Intelligence artificielle Salesforce Research se concentre sur le langage naturel pour les bases SQL

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Alzheimer : Une application basée sur l’intelligence artificielle au service des thérapies par réminiscence

La thérapie par réminiscence est une approche utilisée dans le domaine de la gérontologie, le champ d'études portant sur le vieillissement et ses conséquences....

Des chercheurs de l’Université de Corée et de Sony AI lancent une application gastronomique

Dans le cadre d'un partenariat 'gastronomique' entre l'Université de Corée (KU) et Sony AI, un projet a été mené visant à améliorer les connaissances...

Le CEA et le Berkley Lab lancent le télescope Desi avec pour objectif de dresser une carte 3D de l’Univers

Dans le cadre d'un projet mené par le Berkley Lab et dans lequel le CEA est partenaire, une carte en 3D de l'Univers va...

DeepMind présente une solution de génération automatique d’algorithmes d’apprentissage par renforcement

Les chercheurs de DeepMind ont présenté le 17 juillet dernier dans un article sur Arxiv une étude sur les algorithmes d’apprentissage par renforcement. Junhyuk Oh,...

Salesforce Research se concentre sur le langage naturel pour les bases SQL

Salesforce Research a publié cette semaine un article dévoilant ses avancées sur le langage naturel. Intitulé « Seq2SQL : générer des requêtes structurées à partir du langage naturel en utilisant l’apprentissage par renforcement », il a été signé par trois chercheurs du laboratoire, Victor Zhong, Caiming Xiong et Richard Socher.

Un modèle basé sur du reinforcement learning

L’éditeur de solutions cloud s’était déjà intéressé à l’intelligence artificielle via son outil Einstein. Les recherches détaillées dans le récent article de l’équipe de Salesforce Research portent sur le modèle de deep learning Seq2SQL.

Basé sur du reinforcement learning, il permettra d’apprendre en fonction des actions effectuées et des récompenses reçues ou non. Ce modèle sera appliqué en temps réel afin que l’utilisateur puisse interroger la base sans passer par le langage SQL.

De véritables gains pour les clients

Salesforce Research

Seq2SQL choisit en entrée une question et les colonnes d’une table. Il génère ensuite la requête SQL correspondante exécutée sur une base pendant l’apprentissage.

Salesforce Research

A la suite de cette exécution, le résultat est utilisé comme “récompense” afin d’entrainer l’algorithme grâce au reinforcement learning. Le gain de performance est particulièrement important, bien plus qu’avec d’autres méthodes d’apprentissage.

Grâce au langage naturel les utilisateurs pourront entrer leur requête en l’énonçant ou en l’entrant au clavier. Avec Seq2SQL, ils gagneront du temps tout en étant proactifs.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci