Intelligence artificielle Sanofi poursuit sa stratégie digitale et lance un accélérateur interne

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

L’accélérateur de start-ups Future4care inaugure officiellement ses locaux et sa plateforme numérique

Le 10 juin 2021, Sanofi, Capgemini, Generali et Orange annonçaient la création de Future4care qui a pour ambition d’accélérer le développement de solutions européennes...

Congo : lancement d’ARCAI, centre de recherche en intelligence artificielle à Brazzaville

Inauguré fin février par le premier ministre de la République du Congo, ARCAI, tout nouveau centre de recherche dédié à l'intelligence artificielle est installé...

Lancement du projet franco-allemand AIOLOS, plateforme de détection des épidémies dues aux virus respiratoires

L’objectif d'AIOLOS, plateforme de collecte de données multi-sources en temps réel, basée sur l'IA et la modélisation prédictive, est de détecter une épidémie liée...

Auvergne-Rhône-Alpes : Minalogic et Visiativ annoncent un partenariat pour l’innovation et la transformation digitale des entreprises

Minalogic, pôle de compétitivité des technologies du numérique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et Visiativ, spécialiste de la transformation numérique et de l'innovation pour les...

Sanofi poursuit sa stratégie digitale et lance un accélérateur interne

Début juin, le groupe pharmaceutique Sanofi, dont l’ambition est de figurer parmi les leaders de la santé digitale, a annoncé le lancement d’Accelerator, un accélérateur digital interne qui vise à développer des produits et solutions ainsi que transformer la pratique de la médecine grâce au numérique, aux données et à l’intelligence artificielle. Implanté à Paris, il compte déjà une équipe de plus de 75 spécialistes du monde entier et prévoit de recruter des talents de premier ordre, spécialisés dans le product management, le développement full stack et la data science.

Le groupe Sanofi est implanté dans une centaine de pays où il emploie près de 100 000 personnes (plus de 20 000 en France) et compte près de 70 sites de production et une vingtaine de sites R&D. Il s’est donné pour vocation « d’améliorer la vie des gens » et dans ce but, propose des traitements centrés sur les maladies rares, la sclérose en plaques, la dermatite atopique, le cancer, le diabète et les maladies auto-immunes, infectieuses et cardiovasculaires, mais aussi des vaccins.

Le groupe a mis en place une stratégie digitale globale qui a déjà commencé à porter ses fruits. Elle a ainsi formé plus de 16 000 de ses collaborateurs et recruté plus de 300 talents au cours des 18 derniers mois en France, en Espagne, aux États-Unis et au Canada pour renforcer les équipes spécialisées dans le digital, les données et la cybersécurité.

Sanofi veut donner la priorité à l’IA qui a, entre autres, permis d’accélérer la découverte de nouvelles cibles ou l’analyse d’images R&D.

Arnaud Robert, Vice-Président Exécutif, Directeur de la Stratégie Digitale, déclare :

« Le digital, les données et la technologie nous aident à renforcer notre ambition de transformer l’exercice de la médecine et d’améliorer la vie des patients. La première phase de notre transformation a jeté les bases nécessaires à la réalisation de performances optimales et créé de la valeur dans l’ensemble de l’entreprise. Cela nous permettra d’accélérer la croissance et de stimuler l’innovation pour réaliser de nouvelles avancées au profit de nos patients, de nos partenaires et de nos collaborateurs. »

L’accélérateur digital de Sanofi

Contrairement à Future4Care que Sanofi a lancé avec Capgemini, Generali et Orange, « Accelerator » n’est pas un incubateur de start-ups. Des équipes d’une dizaine de personnes issues aussi bien de la mobilité interne que de recrutements externes travailleront dans l’espace de co-working WeWork à Paris, soutenues par l’« Accelerator Academy », dédiée à la montée en compétences des collaborateurs.

Un partenariat avec l’organisation internationale à but non lucratif Women In Tech a été noué afin de combler le déficit de femmes dans le secteur du numérique. Aujourd’hui, une quasi-parité existe dans les équipes avec 45% de femmes et 55% d’hommes de 16 nationalités différentes. En outre, un programme sera prochainement mis en place avec une grande école pour former en 4 mois les employés de Sanofi désirant intégrer le projet.

Cet accélérateur, qui comptera 300 collaborateurs d’ici d’eux ans, a choisi dans un premier temps de répondre aux besoins non pourvus des patients souffrant de dermatite atopique en France, en Italie et en Espagne et va travailler autour du Dupixent, médicament contre la dermatite atopique sévère des enfants. Six produits reposant sur la data et l’IA, sont actuellement en cours, à des maturités différentes.

Emmanuel Frenehard, Global Head of Digital Products, Sanofi, précise :

« L’objectif est d’aider à reconnaitre la maladie mais on cherche également de nouvelles façons d’engager les pédiatres et de valoriser leurs professions. »

Arnaud Robert conclut :

« La transformation numérique de Sanofi repose autant sur une transformation culturelle et business que sur la technologie. L’Accélérateur digital nous aidera à démocratiser l’utilisation des données, à développer l’agilité à tous les niveaux de l’organisation et à accélérer l’innovation pour les patients et les professionnels de santé – rapidement et à grande échelle. Cet investissement dans l’Accélérateur digital illustre une fois de plus notre volonté de transformer la pratique de la médecine et apporter de meilleures solutions aux patients. »


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thomas Calvi

Partager l'article

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...

La Lufthansa s’appuie sur le logiciel « Virtual Aviation Training » de NMY pour former ses équipes de cabine

La pandémie a fortement impacté les compagnies aériennes. Depuis la levée des restrictions sanitaires, elles doivent affronter un autre problème : malgré une forte...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci