Intelligence artificielle l'IA, La cybersécurité et le quantique, nouvelles thématiques du partenariat EDF-INRIA qui...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Le CNRS, Constellium et l’Université Grenoble Alpes s’associent pour créer un laboratoire commun dédié à l’aluminium du futur

Pour répondre aux enjeux de développement durable, tous les secteurs de l'industrie doivent réduire leur impact environnemental, le secteur de la métallurgie mise, quant...

Focus sur la solution Tekimpact qui vise à accélérer l’innovation technologique des entreprises

La SATT CONECTUS, société alsacienne d'accélération du transfert de technologie, et la startup TEKIMPACT ont signé une licence exclusive pour l’exploitation mondiale d’une technologie...

OVHcloud et Atos élargissent leur partenariat pour accélérer le développement de l’informatique quantique

Atos et OVHcloud, leader européen du Cloud, avaient annoncé en novembre 2021, vouloir élargir leur partenariat. C'est chose faite puisque le 9 juin dernier,...

Arvind Krishna dévoile ses projets pour IBM, notamment en informatique quantique, lors du Think 2022

Les 10 et 11 mai dernier, la conférence Think Broadcast d'IBM se tenait à Boston. Cet évènement annuel, après deux années de diffusion sous...

l’IA, La cybersécurité et le quantique, nouvelles thématiques du partenariat EDF-INRIA qui vise à accélérer la transition énergétique

Le groupe EDF et INRIA, l’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique, ont signé un accord en 2016 qui les a amenés à collaborer sur une trentaine de projets. C’est à l’occasion du Salon VivaTech 2022 qu’ils ont annoncé leur intention de renforcer leur partenariat scientifique et technologique. Alors que certaines thématiques comme le calcul scientifique, l’imagerie et l’optimisation ont été au centre de diverses collaborations, que la simulation numérique fait actuellement l’objet de l’équipe projet commune IDEFIX lancée en 2021, de nouvelles thématiques comme l’intelligence artificielle, la cybersécurité ou le quantique s’ajoutent à ce partenariat stratégique.

Le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergie et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, avec une électricité à 90% décarbonée, il a développé un mix de production diversifié basé principalement sur l’énergie nucléaire et renouvelable, y compris l’hydraulique. Il se donne pour mission de construire un avenir énergétique neutre en CO2 conciliant préservation de la planète, bien-être et développement, grâce à l’électricité et à des solutions et services innovants.

Le groupe s’appuie au quotidien sur une R&D forte pour améliorer sa performance dans toutes ses activités et préparer l’avenir en travaillant sur les technologies de rupture. La R&D d’EDF couvre l’ensemble des métiers et activités du secteur de l’énergie, c’est pour cela qu’elle effectue également des recherches pour des commanditaires externes, académiques ou industriels.

Le partenariat EDF-INRIA

La R&D d’EDF et Inria se sont associés depuis 2016 pour répondre aux enjeux de la transition énergétique, ce qui a déjà donné lieu à plus d’une trentaine de projets conjoints.

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat à l’occasion du salon Viva Technology et ont identifié de nouvelles thématiques de recherche couvrant un large champ d’enjeux liés au numérique :

  • Être à la pointe des techniques mathématiques d’optimisation pour répondre aux grandes problématiques opérationnelles de l’organisation et la gestion des actifs industriels du système électrique comme le management de l’énergie, les plannings, etc.
  • Organiser et gérer les systèmes électriques de demain.
  • Maîtriser les meilleures techniques de la simulation (physique, IA…) et de la gestion des données.
  • Concevoir et implanter efficacement des jumeaux numériques performants.
  • Ouvrir de nouvelles opportunités technologiques par l’hybridation de l’IA et de la simulation.
  • Anticiper puis qualifier les moyens de calcul de demain, en particulier l’informatique quantique.
  • Intégrer les technologies d’IA, tout en veillant à un usage sobre, maîtrisé et responsable de ces technologies.
  • Augmenter la résilience des systèmes énergétiques en termes de cybersécurité.

Bernard Salha, Directeur de la R&D d’EDF, a déclaré :

« Le renouvellement de notre partenariat avec cet institut national de recherche de premier plan s’inscrit dans une collaboration bien établie, de confiance, sur le long terme. »

Bruno Sportisse, Président-Directeur général d’Inria, a affirmé :

« Ce partenariat avec EDF, un acteur industriel français majeur pour notre souveraineté énergétique est clé pour Inria. Il s’inscrit dans notre politique volontariste d’impact à destination du tissu industriel français. »

IDEFIX :  la première équipe projet commune EDF-INRIA

IDEFIX, la première équipe projet commune de ce partenariat, a été créée en 2021 et réunit des scientifiques du Centre Inria de Saclay, de l’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris) et des scientifiques de la R&D d’EDF.

Elle se compose de quatre chercheurs Inria, quatre chercheurs EDF et un ingénieur de recherche de l’IP Paris, expert dans le développement logiciel pour la simulation de phénomènes sonores et dans le calcul HPC. Elle est codirigée par Houssem Haddar, Directeur de Recherche Inria, et Lorenzo Audibert, dont il a encadré la thèse, actuellement responsable de projet  R&D chez EDF.

L’équipe-projet IDEFIX travaille sur de nombreuses applications d’imagerie par rayons X, radar (électromagnétique) et sonar (ultrasonique). Les recherches portent, entre autres, sur l’imagerie biomédicale, le guidage sonore, la modélisation du son en réalité virtuelle et la modélisation des matériaux composites.

Houssem Haddar a déclaré :

« EDF est confronté à une très grande diversité de problématiques de terrain (sur les barrages, les centrales, les échangeurs thermiques ou les alternateurs…), qui sont autant de cas d’étude nous aidant à améliorer et à élargir le spectre de nos méthodes mathématiques et numériques visant à résoudre des problèmes inverses complexes et difficiles. »

Actuellement, les chercheurs IDEFIX se concentrent sur tout ce qui concerne la détection des fissures et à la mesure des changements de propriétés physiques, liées par exemple à de l’humidité ou à des réactions chimiques. Ils envisagent aussi de se pencher sur un certain nombre de problématiques spécifiques à EDF, qui pourraient être étudiées à l’avenir avec des techniques comparables, comme la modélisation des fondations des barrages ou les tests d’usure de certains composants métalliques.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thierry Maubant

Partager l'article

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...

La Lufthansa s’appuie sur le logiciel « Virtual Aviation Training » de NMY pour former ses équipes de cabine

La pandémie a fortement impacté les compagnies aériennes. Depuis la levée des restrictions sanitaires, elles doivent affronter un autre problème : malgré une forte...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci