Actualité La Chaire « Blockchain & B2B Platforms » inaugurée par Capgemini et...

Pour approfondir le sujet

Le Paris Fintech Forum 2018 se tiendra les 30 & 31 janvier 2018

Après l'immense succès international de l'édition 2017, le Paris Fintech Forum 2018 a pour ambition de réunir plus de 2 000 participants sur 2 jours au...

DreamQuark élue “Fintech de l’année 2017” par Finance Innovation

Le Pôle de compétitivité Finance Innovation a décerné le Prix "Fintech de l’année 2017" à DreamQuark, start-up qui démocratise l’intelligence artificielle dans les services...

Sidetrade remporte deux récompenses lors des Global Annual Achievement Awards for Artificial Intelligence

Sidetrade s'est vu récompensée par deux prix lors de la 4e édition des Global Annual Achievement Awards for Artificial Intelligence. La plateforme d’intelligence artificielle dédiée au...

Taïwan annonce un investissement de 527 millions de dollars pour l’intelligence artificielle

Taïwan a annoncé un plan d'investissement de 527 millions de dollars sur 4-5 ans consacré à l'intelligence artificielle. Le pays souhaite booster son développement...

La Chaire « Blockchain & B2B Platforms » inaugurée par Capgemini et l’École polytechnique

Cette semaine a été inaugurée la Chaire « Blockchain & B2B Platforms ». Lancée par Capgemini, l’École polytechnique et la Fondation de l’École polytechnique elle sera dédiée aux implications technologiques et économiques de la blockchain. Son objectif est de promouvoir l’enseignement supérieur et la recherche dans ce domaine émergent.

Capgemini s’est engagé aux côtés de l’École polytechnique et de sa Fondation dans la promotion d’un enseignement et d’une recherche de haut niveau pour former les talents dans le domaine de l’innovation, de la blockchain et des plateformes business-to-business.

La Chaire « Blockchain & B2B Platforms » vise à développer de nouveaux viviers de compétences et à contribuer à l’émergence de talents capables de répondre aux défis de la blockchain et de son intégration aux stratégies des entreprises. Les équipes de Capgemini interviendront notamment auprès des étudiants de l’X dans le cadre des « cluster days d’innovation ». Rassemblant des partenaires et des clients du Groupe aux côtés des étudiants, ces sessions serviront à réfléchir aux cas d’usage de la blockchain et des plateformes B2B dans le but de répondre aux besoins « métier » d’écosystèmes sectoriels sélectionnés pour l’occasion.

Cette Chaire a également pour objectif de soutenir la recherche académique menée au sein du Centre de recherche en économie et statistique (CREST, une UMR CNRS, École polytechnique, GENES) et du Laboratoire d’informatique de l’X (LIX, une UMR CNRS, École polytechnique) dans le domaine de la blockchain. Elle sera portée par Julien Prat, chercheur au CNRS et Professeur chargé de cours à l’École polytechnique et Daniel Augot, Directeur de recherche au centre INRIA de Saclay.

Elle donnera lieu à la publication d’articles de recherche co-signés, notamment sur le développement des théories et des bonnes pratiques dans le domaine de l’optimisation des usages de la blockchain (en particulier commerciaux), et ce afin d’améliorer à la fois sur le plan quantitatif et qualitatif les services applicatifs rendus par les blockchains. La Chaire apportera un éclairage ainsi à la fois théorique et opérationnel aux mondes scientifiques et industriels, à la fois en France et au niveau mondial.

Pour François Bouchet, Directeur Général de l’École polytechnique :

« cette Chaire, créée grâce au soutien de Capgemini, nous permettra d’offrir à nos étudiants un enseignement de haut niveau adossé à la recherche, mais aussi en prise directe avec les besoins des entreprises confrontées aux problématiques et aux opportunités qu’offre la blockchain ».

Pour Jérôme Siméon, Membre du Comité exécutif du groupe Capgemini et Président Capgemini France :

« La blockchain est tout d’abord une technologie qui pourrait bien révolutionner le flux des transactions et le quotidien de centaines de millions de personnes dans le monde dans les années qui viennent… Et, comme beaucoup de technologies de rupture, elle engage aussi des questions juridiques et réglementaires, mais aussi éthiques et sans doute aussi sociétales.

Le sujet de la confiance numérique est en effet devenu un enjeu critique pour l’industrie des médias, par exemple, mais aussi pour bon nombre d’autres secteurs économiques. Il nous a donc semblé crucial de mettre sur pied un cursus dédié en collaboration avec l’Ecole Polytechnique, pour apporter aux managers de demain une vision concrète et exhaustive de ces enjeux ».

Thomas Calvi

Partager l'article

Kyndryl, la nouvelle société distincte d’IBM qui proposera des services managés d’infrastructure

IBM a annoncé cette semaine le nom de la nouvelle entité en charge des services gérés d'infrastructure qui fonctionnera en tant que société indépendante....

Focus sur Car Thing, le dispositif doté d’une commande vocale pour les véhicules lancé par Spotify

La technologie Bluetooth est une des options non présentes dans certaines voitures, ce qui n'est pas pratique pour écouter la musique que l'on souhaite...

Généthon et WhiteLab Genomics vont collaborer afin d’utiliser l’IA dans le cadre de la thérapie génique

Généthon, le centre de recherche et de développement de l'AFM-Téléthon a annoncé le mois dernier sa collaboration avec WhiteLab Genomics. Ce partenariat a pour...

Systancia créé Neomia, filiale spécialisée dans la conception de produits dédiés à l’IA

Neomia est la toute nouvelle filiale de l'éditeur français spécialisé dans la cybersécurité, Systancia. Elle œuvrera à la conception de produits dédiés à l'IA...