Actualité Salesforce Research se concentre sur le langage naturel pour les bases SQL

Pour approfondir le sujet

IBM et Salesforce renforcent leur partenariat stratégique sur l’intelligence artificielle et les plateformes cloud

IBM et Salesforce ont dévoilé un nouveau renforcement de leur partenariat qui fera se combiner IMB Cloud et Watson avec Salesforce Quip et Einstein....

Facebook ouvre un nouveau laboratoire laboratoire de recherche en intelligence artificielle et investit à Montréal

En 2015, Facebook avait créé à Paris le FAIR, son laboratoire de recherche en intelligence artificielle, dirigé par Yann LeCun. C'est désormais à Montréal...

NetBooster et Artefact souhaitent créer la première agence internationale de conseil en stratégie digitale basée sur la data et l’intelligence artificielle

Leader indépendant des agences digitales, NetBooster, a annoncé se rapprocher de l'agence Artefact, spécialisée en innovation data. Les deux entités souhaiteraient en effet former...

Salesforce Research se concentre sur le langage naturel pour les bases SQL

Salesforce Research a publié cette semaine un article dévoilant ses avancées sur le langage naturel. Intitulé « Seq2SQL : générer des requêtes structurées à partir du langage naturel en utilisant l’apprentissage par renforcement », il a été signé par trois chercheurs du laboratoire, Victor Zhong, Caiming Xiong et Richard Socher.

Un modèle basé sur du reinforcement learning

L’éditeur de solutions cloud s’était déjà intéressé à l’intelligence artificielle via son outil Einstein. Les recherches détaillées dans le récent article de l’équipe de Salesforce Research portent sur le modèle de deep learning Seq2SQL.

Basé sur du reinforcement learning, il permettra d’apprendre en fonction des actions effectuées et des récompenses reçues ou non. Ce modèle sera appliqué en temps réel afin que l’utilisateur puisse interroger la base sans passer par le langage SQL.

De véritables gains pour les clients

Salesforce Research

Seq2SQL choisit en entrée une question et les colonnes d’une table. Il génère ensuite la requête SQL correspondante exécutée sur une base pendant l’apprentissage.

Salesforce Research

A la suite de cette exécution, le résultat est utilisé comme “récompense” afin d’entrainer l’algorithme grâce au reinforcement learning. Le gain de performance est particulièrement important, bien plus qu’avec d’autres méthodes d’apprentissage.

Grâce au langage naturel les utilisateurs pourront entrer leur requête en l’énonçant ou en l’entrant au clavier. Avec Seq2SQL, ils gagneront du temps tout en étant proactifs.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

Pénurie des semi-conducteurs : Intel évoque ses prévisions et présente sa stratégie pour limiter les dégâts

À l'heure actuelle, l'industrie de l'informatique traverse une crise particulière : une pénurie de semi-conducteurs, essentiels dans la production de certains composants ou au...

Espagne : un projet de centre européen pour l’intelligence artificielle pour rivaliser avec les infrastructures européennes

En Espagne, un projet ambitieux autour de l'IA tend à se mettre en place. Un groupe d'investisseurs privés, dirigé par les propriétaires du téléopérateur...

L’apprentissage supervisé et par renforcement pour aider les robots à s’adapter à tout type d’environnement

A travers Rapid Motor Adaptation (RMA), Facebook progresse dans l'adaptation des robots à leur environnement, afin de développer leur motricité. Adapter les robots à un...

Cinéma et Deepfake : zoom sur la synchronisation des lèvres avec le doublage en langue étrangère

Le deepfake est une technique reposant sur l'intelligence artificielle qui permet de superposer des fichiers audio ou vidéos sur d'autres fichiers déjà existants pour...