Intelligence artificielle Véhicule autonome : Waymo utilise la technique PBT pour entraîner ses réseaux...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Intelligence artificielle dans le secteur automobile : des projets en stagnation selon une étude de Capgemini

Capgemini vient de dévoiler une nouvelle étude centrée sur l'intelligence artificielle et le secteur automobile. Elle met notamment en avant le fait que les projets...

Volkswagen veut développer une puce informatique pour les voitures autonomes

Afin de faire face à la concurrence de Tesla, le constructeur automobile allemand Volkswagen a annoncé la construction d'une puce informatique pour les voitures...

Baidu World 2021 : annonce d’une voiture autonome de niveau 5 et de la production en masse de sa puce d’IA

Lors du Baidu World 2021 s'étant déroulé le 18 août dernier, le géant technologique chinois a dévoilé son prototype de véhicule autonome. Selon les...

Toyota AI Ventures lance Fund II doté de 100 millions de dollars prévus pour la robotique et les véhicules autonomes

Toyota AI Ventures a lancé un nouveau fonds, baptisé Fund II, qui sera doté de 100 millions de dollars. Il sera destiné à l'investissement...

Véhicule autonome : Waymo utilise la technique PBT pour entraîner ses réseaux de neurones

Les voitures autonomes de Waymo testent actuellement la technique de Population-Based Training (PBT). Cette technique d’entrainement de réseaux de neurones, inspirée de la biologie, a été créée par DeepMind. Elle a pour objectif d’accélérer l’automatisation des algorithmes de deep learning.

Waymo, la filiale d’Alphabet, et DeepMind travaillent conjointement depuis plusieurs mois sur une technique de formation d’algorithme d’intelligence artificielle baptisée « Population Based Training » (PBT). L’objectif est de développer des pilotes autonomes optimisés plus rapidement comme l’indique la MIT Technology Review.

« Nos chercheurs passent beaucoup de temps à réfléchir à comment entraîner au mieux ces réseaux de neurones », a indiqué Yu-hsin Chen, ingénieure au sein Alphabet.

La technique PBT, actuellement en test chez Waymo, permet aux équipes d’entraîner plus vite leur réseaux de neurones en réduisant par deux la puissance de calcul nécessaire à cet entrainement. DeepMind avait auparavant utilisé cette même technique, inspirée de la biologie et de la théorie de l’évolution de Darwin, dans l’entraînement par reinforcement learning (ou apprentissage par renforcement) de son algorithme capable de jouer à StarCraft II.

Plus concrètement, PBT permet de supprimer les mauvaises expériences de façon automatique et d’optimiser le choix des hyperparamètres. Ce faisant, elle mêle la recherche aléatoire et le réglage manuel pour bénéficier des méthodes plus performantes pour l’exécution d’une tâche précise. Lors de l’entraînement de l’algorithme, les réseaux de neurones vont donc pouvoir procéder à plusieurs essais qui seront ensuite analysés par rapport au standard défini pour voir s’ils sont semblables ou non au résultat souhaité au départ.


Légende de l’illustration : L’entraînement PBT des réseaux de neurones commence comme une recherche aléatoire automatisée, mais permet aux chercheurs d’exploiter les résultats partiels d’autres chercheurs (réalisés par réglage manuel) et d’explorer de nouveaux hyperparamètres à mesure que l‘entraînement progresse. © DeepMind


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

META AI dévoile BlenderBot 3, un projet de recherche sur l’IA conversationnelle

Après avoir présenté BlenderBot en 2020, la mouture BlenderBot 2.0 en 2021, META a dévoilé BlenderBot 3 le 5 août dernier. Comme pour ses...

Reconnaissance faciale : la plateforme « From Numbers to Name » aide à identifier les victimes de l’Holocauste

Le deep learning est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines, il l'est de plus en plus dans celui de l'histoire. Daniel Patt, un ingénieur...

Lancement de l’appel à candidatures de la phase V des pôles de compétitivité

Alors que la phase IV (2019-2022) des pôles de compétitivité prendra fin en décembre 2022, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et...

Focus sur SMART, programme de l’IARPA visant à identifier et surveiller les constructions à grande échelle grâce au machine learning

L'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity), la branche de recherche de la communauté du renseignement aux Etats-Unis, a lancé le programme SMART (Space-based Machine...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci