Actualité Mobilité aérienne urbaine : Lancement de TindAIR, le nouveau projet européen de...

Pour approfondir le sujet

Kyndryl, la nouvelle société distincte d’IBM qui proposera des services managés d’infrastructure

IBM a annoncé cette semaine le nom de la nouvelle entité en charge des services gérés d'infrastructure qui fonctionnera en tant que société indépendante....

Focus sur Car Thing, le dispositif doté d’une commande vocale pour les véhicules lancé par Spotify

La technologie Bluetooth est une des options non présentes dans certaines voitures, ce qui n'est pas pratique pour écouter la musique que l'on souhaite...

Généthon et WhiteLab Genomics vont collaborer afin d’utiliser l’IA dans le cadre de la thérapie génique

Généthon, le centre de recherche et de développement de l'AFM-Téléthon a annoncé le mois dernier sa collaboration avec WhiteLab Genomics. Ce partenariat a pour...

Systancia créé Neomia, filiale spécialisée dans la conception de produits dédiés à l’IA

Neomia est la toute nouvelle filiale de l'éditeur français spécialisé dans la cybersécurité, Systancia. Elle œuvrera à la conception de produits dédiés à l'IA...

Mobilité aérienne urbaine : Lancement de TindAIR, le nouveau projet européen de démonstrations à grande échelle

Le développement de l’utilisation de véhicules aériens sans pilote (UAV) en milieu urbain implique la mise en place de moyens pour que la cohabitation avec tous les utilisateurs de l’espace aérien se fasse notamment en toute sécurité. C’est la mission du projet TindAIR, coordonné par Innov’ATM et Sophie Althabegoity et regroupant sous l’égide du programme SESAR (Single European Sky Air Traffic Management Research), un groupe d’entreprises et de laboratoires de recherche de France, d’Italie, d’Espagne et du Royaume- Uni.

Le projet TindAIR se concrétisera par une série de démonstrations à grande échelle sur la mobilité aérienne urbaine (UAM), avec un accent mis sur la gestion des conflits entre différents types de plateformes volantes.

Des aéronefs de nouvelle génération, dotés de moyens propulsifs innovants, arrivent sur le marché avec des fonctions de plus en plus automatisées et pilotées à distance, tels que les taxis volants et les drones. Ceux-ci auront pour but de répondre à la demande de modes de transports alternatifs dans les grandes villes tout en répondant aux défis de la réduction des nuisances sonores ainsi que des émissions de gaz à effet de serre anthropique. Ces nouveaux véhicules aériens se devront d’être intégrés en toute sécurité dans le ciel par le contrôle du trafic aérien tout en coexistant avec l’aviation habitée.

C’est à partir de ce constat, que le programme SESAR a souhaité intégrer dans ses activités de recherche et d’innovation le concept européen de « U-space » (ensemble de services décentralisés visant à intégrer les drones dans l’espace aérien et à leur permettre de cohabiter avec les aéronefs habités) afin de développer de nouveaux concepts opérationnels, sur la base de technologies existantes et nouvelles, pour une intégration sûre et sécurisée des drones.

Dans le cadre de ce programme, TindAIR est un des projets de démonstration à très grande échelle qui a pour objectif de démontrer que l’acceptation de ce nouveau «trafic» en milieu urbain est possible tout en assurant la sécurité et la protection des personnes et des biens. L’objectif est notamment de montrer comment cet environnement nouveau et complexe peut être intégré en toute sécurité avec l’aviation habitée et le contrôle du trafic aérien existants.

Afin d’atteindre cet objectif, le consortium TindAIR organisera une série de démonstrations couvrant des cas d’usages représentatifs et opérationnels en mettant en avant une combinaison d’aéronefs avec et sans pilote. Les scénarios opérationnels répondront aux besoins urbains existants tels que le transport médical, de passagers ou de fret, avec prise en compte de cas extrêmes tels que la saturation du secteur ou encore l’atterrissage d’urgence. Les essais se feront en utilisant des avions de différents types, capacités et niveaux d’automatisation, et tous partageront le même espace aérien.

Prévues pour 2022, les démonstrations du projet TindAIR se dérouleront dans les zones périurbaines/urbaines de villes françaises comme Toulouse et Bordeaux, et se concentreront sur l’assistance stratégique et tactique à la détection et à la résolution des conflits. L’objectif sera de valider les concepts d’exploitation et l’architecture cible pour la fonction de détection et de résolution des conflits pour tous les utilisateurs de l’espace aérien.

La solution offrira des services U-space validés aux futurs utilisateurs de ces modes de mobilité aérienne urbaine (UAM). Ce projet est également l’occasion de démontrer les opérations d’un module de service de résolution de conflit tactique qui embarque un algorithme d’intelligence artificielle, qui pourra être intégré dans les futurs déploiements U-space. Le consortium de TindAIR se réjouit d’une coopération réussie avec une représentation parfaite de PME innovantes, de laboratoires de recherche, de concepteurs de taxis aériens et de prestataires industriels coordonnés par Innov’ATM, société française, spécialiste renommée en intelligence artificielle pour la gestion du trafic aérien des drones mais aussi dans la lutte anti-drone.

TindAIR est financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne (n° agrément 101017677), dans le cadre de l’appel à projet: SESAR-VLD2-03-2020 «Capacités et services du U-Space pour la mobilité aérienne urbaine».
Tous les membres du consortium TindAIR sont fiers de participer à ce projet ambitieux, pragmatique et innovant visant à mener des expérimentations à grande échelle, pour permettre l’émergence des modes de transport et des industries de demain.

Le consortium regroupe les sociétés suivantes:
− Coordinateur: Innov’ATM, France.
− ONERA (Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales), France.
− Pildo Consulting SL, Espagne.
− ISSNOVA (Institute for Sustainable Society and Innovation), Italie.
− Rockwell Collins France SAS, France.
− Skyports Limited, Royaume-Uni.
− CIRA (Centro Italiano Ricerche Aerospaziali SCPA), Italie.
− Aerospace Valley, France.
− Fundacion TECNALIA Research & Innovation, Espagne.
− Skybirdsview, France.
− APSYS, an AIRBUS company, France.

Thierry Maubant

Partager l'article

Kyndryl, la nouvelle société distincte d’IBM qui proposera des services managés d’infrastructure

IBM a annoncé cette semaine le nom de la nouvelle entité en charge des services gérés d'infrastructure qui fonctionnera en tant que société indépendante....

Focus sur Car Thing, le dispositif doté d’une commande vocale pour les véhicules lancé par Spotify

La technologie Bluetooth est une des options non présentes dans certaines voitures, ce qui n'est pas pratique pour écouter la musique que l'on souhaite...

Généthon et WhiteLab Genomics vont collaborer afin d’utiliser l’IA dans le cadre de la thérapie génique

Généthon, le centre de recherche et de développement de l'AFM-Téléthon a annoncé le mois dernier sa collaboration avec WhiteLab Genomics. Ce partenariat a pour...

Systancia créé Neomia, filiale spécialisée dans la conception de produits dédiés à l’IA

Neomia est la toute nouvelle filiale de l'éditeur français spécialisé dans la cybersécurité, Systancia. Elle œuvrera à la conception de produits dédiés à l'IA...