Intelligence artificielle 9 entreprises dont Earthcube sélectionnées pour développer la plateforme européenne de renseignement,...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

La Commission européenne annonce la création d’une unité conjointe de cybersécurité en Europe

La Commission européenne a récemment annoncé vouloir créer une nouvelle unité spécialisée dans la cybersécurité. L'institution souhaite ainsi combattre le nombre croissant des graves...

Retour sur le lancement du programme pilote “Women TechEU” pour les start-up dirigées par des femmes

La Commission européenne a lancé le mois dernier "Women Tech EU", un programme de l'Union européenne soutenant les start-up deep tech dirigées par des...

La commission européenne lance 11 partenariats pour répondre à la transition écologique et numérique

Dans l'objectif de stimuler les investissements dans la recherche et l'innovation et de relever les grands défis en matière de climat et de durabilité,...

Reclaim Your Face : l’initiative citoyenne européenne contre la surveillance des données biométriques

Les 3 et 4 juin 2021 s'est tenue la dixième journée de l'initiative citoyenne européenne, un évènement totalement digital cette année. Organisée par le...

9 entreprises dont Earthcube sélectionnées pour développer la plateforme européenne de renseignement, de surveillance et de reconnaissance

La Commission européenne a annoncé en ce mois de juin les 9 entreprises qui ont été sélectionnées pour participer à son prototype de plate-forme de renseignement. Parmi elles, focus sur la start-up française Earthcube, spécialisée en intelligence artificielle et dans le traitement des données satellitaires.

Start-up parisienne spécialiste en IA pour la défense, Earthcube a été sélectionnée par la Communauté Européenne pour son projet PEONEER aux côtés de 9 autres entreprises européennes, dont Airbus Defence and Space (France); Hisdesat Servicios Estrategicos et ATEM NUEVAS TECNOLOGIAS (Espagne); TERMA Group (Danemark), Elsis (Lituanie); Spacemetric (Suède); TOVEK, spol. s r.o (République tchèque); DefSecIntel Solutions (Estonie) et e-GEOS, joint venture de Thales et Leonardo et entreprise détenue à 20 % par l’agence spatiale italienne et à 80 % par Telespazio (Italie).

Earthcube est experte en applications critiques et Défense a annoncé qu’elle avait été retenue dans le cadre de l’appel d’offres Persistent Earth Observation for actioNable intElligence survEillance and Reconnaissance (PEONEER) du Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (PEDID). C’est la seule start-up française a avoir été retenue.

Ce projet a pour but de renforcer les capacités aériennes ou spatiales pour le renseignement, la surveillance et la reconnaissance (ISR), les systèmes aériens tactiques téléguidés (RPAS) ainsi que les capteurs pour la gestion du trafic aérien. Il va notamment s’appuyer sur le développement de l’observation permanente de la Terre depuis l’espace, associé à l’interprétation automatisée des données et des informations, y compris via l’intelligence artificielle, les solutions cloud et le traitement en temps réel par les capteurs embarqués. Earthcube s’attellera notamment aux développements et à l’application de l’intelligence artificielle dans le cadre de ce projet.

« Cet appel d’offre est une opportunité exceptionnelle de poser les bases de l’IA et du GEOINT pour proposer une solution européenne de renseignement à la pointe mondialement, » déclare Arnaud Guérin, CEO et co fondateur d’Earthcube. « Nous allons jouer un rôle majeur dans ce projet aux côtés des leaders européens, comme Airbus, et E-Geos, joint venture de Thales et Leonardo et d’un ensemble de PME, d’ETI et de startups à fort potentiel. »

Dans le cadre du projet PEONEER, les différents membres du consortium, composé de 10 sociétés, vont s’atteler à la conception, au prototypage et à l’essai d’une plateforme logicielle qui mettra en œuvre le concept Activity-based intelligence (ABI) en complément des activités géospatiales. Cette plateforme va notamment intégrer des données provenant de sources multiples afin d’étudier des schémas d’activité pertinents, de déterminer, d’identifier et de caractériser ces schémas afin d’orienter la collecte des informations et de créer un avantage décisionnel. La plateforme logicielle aidera les analystes en charge de la géo-intelligence dans la définition d’une stratégie de collecte de données satellitaires et non satellitaires appropriée pour effectuer l’application de l’ABI et l’extraction automatique des données.

Le projet, doté d’une enveloppe de 8,4 millions d’euros (dont 7,2 directement injecté par l’Union européenne), sera coordonné par E-Geos, joint venture de Thales et Leonardo.

 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...

La Lufthansa s’appuie sur le logiciel « Virtual Aviation Training » de NMY pour former ses équipes de cabine

La pandémie a fortement impacté les compagnies aériennes. Depuis la levée des restrictions sanitaires, elles doivent affronter un autre problème : malgré une forte...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci