Actualité Au Japon, une société d'assurance licencie 34 salariés à profit d'une intelligence...

Pour approfondir le sujet

Deepomatic et son logiciel de reconnaissance visuelle appliquée à des projets industriels lèvent 6,2 millions de dollars

La start-up Deepomatic, figurant parmi les ​« 10 promesses de la French tech en 2018 »​, vient d'annoncer avoir bouclé un tour de table...

Carlsberg se tourne vers l’intelligence artificielle pour tester ses nouvelles bières

Le brasseur danois Carslberg a investi plusieurs millions de dollars dans un projet de recherche reposant sur l'intelligence artificielle. Pour ce faire, il collabore...

Bob Emploi – La limite des données – Le succès de l’humain

Mardi 25 septembre, un reportage était consacré à Paul Duan, fondateur de Bayes Impact sur France 2. Bayes impact est une association loi 1901...

Au Japon, une société d’assurance licencie 34 salariés à profit d’une intelligence artificielle

La société d’assurance japonaise Fukoku va se passer des services de 34 de ses 130 employés et ne pas renouveler plusieurs CDD en cours, soit un quart de son personnel. La nouvelle a fait grand bruit au Japon mais également hors de l’archipel nippon car cette même société a annoncé qu’elle se doterait de Watson Explorer conçu par IBM, une intelligence artificielle qui peut traiter 130.000 dossiers d’assurés par an.

Watson est un système ultra-sophistiqué, développé par IBM, capable d’analyser en un temps record des milliers de données. Au sein de Fukoku, l’intelligence artificielle aura pour mission d’assurer les tâches d’un assureur classique. Il analysera les données médicales des assurés, ou potentiels assurés, et déclenchera la validation des paiements. Il calculera de lui-même les montants à verser selon les cas en prenant en compte l’historique de chaque assuré. L’humain n’interviendra que pour approuver la décision finale de Watson Explorer.

Pour installer ce système capable de lui faire gagner des millions, la société Fukoku va débourser 1,6 millions d’euros pour l’installation, auxquels s’ajouteront les 120.000 euros par an de la maintenance. Un tarif qui peut sembler astronomique mais qui ne l’est pas tant que ça au vue de la productivité de Watson Explorer.

L’intelligence artificielle est en plein développement et ses applications en matière d’emploi s’étendent progressivement. Certains supermarchés, hôpitaux, journaux, entre autres, se sont déjà dotés de systèmes adaptés à leur secteur d’activité. Le monde de la finance s’y intéresse de très près et l’annonce de Fukoku concernant l’installation de Watson Explorer risque de faire des émules.

Les avis des chercheurs divergent sur la place des robots et des intelligences artificielles au sein de nos sociétés à court, moyen et long termes. Carl Benedikt Frey et Michael Osborne, de la Oxford Martin School, expliquaient par exemple en 2013 que « 47 % du total des emplois aux Etats-Unis présentaient de grands risques de devenir automatisables d’ici 2035 ». D’autres analystes sont plus réservés sur ce chiffre et l’OCDE, dans un rapport de 2016, estimait que « seulement 9 % en moyenne des emplois dans les 21 pays de l’OCDE » allaient pouvoir être automatisables.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Johanna Diaz

Partager l'article

Pénurie des semi-conducteurs : Intel évoque ses prévisions et présente sa stratégie pour limiter les dégâts

À l'heure actuelle, l'industrie de l'informatique traverse une crise particulière : une pénurie de semi-conducteurs, essentiels dans la production de certains composants ou au...

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...