Actualité 9 entreprises dont Earthcube sélectionnées pour développer la plateforme européenne de renseignement,...

Pour approfondir le sujet

« Intelligence artificielle et Défense » : La ministre des Armées a présenté sa stratégie à l’Institut de Convergence DATA IA à Saclay

Ce vendredi 5 avril 2019, Florence Parly, ministre des Armées, était à l’Institut de Convergence DATA IA à Saclay pour présenter sa stratégie sur...

Le Français Simon Cazals remporte 3 des 4 prix d’XPress Challenge, la compétition d’intelligence artificielle internationale

Le Bureau du Directeur du Renseignement National américain (ODNI), en partenariat avec le Bureau du Sous-secrétaire à la Défense pour le Renseignement (OUSD(I)), a...

La plateforme de développement IA de Earthcube est disponible aux entreprises

Alors que la DGA avait choisi Earthcube pour mener deux projets d'étude IA dans le cadre du développement de l'avion de chasse du futur,...

Cyberdéfense : Thales inaugure La Ruche travaillant notamment sur l’approche CybAIR

Thales a lancé officiellement le 19 novembre La Ruche. Ce nouveau site est spécialisé en cyberdéfense et rassemble une soixantaine de personnes. Les équipes...

9 entreprises dont Earthcube sélectionnées pour développer la plateforme européenne de renseignement, de surveillance et de reconnaissance

La Commission européenne a annoncé en ce mois de juin les 9 entreprises qui ont été sélectionnées pour participer à son prototype de plate-forme de renseignement. Parmi elles, focus sur la start-up française Earthcube, spécialisée en intelligence artificielle et dans le traitement des données satellitaires.

Start-up parisienne spécialiste en IA pour la défense, Earthcube a été sélectionnée par la Communauté Européenne pour son projet PEONEER aux côtés de 9 autres entreprises européennes, dont Airbus Defence and Space (France); Hisdesat Servicios Estrategicos et ATEM NUEVAS TECNOLOGIAS (Espagne); TERMA Group (Danemark), Elsis (Lituanie); Spacemetric (Suède); TOVEK, spol. s r.o (République tchèque); DefSecIntel Solutions (Estonie) et e-GEOS, joint venture de Thales et Leonardo et entreprise détenue à 20 % par l’agence spatiale italienne et à 80 % par Telespazio (Italie).

Earthcube est experte en applications critiques et Défense a annoncé qu’elle avait été retenue dans le cadre de l’appel d’offres Persistent Earth Observation for actioNable intElligence survEillance and Reconnaissance (PEONEER) du Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (PEDID). C’est la seule start-up française a avoir été retenue.

Ce projet a pour but de renforcer les capacités aériennes ou spatiales pour le renseignement, la surveillance et la reconnaissance (ISR), les systèmes aériens tactiques téléguidés (RPAS) ainsi que les capteurs pour la gestion du trafic aérien. Il va notamment s’appuyer sur le développement de l’observation permanente de la Terre depuis l’espace, associé à l’interprétation automatisée des données et des informations, y compris via l’intelligence artificielle, les solutions cloud et le traitement en temps réel par les capteurs embarqués. Earthcube s’attellera notamment aux développements et à l’application de l’intelligence artificielle dans le cadre de ce projet.

« Cet appel d’offre est une opportunité exceptionnelle de poser les bases de l’IA et du GEOINT pour proposer une solution européenne de renseignement à la pointe mondialement, » déclare Arnaud Guérin, CEO et co fondateur d’Earthcube. « Nous allons jouer un rôle majeur dans ce projet aux côtés des leaders européens, comme Airbus, et E-Geos, joint venture de Thales et Leonardo et d’un ensemble de PME, d’ETI et de startups à fort potentiel. »

Dans le cadre du projet PEONEER, les différents membres du consortium, composé de 10 sociétés, vont s’atteler à la conception, au prototypage et à l’essai d’une plateforme logicielle qui mettra en œuvre le concept Activity-based intelligence (ABI) en complément des activités géospatiales. Cette plateforme va notamment intégrer des données provenant de sources multiples afin d’étudier des schémas d’activité pertinents, de déterminer, d’identifier et de caractériser ces schémas afin d’orienter la collecte des informations et de créer un avantage décisionnel. La plateforme logicielle aidera les analystes en charge de la géo-intelligence dans la définition d’une stratégie de collecte de données satellitaires et non satellitaires appropriée pour effectuer l’application de l’ABI et l’extraction automatique des données.

Le projet, doté d’une enveloppe de 8,4 millions d’euros (dont 7,2 directement injecté par l’Union européenne), sera coordonné par E-Geos, joint venture de Thales et Leonardo.

Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Industrie 4.0 : Partenariat entre Renault et Google Cloud sur la digitalisation des usines et de la chaîne logistique

Aller plus loin dans l'industrie 4.0 grâce au machine learning et à l'intelligence artificielle, c'est l'objectif du Groupe Renault. Pour ce faire, le constructeur...

Ethique de l’intelligence artificielle : Participez à la consultation de l’UNESCO pour l’élaboration d’une recommandation

Dans le cadre de la décision de la Conférence générale de l'UNESCO lors de sa 40e session en novembre 2019, l'UNESCO s'est engagée dans...

L’OTESIA lance ses 4 premiers projets IA dans la santé, la prévention du cyber-harcèlement, l’éducation

En novembre dernier était lancé l’Observatoire des impacts Technologiques Economiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle (OTESIA) dans les Alpes-Maritimes. Une première en France et...

Replay Dataquitaine : Processus de Décision Markovien et Apprentissage par Renforcement

Dataquitaine propose en replay son Atelier-Webinaire Data Science, organisé par Digital Aquitaine, le 30 juin 2020. Ce séminaire était dédié à la thématique "Processus...