Les pays du G7 adoptent une déclaration et des approches communes sur l’intelligence artificielle

Les pays du G7 adoptent une déclaration et des approches communes sur l’intelligence artificielle
Actu IA
26763748874_47351411d5_b

Ce mercredi 28 mars s’achevait la réunion ministérielle de l’Emploi et de l’Innovation des pays du G7 à Montréal. Le Canada a annoncé que les ministres avaient adopté une déclaration sur l’intelligence artificielle et mis en avant des approches communes :

  • Appuyer la croissance économique suscitée par l’innovation en IA
  • Augmenter la confiance envers l’IA et l’adoption de l’IA
  • Promouvoir l’inclusivité dans le développement et le déploiement de l’IA

Pour réaliser des progrès dans chacun de ces domaines interreliés, les membres du G7 s’attacheront à :

  • investir dans la R‑D de base et la R‑D appliquée précoce en vue de produire des innovations en IA, et soutenir l’entrepreneuriat en IA et la préparation de la population active à l’automatisation, au moyen : d’échanges internationaux entre universitaires; d’échanges de professionnels; de développement des connaissances et des compétences; d’investissements dans l’apprentissage continu; de services d’orientation et d’emploi; de l’accès à du capital; de mesures pour inciter les petites et moyennes entreprises à chercher des innovations en IA; de l’élimination d’obstacles d’ordre administratif et règlementaire pour IA appliquée; de possibilités de réseautage et de collaboration entre entreprises à l’échelle nationale et internationale; de la mise en commun les pratiques exemplaires des pays du G7;
  • continuer d’encourager la recherche, y compris pour relever les défis sociétaux, stimuler la croissance économique et examiner les aspects éthiques de l’IA, les biais dans les ensembles de données et les préjugés constatés dans des interactions avec des systèmes d’IA, ainsi que sur des questions plus vastes comme celles liées à la prise de décisions automatisée; communiquer les résultats de la recherche et encourager un dialogue multipartite à leur sujet, y compris avec des groupes communautaires, des acteurs du marché et d’autres gouvernements;
  • appuyer les efforts voués à la sensibilisation du public pour faire connaître les avantages avérés et potentiels ainsi que les implications plus vastes de l’IA;
  • afin de promouvoir une IA centrée sur l’humain et l’adoption commerciale de l’IA, continuer de promouvoir des démarches neutres sur le plan technologique et appropriées sur les plans technique et éthique, en préservant la protection de la vie privée; investissant dans la cybersécurité, la mise en application des lois pertinentes sur la vie privée et la communication des résultats de l’application des lois; informant les particuliers au sujet de la législation nationale, y compris à l’égard de l’usage que les systèmes d’IA peuvent faire de leurs données personnelles; promouvant la R‑D par l’industrie en matière de sécurité, d’assurance, de qualité des données et de sécurité des données; et explorant l’utilisation d’autres technologies transformatrices pour protéger la vie privée et la transparence;
  • soutenir la libre circulation de l’information grâce à la mise en commun de pratiques exemplaires et d’études de cas sur la fourniture de données gouvernementales ouvertes, interopérables et accessibles de façon sécuritaire pour la programmation en IA, soutenir des démarches visant à améliorer la qualité des ensembles de données et promouvoir la coopération internationale en matière de partage de données, de protection des données. De plus, nous soutenons des standards techniques internationales qui sont volontaires et induit par l’industrie, qui sont développés par une démarche ouverte, transparente et consensuelle et dans des processus induit par le marché pour promouvoir l’interopérabilité;
  • diffuser cette déclaration du G7 à l’échelle mondiale pour promouvoir le développement de l’IA et la collaboration sur la scène internationale.

“Les ministres du G7 de l’Innovation se sont entendus sur certaines approches communes en matière d’intelligence artificielle et sur une liste de pratiques exemplaires”, a déclaré le ministre du Développement Social, Jean-Yves Duclos, en clôture de la réunion ministérielle de l’Emploi et de l’Innovation du G7 qui s’est tenue mardi et mercredi à Montréal.

Il s’agissait de définir une “vision commune d’une IA centrée sur l’humain, une vision qui exige d’aborder avec soin le développement et le déploiement de cette technologie prometteuse” pour sensibiliser le grand public mais également renforcer la protection des données personnelles.

“La controverse autour de Facebook de ces derniers jours a suscité des préoccupations et des échanges”, entre les ministres du G7. La rapidité avec laquelle les données sont maintenant disponibles, et de plus en plus utilisées, crée un potentiel de concentration d’informations et de concentration de la richesse, qui peuvent mener à des pertes de contrôle et des pertes de possession des données personnelles”, a indiqué Jean-Yves Duclos.

Comme l’indique l’AFP, “les données sont fondamentales dans l’IA car elles permettent aux ordinateurs de développer leur propre intelligence (machine learning et deep learning)”.

Le G7 doit faire en sorte que “cette industrie soit capable d’apporter à nos sociétés et à nos économies les bénéfices les plus significatifs possibles dans les prochaines années”, a poursuivi M. Duclos en conférence de presse devant l’AFP.

Le G7 est placé cette année sous la présidence du Canada qui est devenu l’un des pays à suivre en matière d’intelligence artificielle avec la présence de chercheurs réputés, de laboratoires de recherche prestigieux et d’une grande promotion et sensibilisation au domaine. Le ministre canadien de l’Innovation, Navdeep Bains, a également proposé l’organisation l’automne prochain au Canada d’un Sommet international sur l’intelligence artificielle qui réunirait États, entreprises et chercheurs.