Intelligence artificielle Lancement d'AIDD4H, LabCom d'Intelligence Artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

SANOFI part à la découverte de nouveaux médicaments grâce à l’IA de EXSCIENTIA

Sanofi et Exscientia collaborent depuis 2016, elles ont récemment signé un accord de licence et de collaboration de recherche en vue de développer jusqu’à...

L’UIT lance le «réseau de neurones AI for Good», nouvelle plateforme pour le développement durable

Le 1er Février, l'UIT (Union Internationale des Télécommunications) a annoncé le lancement d'une nouvelle plateforme communautaire alimentée par l'intelligence artificielle et a invité à...

L’UIT appelle à coopérer autour de l’IA pour renforcer la résilience mondiale

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence le potentiel de l'IA et des technologies numériques pour aider à gérer les crises et à...

Lutte contre la fraude à l’assurance : Diot-Siaci adopte la solution Shift Claims Fraud Detection

Fin janvier, le Groupe Diot-Siaci, leader européen du conseil et du courtage d’assurances pour les biens et personnes, et Shift Technology, licorne française spécialisée...

Lancement d’AIDD4H, LabCom d’Intelligence Artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

L’Université de Bourgogne-Franche-Comté, Oncodesign et la SATT Sayens annoncent le lancement d’un laboratoire commun (LabCom), créé par le laboratoire CIAD (université de Bourgogne et Université de technologie de Belfort-Montbéliard) et la société biopharmaceutique Oncodesign. Le LabCom “AIDD4H” (Artificial Intelligence in Drug Discovery for Health), dédié à la médecine personnalisée en oncologie, est la première étape de la création d’un campus d’innovation ouverte à visée internationale portant sur l’utilisation de l’Intelligence artificielle (IA) en matière de Drug discovery.

Créée en 2015, l’Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) est une communauté d’universités et d’établissements (COMUE) qui regroupe sept établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Elle offre une formation pluridisciplinaire de qualité, en lien avec une recherche portant sur les domaines de l’agroalimentaire, des microtechniques, de l’énergie et de la mobilité. Parallèlement à cette activité économique régionale, l’UFBC est reconnue au plan international pour 3 axes scientifiques :

  • Matériaux avancés, ondes et systèmes intelligents,
  • Territoires, environnement, aliments,
  • Soins individualisés et intégrés.

Le laboratoire CIAD (Connaissance et Intelligence Artificielle Distribuées) est un de ses laboratoires. Comptant environ 70 personnes (enseignants-chercheurs, doctorants, ingénieurs, post-doctorants, personnel administratif), il vise la conception d’intelligences artificielles hybrides, distribuées et explicables.

Oncodesign

Oncodesign, créée en 1995, basée à Dijon, au cœur du pôle universitaire et hospitalier et au sein du cluster de Paris-Saclay, Oncodesign compte 230 collaborateurs au sein de 3 Business Units : Service, Biotech, Intelligence Artificielle et dispose de filiales au Canada et aux États-Unis. Cette entreprise biopharmaceutique spécialisée en médecine de précision a pour objectif la découverte de thérapies efficaces pour lutter contre le cancer et autres maladies sans solutions thérapeutiques. Elle compte plus de 1 000 clients, dont les plus grandes entreprises pharmaceutiques du monde et s’appuie sur une plateforme technologique unique qui allie l’intelligence artificielle, la chimie médicinale, pharmacologie, bioanalyse réglementaire et imagerie médicale de pointe.

Sayens

Créée en 2013, SAYENS est un catalyseur de l’innovation au profit des entreprises et du marché, sources de croissance et de création d’emplois.
Engagée aux côtés des chercheurs et des entreprises pour faire de la science le futur de l’innovation, SAYENS a accès aux compétences de 6 500 chercheurs, 4 000 doctorants issus des 140 laboratoires de la recherche publique répartis sur les régions Grand Est (Lorraine et Sud Champagne Ardenne-Troyes) et Bourgogne-Franche-Comté.

Le LabCom commun d’IA AIDD4H

AIDD4H a pour objectifs d’identifier et de valider de nouvelles cibles thérapeutiques et de nouveaux mécanismes d’actions dans le développement de traitements innovants pour la médecine de précision en oncologie. Labellisé par le Pôle de compétitivité Medicen, ce projet s’appuie sur une collaboration entre le laboratoire CIAD et Oncodesign. Ce laboratoire commun a été créé suite à l’Appel à projet LabCom 2020, la SATT Sayens en a coordonné le montage et l’accompagnera, grâce à l’expertise de ses ingénieurs R&D et de ses spécialistes en propriété intellectuelle, dans son déploiement et la réalisation de sa feuille de route technologique. Catherine Guillemin, Présidente de Sayens déclare :

«Notre satisfaction est grande de pouvoir contribuer, grâce à ce laboratoire commun AIDD4H, au développement de nouvelles solutions innovantes pour répondre aux enjeux de la santé numérique et accélérer la transition vers la médecine du futur.»

Dominique Grevey, Président d’UBFC, ajoute :

«Ce laboratoire commun illustre bien l’ancrage territorial de l’Université et représente un enjeu d’importance : AIDD4H vise à accélérer la découverte de molécules en intégrant des approches de l’intelligence artificielle pour le traitement des données. Je salue ce très beau projet, porteur d’une voie vers un avenir meilleur pour les citoyens.»

L’IA pour répondre aux enjeux de la découverte de nouveaux médicaments

Mettre sur le marché de nouveaux médicaments est une tâche de longue haleine : entre le moment où la cible thérapeutique sur laquelle entamer les travaux de recherche est déterminée, puis développée et enfin validée, il peut s’écouler 12 à 15 ans. Ses recherches sont très onéreuses, certains médicaments abandonnés (1 médicament serait retenu par les autorités FDA-EMA pour 10 000 molécules synthétisées). L’intelligence artificielle permet d’optimiser le choix des molécules en exploitant les données de manière fiable et beaucoup plus rapide.

Philippe Genne, Président Directeur Général d’Oncodesign, déclare :

«Nous travaillons historiquement avec les acteurs de la recherche publique de notre territoire. Nous sommes heureux de nouer une nouvelle collaboration avec le laboratoire CIAD. Aujourd’hui l’IA, parce qu’elle décuple notre capacité d’exploitation des données, permet de gagner du temps et de fiabiliser les choix dans le développement de nouvelles thérapies. Le laboratoire commun AIDD4H est un accélérateur permettant l’intégration de l’IA dans notre process de Drug Discovery.»

 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

Évènement : Un Symposium sur l’IA est organisé les 12 et 13 juillet à l’occasion des 20 ans du fonds MIT-France

Un Symposium sur l'intelligence artificielle est organisé les 12 et 13 juillet 2022 à Paris en l'honneur du 20e anniversaire du fonds MIT-France. Ce fonds...

Découvrez ActuIA n°8, le nouveau numéro du magazine de l’intelligence artificielle

L’été est bien là et c’est déjà l’heure du nouveau numéro d’ActuIA, votre magazine de l’intelligence artificielle ! Pour ce n°8 d’ActuIA, disponible dès...

Victor Schmidt, doctorant sous la direction de Yoshua Bengio, est le lauréat de la 6ème bourse Antidote en TAL

Druide informatique a annoncé fin mai la nomination du lauréat de la 6e Bourse Antidote en traitement automatique de la langue (TAL). Victor Schmidt,...

Retour sur le lauréat du Prix CNIL-INRIA pour la protection de la vie privée

Fin mai, François Pelligrini et Mathieu Cunche, co-présidents du Jury du Prix CNIL-Inria, ont remis le prix pour la protection de la vie privée...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci