Intelligence artificielle United Robotics envisagerait l'achat de Pepper, division française de Softbank.

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

La start-up française Myrissi rachetée par le fabricant de parfums Givaudan

Dans le cadre de sa stratégie à long terme visant à étendre ses capacités en intelligence artificielle, le fabricant suisse Givaudan a annoncé son...

La conférence France is AI revient pour une troisième édition à Station F

La 3e édition de la conférence France is AI se tiendra les 17 et 18 octobre à Station F. Plus de 65 intervenants de...

Revivez le Colloque “L’IA au cœur des mutations industrielles” de l’IMT

Le 4 avril se tenait le 10 Colloque IMT intitulé L’intelligence artificielle au coeur des mutations industrielles. Une journée d'interventions pour proposer un état...

Recevez le magazine de l’intelligence artificielle ActuIA N°3

Le magazine de l'intelligence artificielle, ActuIA N°3 du 15 février 2021, paraîtra très prochainement. En ce contexte de pandémie, nous vous recommandons fortement de...

United Robotics envisagerait l’achat de Pepper, division française de Softbank.

Selon Reuters, Softbank, après avoir donné un coup d’arrêt à la production des robots Peppers créés en 2014, a engagé des pourparlers avec United Robotics pour lui céder sa division de robotique française. Le robot humanoïde Pepper n’a pas connu le succès commercial escompté et Softbank a dû se séparer de la moitié de ses collaborateurs. La transaction reste problématique et pourrait ne pas aboutir.

Pourtant, le robot humanïde Pepper était l’un des symboles de la French Tech…Imaginé par la société Aldebaran de Bruno Maisonnier, qui est également à l’origine du robot Nao, il est surtout prévu pour l’accueil où assiste les clients, les informe, les oriente via un écran tactile sur son torse. Il a été expérimenté dans de grands magasins comme Darty, Carrefour, dans certaines gares SNCF mais aussi dans des maisons de retraite pour tenir compagnie aux personnes âgées esseulées. Mais il n’a pas répondu aux espoirs de Masayoshi Son, directeur général de Softbank qui a racheté Aldebaran en 2015,
puisque seulement 27000 robots Peppers auraient été vendus. Pepper exécute des tâches assez sommaires et beaucoup de sociétés se satisfont d’une borne tactile d’accueil.

Le principal distributeur européen des robots Pepper et Nao est actuellement United Robotics Group épaulé par Hahn Robotics, spécialisé dans la robotique collaborative. Toutefois, la production localisée en Chine a cessé en 2020 et Softbank a confirmé un plan social en fin mai 2021 qui entraîne une réduction d’environ 40% des 330 employés, principalement dans les services vente, qualité et SAV. Le paradoxe est que, suite à la démission d’autres collaborateurs, Softbank a publié des offres d’emploi pour des postes essentiels.

D’après Reuters, les ingénieurs de Softbank travaillent actuellement sur un projet confidentiel de robot de service (Plato) que les responsables japonais n’ont pas encore commandés et d’autre part, Softbank aurait passé des accords commerciaux avec des entreprises extérieures. Softbank se déclare toujours engagé dans le projet Pepper.

 


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

Prédire la mortalité et la durée du séjour en unité de soins intensifs grâce au machine learning

Les unités de soins intensifs (USI) assurent une continuité des soins et une surveillance continue aux patients atteints de maladies graves. Une équipe de...

Retour sur le webinaire sur l’IA ouverte et les données dans les systèmes de droit et de justice de l’Open for Good Alliance

L'Open for Good Alliance, dans le cadre de l'Initiative mondiale pour la formation des juges de l'UNESCO, qui a formé plus de 23 000...

Le Pôle d’Expertise de la Régulation Numérique (PEReN) présente son rapport d’activité 2021

Service à compétence nationale créé  le 31 août 2020, le Pôle d’Expertise de la Régulation Numérique (PEReN) a remis récemment son premier rapport d’activité...

Etudier la variabilité du PH en zone côtière grâce au deep learning

L’eau de mer a un pH d’environ 8,2 bien qu’il puisse varier entre 7,5 et 8,5 en fonction de la salinité locale, on estime...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci