Intelligence artificielle Challenge Crop Data Challenge 2018 : 1er prix pour Amine Chemchem, post-doctorant...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Des chercheurs ont développé une intelligence artificielle permettant la prédiction des propriétés du noyau atomique

Les travaux de Raphaël-David Lasseri, David Regnier, Jean-Paul Ebran et Antonin Penon, théoriciens du CEA, de l’Irfu à la DRF (Espace de Structure Nucléaire...

Des chercheurs utilisent le deep learning et les réseaux neuronaux convolutifs 2D et 3D pour prédire le degré de gravité de la Covid-19

Des chercheurs et médecins de Gustave Roussy, de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, de CentraleSupélec, de l’Université de Paris, de l’Université Paris-Saclay, de l’Inserm, de...

Des chercheurs ont mis au point un algorithme de prédiction des maladies dues à des régimes spécifiques

Les consultations auprès de nutritionnistes ont considérablement augmenté ces dernières années. Grâce aux progrès scientifiques, les régimes se sont améliorés et sont beaucoup plus...

Le CNES et Clemessy développent un simulateur de systèmes fluidiques à l’aide de réseaux de neurones artificiels

Le  Centre national d’études spatiales (CNES) et Clemessy collaborent actuellement au développement d'un simulateur de systèmes fluidiques, à l’aide de réseaux de neurones artificiels....

Challenge Crop Data Challenge 2018 : 1er prix pour Amine Chemchem, post-doctorant à l’université de Reims

Organisé par l’Institut de convergence CLAND, et l’université de Paris-Saclay, le premier Challenge Crop Data Challenge s’est déroulé cette année.

Ce challenge vise à comparer les performances de méthodes statistiques et d’apprentissage automatique pour prédire les rendements agricoles et à promouvoir les échanges de connaissances autour des méthodes de prédiction pour l’enseignement et les applications agricoles. Deux challenges étaient proposés, l’un sur le blé, l’autre sur le maïs.

L’objectif de ce challenge est de développer des approches numériques permettant d’anticiper les rendements du mais en France. Le fait de disposer de prédictions fiables en amont de la récolte offre la possibilité aux opérateurs économiques régionaux de mieux planification des récoltes, gérer les stocks et optimiser leurs contrats (achats et ventes de grains).

Les prédictions de rendement constituent également une information stratégique utilisée par les acteurs opérants sur les marchés internationaux. Des prédictions de récoltes abondantes ou, au contraire, des prédictions de pertes importantes, peuvent fortement impacter les cours des marchés agricoles mondiaux.

Amine Chemchem, post-doctorant dans le cadre de la chaire C2I2 du CReSTIC de l’université de Reims Champagne-Ardenne, a notamment participé au challenge Crop Data Challenge 2018 : Prédiction des rendements agricoles.

Comme l’indique l’Université de Reims Champagne-Ardenne, Amine Chemchem a proposé une approche originale reposant d’une part sur la méthode des forets aléatoires, et d’autre part, sur la puissance de calcul offerte par le centre de calcul régional ROMEO de l’université de Reims Champagne-Ardenne. En tirant parti du serveur NVIDIA DGX1 dédié aux applications de l’Intelligence Artificielle, le post-doctorant du CReSTIC a obtenu une précision égale à 84%, ce qui lui a permis d’obtenir la première place dans la catégorie « Professionnel ».

Le prix lui sera remis par le Réseau Mixte Technologique « Modélisation et analyse de données », via l’ACTA. De plus, il obtient la troisième place pour la prédiction de perte de rendement du blé.

 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Quel rôle l’intelligence artificielle joue-t-elle dans la lutte contre les incendies de forêt ?

Le Maroc, l'Espagne et la France connaissent actuellement une vague de chaleur très importante qui surprend les météorologues car elle arrive précocement. Avec le...

L’UMONS introduit 40 portefeuilles projets FEDER-FSE+ pour un budget de plus de 280 millions d’euros

Le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) et le FSE (Fonds Social Européen Plus) ont pour objectif de renforcer la cohésion sociale et économique...

Yoshua Bengio fait son entrée dans le dictionnaire Larousse

Nouveau signe de la popularisation de l'intelligence artificielle, le directeur scientifique de Mila et professeur à l’Université de Montréal, Yoshua Bengio, intègre le Petit...

METAFORA biosystems lance METAflow, logiciel cloud d’analyse numérique de cytométrie en flux

METAFORA Biosystems, une société qui a développé une plateforme de cytométrie en flux alimentée par l'IA pour générer des diagnostics in vitro (DIV) plus...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci