L’observatoire Netexplo passe en revue 2000 innovations à travers le monde

Les 26 et 27 avril prochains se déroulera à Paris le Forum Netexplo au Palais de l’UNESCO à Paris. Y seront dévoilées les 10 innovations mondiales les plus marquantes ou prometteuses, et 4 d’entre elles sont liées à l’intelligence artificielle. Depuis 2008, l’observatoire Netexplo, s’appuyant sur un réseau de 19 universités et sur une vingtaine d’experts, établit un inventaire de 2000 projets innovants de par le monde avant de dévoiler son palmarès des 10 projets les plus prometteurs. Twitter, Blablacar, AirBnB ou encore Slack font partie des lauréats de précédentes éditions de ce forum.

L’intelligence artificielle commence à trouver une place dans nos sociétés via les multiples applications proposées au public et/ou aux entreprises. Les secteurs financiers, de la distribution et de la santé, connaissent notamment de grands bouleversements avec l’arrivée de systèmes intelligents redéfinissant les pratiques. Sur les quatre projets sélectionnés par Netexplo liés à l’intelligence artificielle, trois d’entre eux, Your.MD, Qure.ai et Premonition concernent le secteur de la santé.

Your.MD est une application développée par une start-up norvégienne basée aujourd’hui à Londres. Cet assistant de santé personnel cherche à fournir au malade un premier diagnostic, à la place du médecin, en jouant le rôle d’un généraliste. Téléchargée plus de 1,8 millions de fois et comptant près d’un million d’utilisateurs réguliers, selon la start-up, elle s’utilise sur smartphone ou tablette et est disponible uniquement en anglais. Le principe est celui d’une messagerie instantanée: le malade explique ses symptômes, répond aux questions de l’algorithme et l’application établit un diagnostic sur la base de statistiques, avant de recommander l’adresse d’un médecin. Afin de constituer sa base de données, la start-up a travaillé avec de nombreux médecins sur près de 500 maladies, leurs caractéristiques et leurs symptômes en fonction de patients classés selon leur âge, sexe, comportement, etc. La précision de l’application est de 76% et le National Health Service anglais l’a déjà validée. Matteo Berlucchi, PDG de Your.MD, explique comment leur est venue l’idée:

« Comme l’offre médicale va peu évoluer avec des médecins de toute façon débordés, nous pensons que l’on peut jouer sur la demande en apportant au patient les bonnes informations pour qu’il soit mieux orienté. Dans un monde qui vieillit, le numérique est de notre point de vue la seule façon de fluidifier le système de santé »

Qure.ai a quant à elle été développée par des ingénieurs et médecins indiens et s’adresse plus particulièrement aux radiologues. Pooja Rao, cofondatrice et médecin explique leur démarche:

« Notre produit peut se charger des tâches routinières et permettre au médecin d’augmenter le temps qu’il passe avec les patients, tout en ayant un diagnostic plus sûr. Sans oublier le fait que, dans un pays comme l’Inde, le nombre de médecins formés à l’imagerie est loin d’être suffisant. »

Qure.ai est actuellement en phase de test étant donné que:

« Développer des algorithmes grâce au “deep learning” est compliqué en imagerie, car l’on ne dispose pas de données fiables en grand nombre. »

Le troisième projet lié à l’intelligence artificielle sélectionné par l’observatoire Netexplo est Premonition et s’attaque aux moustiques. Il s’agit d’un problème de santé publique important étant donné que le moustique est porteur de maladies et virus causant de sérieuses épidémies dans le monde. Le projet Premonition est mené par Ethan Jackson, chercheur au sein de Microsoft, et est actuellement en test sur l’île de Grenade. Il s’agit d’un système automatisé qui cherche à anticiper l’apparition des foyers et fonctionnext en coordination avec des drones. Marcus Goddard, directeur associé de l’observatoire Netexplo explique:

« L’intelligence artificielle intervient ici à un double niveau. D’abord celui des pièges, pour ne capturer que les insectes susceptibles d’être infectés.

Puis pour identifier les souches mortelles et, à partir d’un grand nombre de données, décider de traiter rapidement et préventivement certaines zones pour éviter le déploiement de l’épidémie ».

Quatrième et dernier projet sélectionné par l’observatoire Netexplo, The Next Rembrandt. Ce système, financé par la banque ING, n’a pas de vocation commerciale mais montre clairement les avancées de l’intelligence artificielle. The Next Rembrandt est capable de réaliser un tableau inédit comme aurait pu le faire le maître hollandais. 300 œuvres de Rembrandt ont été analysées afin que les réseaux de neurones puissent définir les caractéristiques du peintre en termes de dessin, de couleur, de lumière, etc. Ils ont procédé de la même façon pour les visages avant de pouvoir imiter parfaitement le style de Rembrandt et de produire ce nouveau chef d’œuvre via une imprimante 3D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here