mobilité, les systèmes d’intelligence embarqués sont le nouveau moteur, là où se concentrent désormais toute la recherche et l’investissement. Face à ce défi technologique, nous choisissons de jouer collectif et ouvert. Il n’y aura aucun centre de gravité, la valeur de chacun sera démultipliée par les autres. Les expertises conjuguées en matière de cybersécurité, de microélectronique, d’énergie et de gestion des données nous permettront de développer des solutions de pointe, uniques, au service d’une mobilité décarbonée, partagée, responsable, made in Europe.”

Jean-Marc Chéry, président du directoire et directeur général de STMicroelectronics rejoint Luca de Meo dans “l’approche partenariale” :

“STMicroelectronics rejoint la Software République pour apporter ses innovations en produits et solutions semiconducteurs dédiées à l’électrification et à la digitalisation des véhicules et services de mobilité. Nos expertises sont au cœur de la transformation en cours vers des solutions efficaces et correspondant aux attentes collectives en matière d’impact sur l’environnement. L’approche partenariale au cœur de ce projet va également permettre de renforcer les liens au sein de la chaine de valeur dans toutes ses dimensions, un aspect essentiel pendant cette phase de transformation de l’industrie.”

La “Software République” souhaitera à terme, s’investir pour les start-up afin de favoriser l’innovation. Elle cherchera à créer un fonds d’investissement pour financer les start-up les plus prometteuses mais aussi à créer un incubateur pour héberger des start-up spécialisées dans le domaine des technologies pour la mobilité intelligente. Par ce biais, ces start-up auront accès à un mentoring par un réseau de valeur et également à un environnement virtuel collaboratif de développement et d’expérimentation.

 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

La France et l’Allemagne débloquent 17,5 millions d’euros pour financer les cinq projets lauréats de leur APP commun

Dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, la Direction générale des Entreprises (DGE) organise, avec le soutien du Hub...

La start-up marseillaise Telaqua annonce une levée de fonds de 4 millions d’euros

Telaqua, startup marseillaise spécialisée dans la gestion des systèmes d’irrigation agricoles et viticoles, a annoncé le 11 mai dernier une levée de fonds de...

L’accélérateur de start-ups Future4care inaugure officiellement ses locaux et sa plateforme numérique

Le 10 juin 2021, Sanofi, Capgemini, Generali et Orange annonçaient la création de Future4care qui a pour ambition d’accélérer le développement de solutions européennes...

Hewlett Packard Enterprise annonce la construction de sa première usine dédiée au HPC et à l’IA en Europe

Hewlett Packard Enterprise (HPE) a annoncé, le 18 mai, la construction de sa première usine en Europe destinée à soutenir le développement de supercalculateurs...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci