Intelligence artificielle Machine learning, deep learning et systèmes experts dans les caméras Arcure 100%...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Copilot, TabNine : le défi des outils d’autocomplétion basés sur l’IA pour aider les développeurs à écrire leurs codes

La plateforme de développement logiciel GitHub a annoncé, à la fin du mois de juin, le lancement de son dernier outil : GitHub Copilot....

L’analyse vocale sur smartphone pour détecter les signes d’un trouble dépressif

Lors de la 180e réunion de l'American Acoustic Association (ASA), une équipe de recherche de l'Université du Maryland, aux États-Unis, a présenté un modèle...

Contentsquare annonce l’acquisition de Upstride et une levée de fonds de 500 millions de dollars

Contentsquare, une société spécialisée dans l'experience analytics, a annoncé l'acquisition d'Upstride, une deeptech française qui vise à améliorer les performances d'outils de machine learning...

L’Université Purdue conçoit une base de données de pièces mécaniques 3D pour les modèles ML/DL

Nombreux sont les chercheurs qui exploitent le machine learning pour entrainer les ordinateurs à reconnaitre visuellement des objets, mais peu se permettent d'exploiter cette...

Machine learning, deep learning et systèmes experts dans les caméras Arcure 100% françaises

Créée en 2009, Arcure est une entreprise industrielle internationale qui conçoit des solutions permettant aux véhicules industriels d’analyser leur environnement et de se mouvoir en toute sécurité. Pour cela, elle utilise à la fois le machine learning, le deep learning et les systèmes experts.

L’IA devient omniprésente dans le monde

Nous vivons une période qui voit l’Intelligence Artificielle (IA) porter des mutations majeures dans de nombreux domaines. Selon Arcure, 51% des entreprises ont développé de l’Intelligence Artificielle en 2017, en 2018 elles devraient être 71% à y recourir. En 2017 15,2 milliards de dollars ont été investis dans les start-up de l’IA dans le monde. D’ici 2020 ces nouveaux développements technologiques pourraient créer 2,3 millions d’emplois supplémentaires.

Les leaders mondiaux déploient une véritable volonté politique pour le développement de l’IA, en particulier en Chine, qui a attiré 48% des investissements en valeur dans le secteur, contre 38% pour les Etats-Unis ; visant à faire passer le poids économique du secteur à 60 milliards de dollars d’ici 2025 pour ce seul pays.

La France dispose d’un réseau dense de plus de 250 équipes de recherche en IA, dont 200 au sein de start-ups, et bien d’autres au sein de laboratoires publics et privés. Facebook, Google, mais aussi des industriels comme Valeo annoncent des centaines de créations de postes dans ce secteur à Paris même au cours de l’année 2018.

Les véhicules autonomes deviennent intelligents

L’IA est LE sujet de l’année pour la plupart des constructeurs d’automobiles également. Avec de nombreux acteurs tiers (Samsung, Sony…) ils ont fait part d’une multitude de technologies d’assistance à la conduite : analyse de l’environnement du véhicule, du trafic, détection de la somnolence (Appolo 2.0 de Baidu), vision nocturne améliorée (Sony ou Thinkware Dash Cam), Google Assistant dans Android Auto.

Toyota a créé un fond d’investissement de 100 millions d’euros en IA. Audi a annoncé la sortie de sa nouvelle limousine A8, un modèle de série reposant sur la conduite automatique. Tandis que Tesla fabrique des berlines capables de rouler toutes seules depuis un moment déjà. Le Français Navya, spécialisé dans les véhicules électriques sans chauffeur a levé plusieurs dizaines de millions d’euros et affiche une présence mondiale.

Arcure : l’intelligence des véhicules industriels autonomes

Pour attaquer le marché prometteur des véhicules autonomes Arcure, spécialisé dans l’intelligence pour les véhicules industriels autonomes, a révolutionné la sécurité autour des véhicules industriels. Leur innovation majeure est Blaxtair®, une solution unique au monde, qui surveille et sécurise les abords des véhicules industriels en prévenant les collisions.

“Les caméras intelligentes d’Arcure hybrident plusieurs technologies d’intelligence artificielle : du machine learning, du deep learning et des systèmes experts, comme l’explique Pour Franck Gayraud, Directeur général d’Arcure.

Les caméras intelligentes Blaxtair® sont un dispositif de détection et localisation de personnes qui s’embarquent sur des véhicules industriels. Afin d’obtenir la précision de localisation et la fiabilité de détection recherchées, nous sommes contraintes de mélanger les approches technologiques. Notre capteur n’utilise que la vision, mais il est doté de deux optiques afin de pouvoir disposer d’une image en 3D par stéréovision. Les algorithmes d’IA utilisent ainsi la totalité de l’information disponible grâce à ce capteur 3D, ce qui nous permet d’atteindre des performances inégalables en monoscopique.

Notre partenaire historique le CEA a démarré les travaux sur cette filière technologique au début des années 90. La création d’Arcure et du Blaxtair en 2009 correspondent à la phase d’industrialisation qui a conduit à la sortie d’un premier produit de série en 2011. Nous sommes aujourd’hui en pleine production de la version 3 et nous travaillons sur la version suivante pour améliorer les performances de notre capteur et le rendre plus compact.”

Aujourd’hui Arcure développe ses solutions d’IA qui équipent plusieurs centaines de sites dans le monde appartenant notamment à des grands groupes tels que Suez, Vinci ou encore Véolia. Dans le futur, Arcure fournira les “yeux intelligents” des véhicules industriels autonomes afin de leur permettre de se déplacer en toute sécurité.

“Les différents projets de véhicules autonomes dans les secteurs du véhicule de chantier ou du chariot élévateur laissent apparaitre des besoins techniques très différents de ceux de l’automobile, l’Intelligence Artificielle permet de répondre efficacement à la variété de ces besoins”.

Avec un parc installé qui double chaque année, l’entreprise de 33 personnes poursuit son développement à l’international notamment en Europe, mais également aux Etats-Unis, au Canada, au Japon et prévoit un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2018.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thomas Calvi

Partager l'article

Bruxelles : Améliorer les services publics grâce à l’IA et FARI

FARI, institut bruxellois pour l'intelligence artificielle, mis en place l'an passé dans le cadre du plan de relance, a pour objectif de relier les...

L’IA axe majeur du nouveau plan de travail INPI-IPOS

Début janvier 2022, Pascal Faure, directeur général de l’INPI et Madame Rena Lee, son homologue de l’office de propriété intellectuelle à Singapour (IPOS) ont...

Robots tueurs : les Nations Unies peinent à poser un cadre juridique à l’emploi des armes létales autonomes

Dès 2013, les Systèmes d'Armes Létales Autonomes (SALA) ont fait l'objet de discussions lors de la Convention des Nations Unies portant sur les Armes...

XXII lance une charte éthique pour l’édition de logiciels d’IA

L'Intelligence Artificielle est en plein essor et les technologies qu'elle a permis de développer, en évolution constante. Les problèmes éthiques que peuvent poser leur...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci