Actualité ABBYY enrichit sa bibliothèque de développement open source dédiée au machine learning

Pour approfondir le sujet

Automatisation robotisée des processus et machine learning : le pari des hôtels pour relancer le tourisme

UiPath, une entreprise spécialisée dans l'automatisation robotisée de processus, a exploité sa technologie pour développer plusieurs processus d'automatisation au service de l'industrie du tourisme....

Atos et Graphcore annoncent leur partenariat pour concevoir des solutions de calcul haute performance

D'un côté, Atos, un spécialiste français de la transformation numérique, qui a présenté en début de mois sa nouvelle plateforme de computer vision, mais...

DeepMind et EMBL : une avancée majeure dans l’analyse du protéome humain grâce à l’intelligence artificielle

DeepMind, société technologique et filiale de Google, a annoncé sa collaboration avec le laboratoire européen de biologique moléculaire (EMBL) dans l'objectif de proposer une...

Grâce au deep learning, une application pourrait aider à diagnostiquer le VIH plus facilement

Une équipe de recherche composée d'experts de l'Africa Health Research Institute (AHRI) et de l'University College de Londres (UCL) a exploité l'intelligence artificielle pour...

ABBYY enrichit sa bibliothèque de développement open source dédiée au machine learning

ABBYY, une multinationale spécialisée dans la conception de logiciels et dans “l’intelligence digitale”, étend les capacités de sa bibliothèque de développement open source NeoML. Cette initiative a pour objectif d’accompagner les développeurs dans la conception et le déploiement de modèles d’intelligence artificielle et plus particulièrement de machine learning. Selon l’entreprise, sa librairie offre des performances accrues de 50 % par rapport à d’autres bibliothèques open source dédiées au machine learning.

NeoML : Une bibliothèque de développement open source pour le machine learning

La bibliothèque NeoML permet aux développeurs de créer, former et déployer des modèles de machine learning. Il est notamment utilisé par les ingénieurs d’ABBYY pour les tâches de vision par ordinateur et de traitement du langage naturel comme le prétraitement d’images, la classification, l’analyse de la mise en page des documents, la reconnaissance optique de caractère ou encore l’extraction de données à partir de documents structurées et non structurées.

Les équipes d’ABBYY ont annoncé l’arrivée de nouvelles fonctionnalités dans le framework. Bruce Orcutt, Senior Vice President of Product Marketing d’ABBYY, précise :

“L’Open Source est un puissant moteur d’innovation technologique aujourd’hui. Notre collaboration avec la communauté des développeurs nous permet d’améliorer sans cesse NeoML afin de leur apporter les outils nécessaires au bon développement des technologies de demain. Les possibilités offertes par cette mise à jour conduiront, nous l’espérons, les développeurs à imaginer, créer et mettre en place des initiatives hors du commun à fort impact. Nous invitons les développeurs, scientifiques et universitaires à travers le monde à la rejoindre pour contribuer au développement de la plateforme.”

La prise en charge du langage Python, de Linux, de la Puce M1 d’Apple et des GPU Intel

Dans sa nouvelle mise à jour permettant d’étendre ses capacités, voici les deux nouvelles fonctionnalités principales que l’on peut retrouver dans NeoML :

  • Prise en charge du langage Python, en plus des langages de programmation C++, Java et Objective-C.
  • Prise en charge de la puce M1 d’Apple et les GPU Intel, ainsi que le système d’exploitation Linux. L’outil est désormais disponible sur Windows, macOS, iOS, Android, et Linux.

La firme précise également d’autres fonctions :

“La nouvelle mise à jour de la bibliothèque offre des performances 5 à 10 fois supérieures ainsi que la disponibilité de plus de 20 nouvelles fonctions de Machine Learning, dont 10 nouvelles couches réseau et un algorithme d’optimisation amélioré. […] Toutes ces améliorations ouvrent les perspectives des développeurs qui peuvent ainsi créer de nouvelles applications alimentées par l’IA. […] Les améliorations apportées à la nouvelle version de NeoML offrent des performances technologiques accrues. De fait, le développement d’algorithmes classiques est 10 fois moins long qu’auparavant et celui de réseaux de neurones artificiels est plus rapide de 30 %.”

Il est à noter que le réseau de neurones artificiel de NeoML prend en charge plus d’une centaine de types de couches de développement différents et plus d’une vingtaine d’algorithmes ML, dont les modèles de classification, de régression et de regroupement. Disponible sur GitHub, la bibliothèque est associée une communauté de développeurs répartis dans plusieurs pays : États-Unis, Canada, Allemagne, Pays-Bas, Brésil, Chine, Inde et Corée du Sud.

À l’avenir, ABBYY prévoit d’ajouter de nouveaux algorithmes et de nouvelles architectures dans NeoML.

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Automatisation robotisée des processus et machine learning : le pari des hôtels pour relancer le tourisme

UiPath, une entreprise spécialisée dans l'automatisation robotisée de processus, a exploité sa technologie pour développer plusieurs processus d'automatisation au service de l'industrie du tourisme....

Atos et Graphcore annoncent leur partenariat pour concevoir des solutions de calcul haute performance

D'un côté, Atos, un spécialiste français de la transformation numérique, qui a présenté en début de mois sa nouvelle plateforme de computer vision, mais...

DeepMind et EMBL : une avancée majeure dans l’analyse du protéome humain grâce à l’intelligence artificielle

DeepMind, société technologique et filiale de Google, a annoncé sa collaboration avec le laboratoire européen de biologique moléculaire (EMBL) dans l'objectif de proposer une...

Grâce au deep learning, une application pourrait aider à diagnostiquer le VIH plus facilement

Une équipe de recherche composée d'experts de l'Africa Health Research Institute (AHRI) et de l'University College de Londres (UCL) a exploité l'intelligence artificielle pour...