BT Group annonce jusqu’à 55 000 suppressions de postes, 10 000 d’entre eux pourraient être remplacés par l’IA

BT Group, le principal opérateur de télécommunications fixes, haut débit et mobiles au Royaume-Uni, a présenté la semaine dernière les résultats de son exercice annuel clos le 31 mars dernier. Alors que l’entreprise enregistre une baisse de 12% de ses bénéfices avant impôt, elle annonce une importante réduction de sa main-d’œuvre totale (employés et sous-traitants) : ses effectifs devraient passer de 75 000 à 90 000 d’ici 2030 contre 130 000 aujourd’hui. L’intelligence artificielle pourrait remplacer 10 000 de ces postes, notamment grâce à son  partenariat avec ServiceNow amorcé l’an passé.

BT Group est un opérateur de télécommunications britannique basé à Londres. Présent dans 180 pays, il propose aux abonnés des lignes fixes, le haut débit et des services mobiles, ainsi que des abonnements TV et des services IT à des clients B2B et B2C. BT fournit à des entreprises multinationales des services gérés, des services de sécurité, de réseau et d’infrastructure IT.

Philip Jansen, commentant les résultats de l’exercice financier et dévoilant les perspectives de la société, déclarait :

 « En continuant à construire et à se connecter comme de la fureur, à numériser notre façon de travailler et à simplifier notre structure, d’ici la fin des années 2020, BT Group s’appuiera sur une main-d’œuvre beaucoup plus réduite et une base de coûts considérablement réduite. New BT Group sera une entreprise plus légère avec un avenir meilleur ».

La stratégie de BT pour renouer avec les bénéfices

Tout d’abord, BT fermera son réseau 3G l’an prochain, trop énergivore (1/3 de l’énergie des réseaux mobiles) malgré sa faible utilisation.

Philipp Jansen explique que, dernièrement, la société a du augmenter ses investissements dans le réseau fixe, principalement dans Openreach, sa filiale indépendante en propriété exclusive, qui gère le réseau haut débit utilisé par BT et ses concurrents en Grande-Bretagne. Alors que 10 millions de foyers ont été connectés au réseau FTTP, l’installation de fibre optique haut débit directement dans des bâtiments individuels, BT mise sur la connexion de 15 millions de foyers supplémentaires d’ici 2026.

Comme le gouvernement britannique a annoncé un avantage de 100 % sur les dépenses d’investissement admissibles au Royaume-Uni, à compter du 1er avril 2023, la société pourrait bénéficier d’exonération d’impôt pendant trois ans et ainsi compenser l’Inflation.

Le déploiement des réseaux FTTP, plus résilients, et des réseaux 5G nouvelle génération s’achèvera d’ici quelques années, leur maintenance nécessitera moins de main d’oeuvre et donc permettra de réduire les coûts d’exploitation.

Une réduction de postes grâce à la numérisation et l’IA

Le groupe a fait appel l’an passé à ServiceNow afin d’accélérer sa transformation digitale et de créer un réseau et une infrastructure cloud simplifiés, automatisés et plus facilement programmables. La première étape de ce partenariat visait à améliorer l’expérience client tout en réduisant ses coûts.

L’un des éléments clés de ce partenariat est l’intégration par BT de l’application “eBonding for Telecommunications” de ServiceNow, éliminant potentiellement jusqu’à 10 000 tâches manuelles, selon la société, ce que semble confirmer Philip Jansen :

« Pour une entreprise comme BT, il existe une énorme opportunité d’utiliser l’IA pour être plus efficace. Il y a une sorte de réduction de 10 000 de ce type de numérisation automatisée, nous serons un énorme bénéficiaire de l’IA. Je crois que l’IA générative est un énorme bond en avant. Oui, nous devons faire attention, mais c’est un changement énorme ».

Par ailleurs, BT a annoncé le 17 mai dernier une nouvelle étape de son partenariat avec ServiceNow : le lancement d’un package clé en main de centre de contact en tant que service (CCaaS) intégrant des flux de travail numériques, des communications mondiales et une plate-forme de centre de contact hébergée dans le cloud.

Deux jours avant l’annonce des licenciements prévus par BT Group, son principal concurrent, Vodafone, a lui aussi annoncé, que, face à l’inflation, il envisageait 11 000 suppressions de postes sur trois ans, alors qu’il emploie actuellement près de 100 000 salariés.

Recevez gratuitement l'actualité de l'intelligence artificielle

Suivez la Newsletter de référence sur l'intelligence artificielle (+ de 18 000 membres), quotidienne et 100% gratuite.


Tout comme vous, nous n'apprécions pas le spam. Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers.
Partager l'article
Offre exclusive : 1 an d'abonnement au magazine ActuIA + Le guide pratique d'adoption de l'IA en entreprise pour seulement 27,60€ Boutique ActuIA Pour tout abonnement à ActuIA, recevez en cadeau le Guide Pratique d'Adoption de l'IA en Entreprise, d'une valeur de 23€ !
intelligence artificielle
À PROPOS DE NOUS
Le portail francophone consacré à l'intelligence artificielle et à la datascience, à destination des chercheurs, étudiants, professionnels et passionnés.