Bordeaux accueillera la Singularity University

Bordeaux accueillera la Singularity University
Actu IA
Couv

Mercredi 26 juillet la Singularity University a annoncé que Bordeaux avait été retenue pour accueillir l’un de ses chapitres. Une première pour cette université d’un genre différent.

Un programme soutenu par Google, l’UNICEF, Deloitte, etc.

Fondée en 2008 par Ray Kurweil et Peter Diamandis, la Singularity University se veut “à l’intersection de la technologie, de l’impact et du business”. Le programme est basé au cœur de la Silicon Valley, au sein de la NASA. Il s’appuie sur un vaste réseau de groupes locaux, les chapitres. A ce jour, il compte 73 chapitres dans 44 pays différents réunissant plus de 21.000 participants.

Un enseignement différent

La Singularity University souhaitait s’installer en France depuis plusieurs années et c’est désormais chose faite. Misant sur les bienfaits des progrès techniques et souvent considérée comme transhumaniste, cette université/think tank/incubateur s’intéresse à de nombreux domaines dont l’intelligence artificielle, la robotique, etc.

Mieux comprendre les nouvelles technologies

Ce nouveau chapitre bordelais est né de la demande de licence réalisée par plusieurs entrepreneurs locaux: Aidan O’Brien (senior partner chez Dell Technologies et fondateur du Silicon Vignoble), Bertrand Bussac (fondateur de Wagon, membre de la French Tech Bordeaux) et Sébastien Bruhat (Brainify et cofondateur d’In Fusio et de Mobiles Republic).

“Notre mission est d’aider les personnes présentes sur Bordeaux et toute la région Nouvelle-Aquitaine à mieux comprendre les technologies exponentielles et les enjeux qu’elles représentent dans notre société.”