Le Canada se dote d’un nouveau comité consultatif sur l’intelligence artificielle

Le Canada se dote d’un nouveau comité consultatif sur l’intelligence artificielle
Actu IA
Navdeep Bains
Navdeep Bains

Le Canada semble faire une fois encore preuve d’un grand pragmatisme en se dotant d’un comité consultatif composé de grandes pointures de l’intelligence artificielle.

Le pays, qui compte déjà plus de 800 startups spécialisées dans l’intelligence artificielle, avec une augmentation annuelle de 28% tient à garantir une approche de l’intelligence artificielle centrée sur l’humain. C’est la raison pour laquelle Navdeep Bains, ministre de l’innovation et du développement économique canadien a annoncé la constitution de ce comité à l’occasion du G7.

Le comité consultatif canadien sur l’intelligence artificielle sera co-dirigé par Yoshua Bengio et Foteini Agrafioti. Il sera également composé de Geoffrey Hinton et Richard Sutton.

Navdeep Bains a déclaré “L’intelligence artificielle est bien plus qu’un simple nouveau produit ou service. Elle a le potentiel de nous aider à répondre aux défis les plus difficiles auxquels nous sommes confrontés, de créer des emplois et de la croissance dans toutes les industries, et améliorer la vie de tous les canadiens. Le comité consultatif nous aidera à capitaliser sur le leadership du Canada dans l’intelligence artificielle, de façon à soutenir les valeurs canadiennes d’inclusion et de diversité, de façon à ce que tous les canadiens puissent prendre part à l’économie numérique et en tirer profit.”

Liste complète des membres du comité :

  • Geoffrey Hinton, Conseiller scientifique en chef, Vector Institute for Artificial Intelligence.
  • Richard Sutton, Conseiller scientifique en chef, Alberta Machine Intelligence Institute.
  • Pierre Boivin, Président et CEO, Claridge.
  • Natalie Cartwright, Co-fondatrice et COO, Finn AI.
  • Marc-Antoine Dilhac, Chaire de la recherche Canadienne sur l’éthique publique et la théorie politique, Université de Montréal.
  • Eli Fathi, Co-fondateur et CEO, MindBridge Analytics Inc.
  • Ian Kerr, Chaire canadienne de recherche sur l’éthique, la legislation et les technologies, Université d’Ottawa.
  • Jordan Kyriakidis, Co-fondateur et CEO, QRA Corp.
  • AJung Moon, Directeur, Open Roboethics Institute.
  • Mona Nemer, Conseiller scientifique en chef du Canada.
  • Teresa Scassa, Chaire de recherche du Canada en droit de l’information, Université d’Ottawa.
  • Elissa Strome, Directrice exécutive de la stratégie IA pancanadienne, CIFAR.
  • Geneviève Tanguay, Vice présidente des technologies émergentes, Conseil national de recherche canadien.

Prendre la décision de créer un comité consultatif, notamment destiné à conseiller le gouvernement sur l’éthique, n’est jamais simple. Le grand public peut naturellement se demander si les scientifiques et entrepreneurs au centre des recherches dans le domaine seront les plus à même d’adopter une vision modérée et objective tandis que de leur côté les non spécialistes ont bien souvent une vision fausse de l’IA. Pourtant, dans les faits, on ne peut que constater que les principaux acteurs de l’écosystème ont une réelle conscience éthique.

L’écosystème canadien s’était d’ailleurs déjà illustré dans l’engagement pour l’éthique de l’intelligence artificielle au travers de la Déclaration de Montréal, destinée à installer les principes fondateurs d’une IA vertueuse, mais quelques fois jugée contraignante par certains acteurs.