Actualité CentraleSupélec et Lusis lancent la chaire « Intelligence artificielle appliquée à la...

Pour approfondir le sujet

Lancement de la Chaire Good in Tech par IMT-BS, Ecole du Management et de l’Innovation de Sciences Po et la Fondation du Risque

Institut Mines-Télécom Business School (IMT-BS), l’Ecole du Management et de l’Innovation de Sciences Po et leurs partenaires ont annoncé ce jeudi le lancement de...

AssurTech et IA : levée de fonds de 53 millions d’euros pour Shift Technology

Shift Technology, start-up française spécialisée dans l'assurance, a annoncé avoir levé 53 millions d'euros. La jeune pousse a su séduire les investisseurs avec son...

Application IA : Manpower France adopte la solution Sidetrade

Des solutions d'intelligence artificielle semblent de plus en plus adoptées par les entreprises françaises. Exemple avec Manpower France qui a annoncé s'être dotée de...

Le Conseil de Stabilité Financière alerte sur l’impact de l’intelligence artificielle dans le secteur de la finance

L'utilisation de l'intelligence artificielle et du machine learning a considérablement augmenté au sein des entreprises et organismes financiers. Les applications de ces nouvelles technologies...

CentraleSupélec et Lusis lancent la chaire « Intelligence artificielle appliquée à la détection de fraude sur les paiements et au trading »

Lusis et CentraleSupélec ont annoncé le mois dernier leur partenariat pour la création d’une Chaire de Recherche intitulée « Intelligence artificielle appliquée à la détection de fraude sur les paiements et au trading ».  À travers ce programme, Lusis et CentraleSupélec renforcent leur collaboration dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée au domaine bancaire.

Lusis est l’éditeur de TANGO, une plateforme transactionnelle à haute performance pour les systèmes de paiements et la finance de marché. Sur la base de cette plateforme, la société réalise des systèmes de paiements complets incluant la détection de fraude, ainsi que des plateformes de trading « front to back » extrêmement riches et complexes.

Afin de donner un cadre formel à sa démarche de R&D, Lusis a créé, en juin 2017, un département Intelligence Artificielle chargé de travailler sur des approches de machine learning / deep learning principalement applicables à la détection de fraude sur les paiements et aux stratégies de trading sur les marchés financiers. D’autres domaines, tels que les systèmes de recommandation, font également partie des axes de travail du département IA de Lusis.

De son côté, CentraleSupélec accorde une grande priorité à l’intelligence artificielle en dédiant notamment une mention de 3ème année à cette thématique. Les laboratoires de CentraleSupélec sont également présents sur ce domaine en participant à de nombreux projets. Cette chaire est la première signée par CentraleSupélec avec une PME, française de surcroit et à fort potentiel technologique.

« L’intelligence artificielle est une science jeune dont les succès et les progrès récents ouvrent un potentiel énorme d’innovations dans tous les domaines et secteurs d’activité et qui est au cœur de la stratégie de CentraleSupélec. Nous formons, au travers de cursus dédiés, les ingénieurs et chercheurs qui construiront les systèmes intelligents de demain au service de la société.

Fortes d’une grande variété disciplinaire, nos activités de recherche couvrent un large spectre de l’IA » indique Romain Soubeyran, Directeur Général de CentraleSupélec qui ajoute « La chaire Intelligence artificielle appliquée à la détection de fraude sur les paiements et au trading mise en place avec LUSIS nous permet de renforcer cette stratégie avec un programme scientifique très ambitieux ».

Une forte implication des étudiants et des chercheurs

Grâce à la collaboration de longue date entre Lusis et CentraleSupélec, les élèves-ingénieurs de l’Ecole ont l’opportunité de réaliser, dans le cadre de « contrats d’étude industrielle » (CEI), des projets qui portent sur la résolution de problèmes complexes par des approches statistiques ou de machine learning.

Impliquer des étudiants permet à Lusis de générer et de capter de nouvelles idées créées en laboratoire et utilisables dans des approches industrielles, et d’accéder à un vivier de compétences (chercheurs, étudiants et réseau de collaboration) propice au développement des différents projets menés.

Fabrice Popineau, Titulaire de la chaire

Fabrice Popineau est professeur à CentraleSupélec. Il possède une expertise en intelligence artificielle. Il est expert auprès de l’AFNOR et de l’ISO dans le cadre du sous-comité chargé
de la normalisation sur le thème “Intelligence Artificielle”. Il est caution scientifique pour la traduction française de l’ouvrage Intelligence Artificielle par Stuart Russell et Peter Norvig
(utilisé dans plus de 1100 universités dans le monde).

Il a encadré de nombreux projets industriels utilisant des techniques d’apprentissage profond. Il a également co-encadré
plusieurs thèses utilisant des techniques d’apprentissage automatique, en particulier dans le domaine de l’éducation et dans celui de la recommandation.

Des objectifs scientifiques et des thématiques de recherche

La Chaire portée par Lusis et CentraleSupélec fournit un cadre de travail structuré permettant aux deux partenaires de mettre en œuvre des travaux de recherche d’intérêt spécifique en s’appuyant sur une équipe de recherche dédiée. Elle est hébergée au sein du Laboratoire de Recherche en Informatique (LRI), une unité mixte de recherche de l’Université Paris-Saclay, du CNRS et de CentraleSupélec.

Les thématiques étudiées regroupent la détection des fraudes sur les paiements et les stratégies de trading.

En ce qui concerne la détection des fraudes, les points essentiels à prendre en compte sont à la fois l’apparition de nouvelles stratégies de fraude et le caractère essentiellement en ligne du processus, ainsi que la capacité à fournir une explication sur le refus ou l’acceptation d’une transaction.

Pour ce qui est des stratégies de trading, les travaux engagés mettent en avant la part d’aléatoire des séries temporelles de données des marchés financiers. C’est la difficulté majeure de la recherche dans ce domaine.

« L’intelligence artificielle est un bouleversement majeur du monde de l’IT et du business en général. Elle va entièrement redessiner le paysage de pans entiers de l’industrie. Nous voulons à Lusis être partie prenante de cette révolution en particulier dans nos domaines de prédilection qui sont le trading, les payments systems, l’on-line banking, et les customer centric programs. Pour nous être un acteur en IA signifie être un acteur dans la recherche en IA. C’est pourquoi, nous sommes à la fois heureux, satisfaits et fiers de pouvoir donner une nouvelle ampleur à notre partenariat de longue date avec CentraleSupélec au travers de cette chair. Nos équipes comme celles mises en place par CentraleSupélec sont enthousiastes à l’idée d’explorer ces nouveaux univers » déclare Philippe Préval, Directeur Général de LUSIS.

Thomas Calvi

Partager l'article

Industrie 4.0 : Partenariat entre Renault et Google Cloud sur la digitalisation des usines et de la chaîne logistique

Aller plus loin dans l'industrie 4.0 grâce au machine learning et à l'intelligence artificielle, c'est l'objectif du Groupe Renault. Pour ce faire, le constructeur...

Ethique de l’intelligence artificielle : Participez à la consultation de l’UNESCO pour l’élaboration d’une recommandation

Dans le cadre de la décision de la Conférence générale de l'UNESCO lors de sa 40e session en novembre 2019, l'UNESCO s'est engagée dans...

L’OTESIA lance ses 4 premiers projets IA dans la santé, la prévention du cyber-harcèlement, l’éducation

En novembre dernier était lancé l’Observatoire des impacts Technologiques Economiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle (OTESIA) dans les Alpes-Maritimes. Une première en France et...

Replay Dataquitaine : Processus de Décision Markovien et Apprentissage par Renforcement

Dataquitaine propose en replay son Atelier-Webinaire Data Science, organisé par Digital Aquitaine, le 30 juin 2020. Ce séminaire était dédié à la thématique "Processus...