Intelligence artificielle Levée de fonds de 15 millions d'euros pour le premier ordinateur quantique...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Experience Analytics : Contentsquare lève 190 millions de dollars en Série D

La pépite française Contentsquare, experte en Experience Analytics, a annoncé en ce début de semaine avoir finalisé une levée de fonds de 190 millions...

Cardiologs lève 5,3 millions d’euros pour entrer dans sa phase commerciale aux États-Unis

La start-up Cardiologs a annoncé avoir levé 5,3 millions d'euros. Conjuguant deep learning, big data et expertise médicale, elle a développé un logiciel d'assistance...

Deep Tech – GrAI Matter Labs lève 13 millions d’euros pour commercialiser sa puce dédiée à l’IA embarquée

GrAI Matter Labs a annoncé cette semaine avoir bouclé son dernier tour de financement de 13 millions d'euros. L'entreprise avait lancé en octobre 2019...

Données prédictives et Supply Chain : Shippeo lève 20 millions d’euros

Shippeo et sa plate-forme de données prédictives appliquées à la supply chain à destination des retailers et industriels a séduit les investisseurs. La start-up...

Levée de fonds de 15 millions d’euros pour le premier ordinateur quantique de Quandela

Quandela, société française leader de la photonique quantique a réalisé le 16 novembre dernier une levée de fonds de 15 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Deeptech Omnes Capital, du Fonds innovation défense géré par Bpifrance et souscrit par l’Agence de l’innovation de défense (AID), et du fonds spécialisé dans les technologies quantiques Quantonation. Cette levée devrait permettre à Quandela de mettre à disposition le premier ordinateur quantique photonique complet et d’ouvrir son accès sur une plateforme Cloud en ligne dès 2022.

En début d’année, Emmanuel Macron a présenté le plan de 1,8 milliard d’euros pour faire de la France un leader mondial de la quantique. Il s’est appuyait sur le rapport “Quantique, le virage technologique que la France ne ratera pas” de la députée Paula Forteza.

Le défi est de taille pour la France face aux concurrents américains et chinois qui ont pris de l’avance. Grâce à l’excellence de la recherche française, la France peut se positionner parmi les leaders. Tous les pays qui se sont lancés dans cette course au quantique ont pour projet de créer un ordinateur quantique, mais c’est la société française Quandela qui annonce la mise à disposition du premier ordinateur quantique photonique complet.

Quandela a été créée en 2017 par Pascale Senellart (directrice de recherche au Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies du CNRS et de l’Université Paris-Saclay et médaille d’argent 2014 du CNRS), Valérian Giesz (ingénieur et docteur en optique quantique), et Niccolo Somaschi (docteur en nanotechnologies semiconductrices). En 2020, la société a développé Prometheus, le premier générateur de qubits photoniques avec des domaines d’applications larges dont la cryptographie quantique, les calculateurs quantiques ou les capteurs quantiques. À ce sujet, Valérian Giesz, CEO et co-fondateur de Quandela, a déclaré :

“Ce qui limite la possibilité de réaliser du calcul quantique avec un dispositif photonique, ce sont les pertes optiques – c’est-à-dire les photons perdus –, qui ont lieu principalement au niveau de l’émetteur. Or notre technologie d’émission de photons uniques est très efficace. C’est notre force, ce qui fonde nos ambitions dans le calcul.”

Quandela est l’un des leaders français du quantique qui doit permettre d’atteindre une puissance de calcul inédite. Dans cette technologie, la brique de base ne repose pas sur les bits, mais les qubits (bits quantiques).

Les bits d’un ordinateur standard ne peuvent prendre que 2 valeurs : 0 ou 1, les qubits peuvent se trouver dans plusieurs valeurs en même temps. Avec cette superposition, il est possible d’effectuer plusieurs calculs simultanément et de parvenir ainsi à des algorithmes capables de résoudre les problèmes les plus complexes. À terme, le but est de créer l’ordinateur quantique universel, qui pourrait traiter des masses de données gigantesques et réaliser des opérations allant bien au-delà de notre imagination.

Un ordinateur quantique pour 2022

Il a fallu plus de 20 ans de recherches au sein du Centre de nanosciences et de nanotechnologies pour développer cette technologie unique au monde. Celle-ci a permis de développer un système d’intrication à partir d’une chaîne de photons uniques contenue dans une boucle à fibre optique. Quandela propose aux entreprises et centres de recherche différents composants (eDelight, 6-DMX, QShaper, QFiber…) dont l’assemblage a permis la création d’un prototype d’ordinateur quantique basé sur un flux élevé de photons uniques, disponible sur le Cloud en 2022, pour favoriser un accès large à la recherche et à ses ressources de calcul.

Valérian Giesz a expliqué :

 “En quelques années, Quandela a su s’imposer comme un acteur incontournable dans le développement de l’ordinateur quantique photonique. Nous collaborons avec plusieurs universités européennes dans le cadre du projet européen ‘Photonic quantum sampling machine (Phoqusing)’, lancé en septembre 2020. Nous vendons également nos composants à des entreprises et centres de recherche partout dans le monde : Italie, Australie, Autriche, Pays-Bas… Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer dans la structuration de l’équipe et l’investissement de nouveaux équipements pour atteindre nos objectifs avec une première étape : la mise à disposition en cloud du premier ordinateur quantique optique complet en 2022.”

Quandela est donc aujourd’hui bien positionnée sur le marché quantique grâce à sa technologie basée sur une source de photons uniques d’une qualité et d’une efficacité inégalées qui permet à son ordinateur de croître en puissance plus rapidement, sans subir les freins inhérents aux autres technologies (ions, supraconduction).

Niccolo Somaschi, Chief Technology Officer et co-fondateur de Quandela explique :

Compte tenu des récentes avancées technologiques dans le développement des émetteurs de lumière quantiques à semi-conducteurs, il est temps d’explorer tout le potentiel de cette technologie pour le calcul quantique à grande échelle. Quandela est l’un des leaders internationaux de la technologie, avec tous les moyens pour booster les développements ultérieurs et intégrer les blocs nécessaires à la construction des plateformes de calcul de manière modulaire.”

Le fonds Omnes a mené ce tour de table. Pour Fabien Collangettes, membre du conseil d‘administration de Quandela :

“Quandela réunit une équipe de niveau mondial et propose une rupture technologique majeure dans le domaine des ordinateurs quantiques photoniques. Notre soutien financier va permettre à la société de relever de nouveaux défis technologiques majeurs et de se positionner en leader européen dans la course à l’avantage quantique.”

Pour Charles Beigbeder, fondateur du fonds d’investissements Quantonation, au capital de Quandela depuis 2020 :

Quandela fait partie de ce tout petit club d’entreprises de la deeptech européenne qui peut révolutionner notre univers technologique. En capitalisant sur les propriétés du constituant élémentaire de l’électromagnétisme, le photon, Quandela veut produire des processeurs quantiques hautement scalables et performants.”

Le Fonds Innovation Défense, géré par Bpifrance, a également apporté son soutien à Quandela. Nicolas Berdou, Investisseur chez Bpifrance, déclare :

“Après avoir accompagné les premiers stades de développement de Quandela, via nos dispositifs de financement de l’innovation, c’est une véritable fierté de soutenir la croissance de la société avec le fonds Innovation Défense. Cet investissement marque l’ambition collective de participer à l’essor des technologies quantiques, pour faire de la France un acteur majeur de ce secteur d’avenir.”


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Aurélie Lorot

Partager l'article

Enquête Premier emploi 2022 de Telecom Paris : des ingénieurs recherchés et bien rémunérés

Télécom Paris, école de l'Institut Mines-Télécom et membre fondateur de l'Institut Polytechnique de Paris, forme des ingénieurs généralistes du numérique. Elle a récemment publié...

Canada : l’utilisation de l’intelligence artificielle reste faible au sein des entreprises selon les RH

Les ressources humaines (RH) ont un rôle important au sein des entreprises. Au Canada, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CHRA) a mené...

Focus sur le projet de recherche européen HosmartAI « Hospital Smart development based on AI »

Le projet de recherche européen HosmartAI a pour objectif de doter l'Europe d'un système de santé fort, efficient, durable et résilient, bénéficiant des capacités...

Prédire la mortalité et la durée du séjour en unité de soins intensifs grâce au machine learning

Les unités de soins intensifs (USI) assurent une continuité des soins et une surveillance continue aux patients atteints de maladies graves. Une équipe de...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci