Intelligence artificielle 21 projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets franco-allemand centré...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Canada : quatre nouveaux projets d’intelligence artificielle soutenus par le pôle Scale AI

Quatre nouveaux projets technologiques liés à l'intelligence artificielle seront soutenus par le pôle d'investissement et d'innovation canadien Scale AI. D'une hauteur de 35 millions...

La commission européenne lance 11 partenariats pour répondre à la transition écologique et numérique

Dans l'objectif de stimuler les investissements dans la recherche et l'innovation et de relever les grands défis en matière de climat et de durabilité,...

Le centre Inria Sophia Antipolis – Méditerranée organise la seconde édition du hackAtech

Le centre Inria Sophia Antipolis - Méditerranée organisera prochainement son hackathon. Du 24 au 26 septembre 2021, le hackAtech sera tourné vers l'innovation en...

Retour sur le lancement de MAESTRIA, plateforme numérique de diagnostic intégratif de la cardiomyopathie auriculaire

Le projet de recherche MAESTRIA (Machine Learning and Artificial Intelligence for Early Detection of Stroke and Atrial Fibrillation) a été officiellement lancé fin septembre....

21 projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets franco-allemand centré sur l’intelligence artificielle

En octobre 2020, l’Agence nationale de la recherche (ANR) et le ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche (BMBF) ont lancé un appel à projets autour de l’innovation en intelligence artificielle. L’objectif de cette initiative était de renforcer les collaborations de recherche entre la France et l’Allemagne dans le domaine de l’IA. 21 projets de recherche ont été sélectionnés et recevront une aide financière globale de 12 millions d’euros.

Un appel à projets franco-allemand centré sur l’intelligence artificielle

Dans une volonté de créer un écosystème commun dédié à l’IA, une déclaration d’intention conjointe sur la création d’un “réseau de recherche et d’innovation en intelligence artificielle” a été signée. Parallèlement, un appel à projets a été lancé, cofinancé par l’ANR dépendante du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et par le BMBF.

Cette initiative a permis de soutenir financièrement deux types de projets :

  • 10 projets de recherche et développement sur les applications de l’IA d’une durée de 3 ans, associant au moins un organisme de recherche et une entreprise de R&D en France et au moins un institut de recherche et une entreprise pour la partie allemande du consortium.
  • 11 projets d’une durée de 4 ans associant un organisme de recherche français et un institut de recherche allemand afin de renforcer les collaborations de recherche franco-allemande en IA.

Les solutions choisies bénéficieront d’une aide financière globale de 12 millions d’euros, soit 6 millions d’euros par pays.

21 projets sélectionnés dans divers domaines de recherche

Les domaines de la mobilité et des transports, de la logistique et des services, de l’énergie (renouvelable), de l’environnement et des ressources de protections, des technologies d’industries et de production, de robotique et de santé ont été privilégiés dans le cadre de cette initiative. Les solutions sélectionnées ont essayé de mettre l’IA au service de la santé, du développement d’assistants conversationnels, de la prédiction de contenus vidéos, de la cryptographie, de la conduite automatisée ou encore de l’analyse de discours.

Voici la liste des 21 lauréats :

  • AI4SCI, coordonné par Konstantin TODOROV : Une approche IA hybride pour comprendre la science dans le discours en ligne.
  • ANN4EUROPE, coordonné par Vladimir GLIGOROV : Réseau de neurones artificiel pour une reconstruction efficace, robuste, et interprétable dans la physique et au-delà.
  • ARISTOTLE, coordonné par Liming CHEN : Regarder, toucher et manipuler. Apprentissage robotique pour la manipulation bimanuelle adroite d’objets utilisant la vision et le toucher dirigé.
  • BAYOEN, coordonné par Laurie CALVET : Inférence bayésienne avec des transistors électrochimiques organiques pour capteurs neuromorphiques.
  • FeMAI, coordonné par Nicolas PONS : Intelligence Artificielle et Microbiome fédérés pour la Santé Humaine
  • Lean2Grasp, coordonné par Alexandre CONINX : Apprentissage de saisie d’objets par un retour visuel et haptique.
  • MEDICARE, coordonné par Julien OSTER : Reconstruction de l’IRM cardiaque intégrant le mouvement basée sur l’IA.
  • NeuSPIN, coordonné par Lorena ANGHEL : Conception d’un système intégré sur puce neuromorphique basé sur la spintronique à très faible consommation.
  • SMILE, coordonné par François WILLOT : Exploration des propriétés mécaniques à rupture par apprentissage automatique et microstructures virtuelles.
  • TRAITS, coordonné par Goran FREHSE : Intelligence Artificielle digne de Confiance par Propagation d’Ensembles.
  • VideoPredict, coordonné par Cordelia SCHMID : Prédire l’avenir vidéo.
  • AFFAI, coordonné par Michele SEBAG : Affordable Artificial Intelligence.
  • AI4DG, coordonné par Nouredine HADJ-SAID : Intelligence Artificielle pour le contrôle autonome de réseaux de distribution avec forte pénétration de renouvelables.
  • AI4HP, coordonné par Marina REYBOZ : Intelligence artificielle pour les pompes à chaleur.
  • COCOBOTS, coordonné par Julie HUNTER : Programmation en Langage Naturel pour Co-bots Conversationnels.
  • CRYPTO4GRAPHAI, coordonné par Sandrine MURCIA : Technologies avancées de cryptographie pour préserver la confidentialité des informations de graphes de connaissance d’entreprise et Intelligence Artificielle.
  • HAIBrid, coordonné par Arnaud DE LA FORTELLE : IA hybride appliquée à des données massives pour la modélisation du comportement et la conduite automatisée.
  • KIHT, coordonné par Eric ANQUETIL : Formation intelligente à l’écriture manuscrite basée sur Kaligo.
  • LOCAI, coordonné par Guilhem VELVE-CASQUILLAS : Croissance cellulaire dans les appareils de laboratoire sur puce contrôlé par l’intelligence artificielle.
  • PI-CUBE, coordonné par Philippe DUFRENOY : L’intelligence artificielle basée sur la physique pour réduire les émissions des freins des véhicules électriques.
  • REMATCH, coordonné par Stefan DUFFNER : source efficient tunnelling based on real-time excavation MATerial CHaracterisation.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Générer des structures de benzénoïdes grâce à l’intelligence artificielle

Les benzénoïdes sont une sous-famille d’hydrocarbures (molécules composées uniquement d’atomes d’hydrogène et de carbone) dont les atomes de carbone forment des hexagones. Les propriétés...

5 questions à Julien Chiaroni et Arno Pons sur le rapport sur l’IA de confiance de Digital New Deal

Comment mieux encadrer l'intelligence artificielle, lutter contre les biais et les dérives et œuvrer pour la mise en place d'une IA de confiance basée...

Ce modèle de machine learning détecte les contaminations microbiennes dans les cultures cellulaires

Les chercheurs de l’Alliance Singapour-MIT pour la Recherche et la Technologie (SMART) à Singapour, ont développé un modèle de détection d’anomalies qui utilise le...

Etude du Centre Hubertine Auclert sur « Les freins à l’accès des filles aux filières informatiques et numériques »

De nombreuses études sont menées tout au long de la scolarité des élèves, certaines se rapportent à la réussite scolaire des filles et leurs...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci