Intelligence artificielle Recherche COVID-19 | Appel à projets « Résilience Grand Est » doté...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Lancement de la 7ème vague du volet i-Nov du Concours d’innovation

La 7ème édition du Concours i-Nov, financé par l’Etat via le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) et opéré par Bpifrance et l’ADEME, a été lancée....

La France et l’Allemagne lancent un appel à projets pour des projets sur l’intelligence artificielle

La France et l'Allemagne ont lancé la semaine dernière un appel à projets commun. Centré sur des projets d'innovation sur l'intelligence artificielle, il est...

Luxembourg : annonce des résultats de la consultation publique sur l’intelligence artificielle

Le Premier ministre luxembourgeois, également ministre des Communications et des Médias, et ministre de la Digitalisation, Xavier Bettel, a présenté le 28 avril 2021,...

Lancement de la French AgriTech par le gouvernement pour soutenir l’agriculture et l’innovation

Tandis que le label DIGIFERMES lance son appel à candidatures, le gouvernement se penche sur l'agriculture et l'innovation avec le lancement de la French...

Recherche COVID-19 | Appel à projets « Résilience Grand Est » doté de 2 M€ au total

La Région Grand Est et le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ont lancé un appel à projet d’initiative partagée intitulé « Résilience Grand Est ». Il est destiné à tirer toutes les conséquences territoriales de la crise sanitaire actuelle par la mobilisation de la recherche scientifique.

Il s’agit aujourd’hui d’une initiative inédite : pour la première fois, Etat et Région s’associent à travers un appel à projet conjoint dédié à la recherche scientifique dans un territoire déterminé, le Grand Est.

Cet appel à projets a pour objectif d’évaluer l’impact territorial dans le Grand Est de la pandémie COVID 19 sur l’économie, la société et l’environnement pour accompagner les décideurs dans l’évolution des systèmes de développement. Il vise également à encourager les collaborations entre les communautés et les différents laboratoires académiques du Grand Est pour accélérer la mise en œuvre de solutions qui permettront de préparer les organisations à affronter ces formes de crise et de développer des territoires plus résilients.

Cette réflexion est engagée dans une logique d’ancrage territorial des activités pour répondre, par le soutien à la recherche et à l’innovation technologique, à des enjeux régionaux tels que l’aménagement du territoire, le développement des usages du numérique notamment via l’intelligence artificielle, la bioéconomie, la santé, la performance industrielle, etc.

L’appel à projets s’adresse aux organismes de recherche et établissements de recherche publics du Grand Est ainsi qu’aux consortiums constitués d’acteurs académiques et privés. Il concerne les thématiques suivantes :

  • le développement de nouveaux modèles économiques pour un territoire plus résilient et performant, notamment grâce à la Bioéconomie (bioressources, circuits courts, économie circulaire, souveraineté économique, définition de filières prioritaires, parcours d’accompagnement dans la durée…),
  • le développement de nouvelles méthodes d’organisation du travail (la digitalisation des procédures, la gestion de données, les méthodes de management adaptées, une plus grande réactivité des organisations…),
  • le renforcement des capacités de recherche en matière de santé principalement pour les enjeux « non cliniques » (chimie du végétal, nouveaux matériaux, dispositifs médicaux, utilisation de l’intelligence artificielle) et l’organisation du système de soins (développement de la télémédecine, téléconsultation, suivi de maladies chroniques, essais accélérés…)
  • l’évolution de l’aménagement des espaces (urbains, ruraux, périurbains…) en lien avec les impératifs de transition (numérique, écologique, énergétique…)
  • l’agriculture et l’alimentation de demain.

Pour accélérer tous les projets de recherche d’une durée de 6 à 18 mois avec une valorisation rapide vers le monde économique, l’Etat et la Région mobilisent à parité une enveloppe cofinancée de 2 millions d’euros au total en fonctionnement et investissement.

Le plafond de l’aide cofinancée est fixé à 100 000 euros. Deux bonus de 50 000 euros chacun sont proposés pour des projets multi-partenariaux (entre plusieurs établissements) et des projets inter-disciplinaires, portant ainsi le plafond d‘aide possible maximale à 200 000 euros.

Les projets lauréats seront sélectionnés par un comité constitué par la Région et l’Etat après évaluation de leur qualité scientifique par l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre de son appel à projet « recherche action covid-19 ».

Le dossier est à retirer sur le site internet de la Région Grand Est, avec une date limite de dépôt des projets fixée au 4 juin 2020 / 16h. Les porteurs sont invités à déposer leur projet sur : resilience-recherche@grandest.fr


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

Quel rôle l’intelligence artificielle joue-t-elle dans la lutte contre les incendies de forêt ?

Le Maroc, l'Espagne et la France connaissent actuellement une vague de chaleur très importante qui surprend les météorologues car elle arrive précocement. Avec le...

L’UMONS introduit 40 portefeuilles projets FEDER-FSE+ pour un budget de plus de 280 millions d’euros

Le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) et le FSE (Fonds Social Européen Plus) ont pour objectif de renforcer la cohésion sociale et économique...

Yoshua Bengio fait son entrée dans le dictionnaire Larousse

Nouveau signe de la popularisation de l'intelligence artificielle, le directeur scientifique de Mila et professeur à l’Université de Montréal, Yoshua Bengio, intègre le Petit...

METAFORA biosystems lance METAflow, logiciel cloud d’analyse numérique de cytométrie en flux

METAFORA Biosystems, une société qui a développé une plateforme de cytométrie en flux alimentée par l'IA pour générer des diagnostics in vitro (DIV) plus...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci