Actualité Salesforce Research se concentre sur le langage naturel pour les bases SQL

Pour approfondir le sujet

Apple rachète la start-up Inductiv spécialisée dans le traitement des données pour améliorer Siri

Apple a confirmé l'acquisition d'Inductiv, une start-up canadienne utilisant l’intelligence artificielle pour automatiser les tâches d’identification et de correction des erreurs dans les données....

Le Laboratoire de l’Egalité, en partenariat avec Renault et Engie présente son « Pacte pour une Intelligence Artificielle Égalitaire »

La semaine dernière, à l'occasion de l’événement ExplorIA organisé par le collectif Impact AI, Le Laboratoire de l’Egalité, en partenariat avec Renault et Engie,...

Usine du futur : le projet ASSISTANT porté par IMT Atlantique sélectionné pour Horizon 2020

Le projet ASSISTANT, un consortium proposant de développer des solutions de rupture pour l’industrie manufacturière, en utilisant l’Intelligence Artificielle pour optimiser les systèmes...

Salesforce Research se concentre sur le langage naturel pour les bases SQL

Salesforce Research a publié cette semaine un article dévoilant ses avancées sur le langage naturel. Intitulé « Seq2SQL : générer des requêtes structurées à partir du langage naturel en utilisant l’apprentissage par renforcement », il a été signé par trois chercheurs du laboratoire, Victor Zhong, Caiming Xiong et Richard Socher.

Un modèle basé sur du reinforcement learning

L’éditeur de solutions cloud s’était déjà intéressé à l’intelligence artificielle via son outil Einstein. Les recherches détaillées dans le récent article de l’équipe de Salesforce Research portent sur le modèle de deep learning Seq2SQL.

Basé sur du reinforcement learning, il permettra d’apprendre en fonction des actions effectuées et des récompenses reçues ou non. Ce modèle sera appliqué en temps réel afin que l’utilisateur puisse interroger la base sans passer par le langage SQL.

De véritables gains pour les clients

Salesforce Research

Seq2SQL choisit en entrée une question et les colonnes d’une table. Il génère ensuite la requête SQL correspondante exécutée sur une base pendant l’apprentissage.

Salesforce Research

A la suite de cette exécution, le résultat est utilisé comme “récompense” afin d’entrainer l’algorithme grâce au reinforcement learning. Le gain de performance est particulièrement important, bien plus qu’avec d’autres méthodes d’apprentissage.

Grâce au langage naturel les utilisateurs pourront entrer leur requête en l’énonçant ou en l’entrant au clavier. Avec Seq2SQL, ils gagneront du temps tout en étant proactifs.

Dernières actualités

Apple rachète la start-up Inductiv spécialisée dans le traitement des données pour améliorer Siri

Apple a confirmé l'acquisition d'Inductiv, une start-up canadienne utilisant l’intelligence artificielle pour automatiser les tâches d’identification et de correction des erreurs dans les données....

Le Laboratoire de l’Egalité, en partenariat avec Renault et Engie présente son « Pacte pour une Intelligence Artificielle Égalitaire »

La semaine dernière, à l'occasion de l’événement ExplorIA organisé par le collectif Impact AI, Le Laboratoire de l’Egalité, en partenariat avec Renault et Engie,...

Usine du futur : le projet ASSISTANT porté par IMT Atlantique sélectionné pour Horizon 2020

Le projet ASSISTANT, un consortium proposant de développer des solutions de rupture pour l’industrie manufacturière, en utilisant l’Intelligence Artificielle pour optimiser les systèmes...

Focus sur ScikitEDS : un outil de visualisation de suivi des flux de patients malades

Focus sur ScikitEDS, un projet de la Mission Covid d'Inria porté par Alexandre Gramfort (EPC Parietal). Suite à l'appel aux bonnes volontés lancé par...