Actualité Le machine learning au service de l’oncologie digestive au coeur de l'accord...

Pour approfondir le sujet

  • Plus d'actualités sur
  • OWKIN

Le Federated Learning : la solution aux problèmes de confidentialité des données en intelligence artificielle ?

Google a développé en 2017 un concept de Deep Learning distribué : le Federated Learning. Le géant mise aujourd'hui dessus pour répondre aux problèmes...

L’intelligence artificielle : l’un des projets majeurs du Contrat stratégique de la filière Industries et Technologies de Santé

Ce 4 février a été signé le Contrat stratégique de la filière « Industries et Technologies de Santé ». Quatre projets majeurs ont à...

Retour sur le processeur NNP-I développé par Intel avec la collaboration de Facebook

À l'occasion du CES de Las Vegas la semaine dernière, Intel a annoncé l'arrivée d'un nouveau processeur dédié à l'intelligence artificielle et destiné à...

Plan Deeptech : partenariat entre Bpifrance et Inria pour accompagner 100 projets de startups numériques par an

Bpifrance et Inria ont annoncé la signature d’un partenariat pour amplifier la création et le développement de startups numériques Deeptech. Lancé en janvier 2019,...

Le machine learning au service de l’oncologie digestive au coeur de l’accord entre la FFCD et Owkin

Owkin et la Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD) ont annoncé avoir signé un accord de coopération pour les 5 prochaines années. Au coeur de cette collaboration se trouve l’analyse des données, grâce à l’intelligence artificielle, de plus de 3 000 patients atteints d’un cancer colorectal. Les deux acteurs espèrent ainsi pouvoir faire progresser la prédiction de rechute pour identifier des traitements personnalisés.

La start-up Owkin, spécialisée dans le machine learning appliqué à la recherche clinique, et la FFCD, groupe coopérateur académique spécialisé en cancérologie digestive, sont signé un accord cadre concernant leur collaboration au cours des 5 prochaines années sur des cohortes prospectives de patients atteints de cancers digestifs.

À l’issue de cette collaboration, d’autres projets seront envisagés dont la prédiction de mutations des cancers du système digestif. Leur objectif Objectif : comprendre et prédire les rechutes.

Le machine learning au service de l’oncologie digestive

En étroite collaboration, les data scientists de Owkin et les experts de la FFCD développeront des modèles de machine learning à partir des bases de données de la FFCD sur des cohortes multimodales homogènes et longitudinales issues de protocoles d’essais cliniques.

Pour comprendre et prédire les rechutes, les équipes de Owkin vont analyser les données de 3 000 patients atteints d’un cancer colorectal de stade II ou III.

« Démocratiser l’accès à l’IA et au machine learning auprès d’experts et de médecins mondialement reconnus démontre l’apport de la technologie dans le traitement de maladies graves. Nous sommes ravis de pouvoir collaborer, dans un effort collectif, avec les meilleurs chercheurs dans leur domaine et, in fine, améliorer la prise en charge thérapeutique des patients » se réjouit Meriem Sefta, Responsable des partenariats chez Owkin.

En parallèle, Owkin mettra à la disposition des médecins chercheurs de la FFCD sa plateforme de recherche Owkin Studio. Celle-ci permettra de bénéficier des meilleurs algorithmes d’IA. Les médecins pourront collaborer directement via Owkin Studio avec les data scientists et experts de la startup pour interpréter les résultats des algorithmes entraînés sur leurs données.

Les données pseudo-anonymisées présentes sur les serveurs de la FFCD hébergés à l’Université de Bourgogne assurent la confidentialité tout en pouvant être intégrées à des projets de recherche collaboratifs grâce aux technologies d’apprentissage fédéré developpées par Owkin, assurant notamment la traçabilité des opérations.

De l’oncologie digestive à de multiples collaborations

Les deux acteurs partagent l’idée de futurs projets de recherche sur les cancers digestifs, notamment sur la prédiction de mutations à partir de lames d’anatomo-pathologie. Le lancement de ces nouveaux projets est facilité par la signature d’un accord cadre de collaboration.

« L’IA dans la recherche clinique est une évolution naturelle de notre structure, la recherche clinique du 21ème siècle associera les compétences historiques des médecins cliniciens et l’approche technologique révolutionnaire d’une société jeune et enthousiaste. Cette collaboration a pour objectif d’accélérer l’optimisation des stratégies thérapeutiques en cancérologie digestive. » se réjouit le Professeur Pierre Michel, Président de la FFCD.

Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Transformation cloud et digitale : Thales élargit son écosystème de partenaires technologiques

Thales a dévoilé de nouveaux partenaires pour aider notamment les entreprises à accélérer, réduire les risques cyber et sécuriser les initiatives de transformation numérique....

Focus sur le projet APRIORICS de l’IUCT-O Toulouse : IA et médecine personnalisée pour lutter contre le cancer du sein

Le projet APRIORICS (Apprentissage Profond Renforcé par l’ImmunohistOchimie pour la Requalification d’Images de Cancers du Sein) a pour objectif d’utiliser l’intelligence artificielle afin de décrire...

Focus pays : Webinaire « L’intelligence artificielle, instrument de relance économique en Tunisie ? »

Le 29 juillet dernier, le ministère de l'industrie et des PME, en collaboration avec le projet Innov’i – EU4Innovation, a organisé un webinaire réunissant...

Le corpus d’articles arXiv est désormais disponible sur Kaggle

Le corpus d'articles arXiv permet depuis plus de 30 ans à la communauté de chercheurs et au public d'avoir accès aux articles scientifiques dans...