Intelligence artificielle La Chaire « Blockchain & B2B Platforms » inaugurée par Capgemini et...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Zoom sur Hi! PARIS, le centre consacré à l’IA et aux Sciences des données de l’Institut Polytechnique de Paris et HEC Paris

Hi! PARIS a été lancé en septembre dernier par HEC Paris et l’Institut Polytechnique de Paris (IP Paris). Ce centre interdisciplinaire de recherche et...

Mastercard et Ekata, une acquisition pour renforcer sa solution d’identification en ligne

L'entreprise américaine de paiement et de retrait Mastercard a annoncé la prochaine acquisition de la société de solutions de vérification d'identité Ekata pour la...

L’ANR retient 22 établissements suite à son appel à programmes « contrats doctoraux en IA »

En juin 2019, l'ANR avait lancé un appel à programmes « contrats doctoraux en IA » ouvert à tous les établissements habilités à délivrer le...

Afrique : la fintech Pngme lève 15 millions de dollars afin de poursuivre son développement sur le continent africain

La fintech africaine PNGme vient d'annoncer une levée de fonds de quinze millions de dollars menée par le fonds d'investissement londonien Octopus Ventures. Ce...

La Chaire « Blockchain & B2B Platforms » inaugurée par Capgemini et l’École polytechnique

Cette semaine a été inaugurée la Chaire « Blockchain & B2B Platforms ». Lancée par Capgemini, l’École polytechnique et la Fondation de l’École polytechnique elle sera dédiée aux implications technologiques et économiques de la blockchain. Son objectif est de promouvoir l’enseignement supérieur et la recherche dans ce domaine émergent.

Capgemini s’est engagé aux côtés de l’École polytechnique et de sa Fondation dans la promotion d’un enseignement et d’une recherche de haut niveau pour former les talents dans le domaine de l’innovation, de la blockchain et des plateformes business-to-business.

La Chaire « Blockchain & B2B Platforms » vise à développer de nouveaux viviers de compétences et à contribuer à l’émergence de talents capables de répondre aux défis de la blockchain et de son intégration aux stratégies des entreprises. Les équipes de Capgemini interviendront notamment auprès des étudiants de l’X dans le cadre des « cluster days d’innovation ». Rassemblant des partenaires et des clients du Groupe aux côtés des étudiants, ces sessions serviront à réfléchir aux cas d’usage de la blockchain et des plateformes B2B dans le but de répondre aux besoins « métier » d’écosystèmes sectoriels sélectionnés pour l’occasion.

Cette Chaire a également pour objectif de soutenir la recherche académique menée au sein du Centre de recherche en économie et statistique (CREST, une UMR CNRS, École polytechnique, GENES) et du Laboratoire d’informatique de l’X (LIX, une UMR CNRS, École polytechnique) dans le domaine de la blockchain. Elle sera portée par Julien Prat, chercheur au CNRS et Professeur chargé de cours à l’École polytechnique et Daniel Augot, Directeur de recherche au centre INRIA de Saclay.

Elle donnera lieu à la publication d’articles de recherche co-signés, notamment sur le développement des théories et des bonnes pratiques dans le domaine de l’optimisation des usages de la blockchain (en particulier commerciaux), et ce afin d’améliorer à la fois sur le plan quantitatif et qualitatif les services applicatifs rendus par les blockchains. La Chaire apportera un éclairage ainsi à la fois théorique et opérationnel aux mondes scientifiques et industriels, à la fois en France et au niveau mondial.

Pour François Bouchet, Directeur Général de l’École polytechnique :

« cette Chaire, créée grâce au soutien de Capgemini, nous permettra d’offrir à nos étudiants un enseignement de haut niveau adossé à la recherche, mais aussi en prise directe avec les besoins des entreprises confrontées aux problématiques et aux opportunités qu’offre la blockchain ».

Pour Jérôme Siméon, Membre du Comité exécutif du groupe Capgemini et Président Capgemini France :

« La blockchain est tout d’abord une technologie qui pourrait bien révolutionner le flux des transactions et le quotidien de centaines de millions de personnes dans le monde dans les années qui viennent… Et, comme beaucoup de technologies de rupture, elle engage aussi des questions juridiques et réglementaires, mais aussi éthiques et sans doute aussi sociétales.

Le sujet de la confiance numérique est en effet devenu un enjeu critique pour l’industrie des médias, par exemple, mais aussi pour bon nombre d’autres secteurs économiques. Il nous a donc semblé crucial de mettre sur pied un cursus dédié en collaboration avec l’Ecole Polytechnique, pour apporter aux managers de demain une vision concrète et exhaustive de ces enjeux ».


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Thomas Calvi

Partager l'article

Levée de fonds de 6 millions d’euros de la fintech lyonnaise Mon Petit Placement

Mon Petit Placement, start-up lancée en 2017, a bouclé en ce mois de novembre sa troisième levée de fonds pour un montant de 6...

Lutte contre la cybercriminalité : l’exemple du défi IA lancé par le gouvernement canadien aux petites entreprises

Comme les autres organismes de police canadiens, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) peine à accéder aux données chiffrées saisies lors d'enquêtes criminelles. C'est...

Continuity annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures

Continuity a levé 5 millions d’euros en Seed auprès d'Elaia Partners, Bpifrance et Kamet Ventures a annoncé la jeune pousse cette semaine. La start-up...

ADAM9, un gène potentiellement impliqué dans les formes graves de Covid-19 identifié par l’intelligence artificielle

Pourquoi certains patients atteints de Covid-19 sont-ils asymptomatiques alors que d'autres développent des formes graves, notamment le SDRA (syndrome de détresse respiratoire aigüe) ?...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci