Prochain numéro du magazine ActuIA le 15 octobre
Actualité Le CEA-Leti et le centre de recherche belge Imec signent un mémorandum...

Pour approfondir le sujet

Web Summit 2017: Google et le groupe Volkswagen travaillent conjointement sur les ordinateurs quantiques

Google et le groupe Volkswagen ont profité du Web Summit 2017 de Lisbonne pour annoncer un intéressant projet de recherche en informatique quantique. Il...

Le Japon dévoile un prototype de réseau de neurones quantique

Le Japon va proposer un prototype de réseau de neurones quantique en ligne à partir du 27 novembre prochain. Le pays se fait ainsi...

La construction d’une vision partagée des questions éthiques liées à l’intelligence artificielle au centre des préoccupations de l’UNESCO

Ce mardi a débuté la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO devant les représentants des 193 États membres et des 11 Membres...

Découvrez PIXANO, l’outil open source d’annotation automatique d’image développé par le CEA

Le CEA a développé un nouvel outil d'annotation automatique d’image basé sur l'intelligence artificielle et la vision par ordinateur. Baptisé PIXANO, il est disponible...

Le CEA-Leti et le centre de recherche belge Imec signent un mémorandum d’accord sur l’intelligence artificielle et l’informatique quantique

Le centre de recherche belge Imec et le CEA-Leti ont annoncé, à l’occasion de la venue d’Emmanuel Macron en Belgique, la signature d’un mémorandum d’accord (MoU). Les deux centres de recherche et d’innovation, reconnus au niveau international dans le domaine des nanotechnologies pour l’industrie souhaitent construire un partenariat stratégique dans les domaines de l’intelligence artificielle et de l’informatique quantique, deux chaînes de valeur stratégiques essentielles pour l’industrie européenne.

Cet accord a pour but de renforcer la souveraineté économique et stratégique de l’Europe. Les efforts conjoints de l’Imec et du CEA-Leti soulignent l’ambition de l’Europe de jouer un rôle moteur dans le développement de ces technologies. Cette collaboration entre centres de recherche se concentrera sur le développement, le test et l’expérimentation de l’informatique neuromorphique et quantique. Elle devrait déboucher sur le transfert de solutions de calcul pour le hardware et les fonctions numériques, qui pourront être utilisées par les partenaires de l’industrie européenne pour innover dans une grande variété de domaines tels que des soins de santé personnalisés et la mobilité dite “intelligente” ou encore les nouveaux secteurs de l’industrie manufacturière et les secteurs de l’énergie “intelligente”.

L’intelligence artificielle embarquée fait généralement référence aux systèmes informatiques qui offrent de l’intelligence en “local”, c’est-à-dire au niveau des composants (par exemple, les puces). Elle analyse l’environnement et prend les mesures nécessaires pour atteindre des objectifs spécifiques. L’IA embarquée est devenue un moteur essentiel du développement économique, et promet de résoudre de nombreux problèmes de société, du traitement de maladies encore incurables à la réduction de l’impact environnemental engendré par l’agriculture. La décentralisation de l’intelligence artificielle du cloud vers les composants est un défi majeur, notamment lorsque appliquée aux grands systèmes hétérogènes. Cette évolution nécessite par conséquent des innovations dans l’industrie des composants qui aura besoin de processeurs toujours plus puissants, sans parler de consommation.

“La capacité à développer des technologies telles que l’intelligence artificielle et l’informatique quantique – et à les utiliser à des fins industrielles pour rendre possible un large éventail d’applications – constitue l’un des défis majeurs de l’Europe. L’informatique quantique et neuromorphique (deux technologies qui rendent possible l’intelligence artificielle) sont des domaines d’innovation très prometteurs dotés d’un énorme potentiel d’industrialisation.

Une collaboration plus étroite dans ces domaines entre l’Imec et le CEA-Leti, deux centres de recherche clés en Europe, permettra d’accélérer sans aucun doute le développement de ces technologies. Elle permettra d’atteindre une masse critique, afin d’engendrer (plus rapidement) un impact considérable, et créera de nombreuses opportunités d’affaires pour nos partenaires industriels européens”, déclare Luc Van den Hove, président-directeur général de l’Imec.

“Aujourd’hui, deux pionniers européen du secteur de la microélectronique unissent leurs forces afin de passer à la vitesse supérieure à la fois en calcul haute performance (high-performance computing ou HPC) et en intelligence artificielle fiable de haut niveau, dans le but de stimuler la réussite de l’industrie européenne par des innovations dans les secteurs de l’aéronautique, de la défense, de l’automobile, de l’industrie 4.0 et de la santé”, explique Emmanuel Sabonnadière, Directeur du CEA-Leti.

“Cette collaboration avec l’Imec, en plus des accords de collaboration avec le Fraunhofer Group for Microelectronics de la Fraunhofer-Gesellschaft, principale organisation de recherche appliquée, permettra à nos trois organisations de maintenir l’Europe à la tête du secteur des nouvelles technologies numériques dans les domaines de l’IA, du HPC et des applications en cybersécurité.”

L’Imec et le CEA-Leti invitent l’industrie et le monde académique à les rejoindre pour bénéficier d’un accès à leurs technologies de pointe, dotées d’une reproductibilité prouvée. Ils pourront ainsi bénéficier de solutions à la pointe, toujours plus complexes et, reproductibles et de matériaux toujours plus perfectionnés, tout en partageant les coûts de la recherche précompétitive.

Johanna Diaz

Partager l'article

reciTAL, spécialiste du TAL, lève 3,5 M€ auprès de Breega

Paris, le 10 septembre 2020 - reciTAL, start-up IA spécialisée dans les solutions de Document Intelligence, effectue une première levée de fonds de 3,5 M€...

IA et Expérience client : Axys Consultants présente son offre Smart Customer Care Insight

Les centres de relation clients gèrent plusieurs millions d'appels par an et le téléphone reste le 1er moyen de contacter une entreprise (Enquête :...

Le magazine de l’IA nomme un comité scientifique

L'édition du 2ème numéro du magazine ActuIA qui paraîtra le 15 octobre a été l'occasion de constituer son comité scientifique. Composé de 9 femmes...

La vague VI du Concours Innovation – i-Nov ouvert aux PME et aux start-ups est lancée avec 8 thématiques

Financé par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), l’appel à projets « Concours d’innovation - i-Nov » a pour vocation de sélectionner des projets d’innovation...