Actualité HabiloMédias publie un rapport sur les relations entre les jeunes, l'IA et...

Pour approfondir le sujet

Kyndryl, la nouvelle société distincte d’IBM qui proposera des services managés d’infrastructure

IBM a annoncé cette semaine le nom de la nouvelle entité en charge des services gérés d'infrastructure qui fonctionnera en tant que société indépendante....

Focus sur Car Thing, le dispositif doté d’une commande vocale pour les véhicules lancé par Spotify

La technologie Bluetooth est une des options non présentes dans certaines voitures, ce qui n'est pas pratique pour écouter la musique que l'on souhaite...

Généthon et WhiteLab Genomics vont collaborer afin d’utiliser l’IA dans le cadre de la thérapie génique

Généthon, le centre de recherche et de développement de l'AFM-Téléthon a annoncé le mois dernier sa collaboration avec WhiteLab Genomics. Ce partenariat a pour...

Systancia créé Neomia, filiale spécialisée dans la conception de produits dédiés à l’IA

Neomia est la toute nouvelle filiale de l'éditeur français spécialisé dans la cybersécurité, Systancia. Elle œuvrera à la conception de produits dédiés à l'IA...

HabiloMédias publie un rapport sur les relations entre les jeunes, l’IA et la protection de leurs données privées

Le centre canadien de littératie numérique HabiloMédias a récemment publié un rapport sur leur projet centré sur la relation qu’ont les jeunes avec l’IA, les algorithmes et la protection de leurs données privées. Financé par le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada, ce rapport propose notamment de créer de nouveaux outils numériques de littératie pour sensibiliser les jeunes quant à la question des droits à la vie privée.

Ce rapport intitulé Averti aux algorithmes : Les jeunes Canadiens discutent l’intelligence artificielle et la confidentialité est issue d’une étude où des adolescents âgés entre 13 et 17 ans ont pu discuter autour de sujets liées à l’intelligence artificielle, les algorithmes, la protection des données ou encore la confidentialité. Entre autres, l’équipe éducative d’HabiloMédias a proposé à ce panel de jeunes de jouer à jeu (au stade de prototype) où la dynamique était de sensibiliser à la collecte de données et aux pratiques de partage et à en saisir les enjeux fondamentaux.

Les résultats obtenus après la réalisation de cette étude ont renforcé l’importance de mener régulièrement des sensibilisations auprès des jeunes autour de la protection de la vie privée sur internet. Samantha McAleese, associée de recherche et d’évaluation pour HabiloMédias explique tout l’intérêt de cette étude :

“Cette recherche est importante, car une connaissance insuffisante de l’IA et des algorithmes contribue à l’exclusion des espaces en ligne, à la discrimination facilitée par la technologie, à l’exposition à des contenus préjudiciables et à divers risques pour la vie privée”

Ce rapport se compose de deux axes principaux : les principales conclusions issues de l’étude et ensuite, les principales recommandations proposées par l’ensemble de l’équipe éducative de HabiloMédias. Pour ce qui est des conclusions, on remarque que les jeunes sont conscients de l’impact des algorithmes sur internet et qu’ils se sentent impuissants face à ces algorithmes.

Cette première remarque a permis de mettre en avant les enjeux d’éthique : manipulation et arnaques par les plateformes en ligne ou les créateurs de contenus, stratégies de surveillances “invasives” des entreprises, équipe de l’hypothèse algorithmique ou encore la vente de données privées à leur insu. la docteure Kara Brisson-Boivin, directrice de la recherche pour HabiloMédias a ainsi déclaré :

“Nous avons constaté que les jeunes n’aimaient pas l’idée que leurs renseignements en ligne soient regroupés dans des catégories de données, rassemblées pour former des algorithmes et l’apprentissage automatique à leur insu et, plus important encore, sans leur consentement”

De cette remarque et des conclusions précédemment évoquées découlent des recommandations qui sont thématisées : la création de nouveaux programmes de littératie algorithmique adaptées dans un enjeu de sensibilisation, que les décideurs puissent envisager des politiques d’effacement des données dans le cadre de la protection de celles-ci, que le processus de consentement d’utilisation de données privées soit continu et valable dans une optique de contrôle, que les algorithmes puissent améliorer leur transparence par le biais de politiques de confidentialités claires et concises. Enfin, l’engagement est le thème de la dernière recommandation du rapport : que les jeunes puissent devenir de potentiels spécialistes grâce au développement des connaissances en littératie numérique.

Zacharie Tazrout

Partager l'article

Kyndryl, la nouvelle société distincte d’IBM qui proposera des services managés d’infrastructure

IBM a annoncé cette semaine le nom de la nouvelle entité en charge des services gérés d'infrastructure qui fonctionnera en tant que société indépendante....

Focus sur Car Thing, le dispositif doté d’une commande vocale pour les véhicules lancé par Spotify

La technologie Bluetooth est une des options non présentes dans certaines voitures, ce qui n'est pas pratique pour écouter la musique que l'on souhaite...

Généthon et WhiteLab Genomics vont collaborer afin d’utiliser l’IA dans le cadre de la thérapie génique

Généthon, le centre de recherche et de développement de l'AFM-Téléthon a annoncé le mois dernier sa collaboration avec WhiteLab Genomics. Ce partenariat a pour...

Systancia créé Neomia, filiale spécialisée dans la conception de produits dédiés à l’IA

Neomia est la toute nouvelle filiale de l'éditeur français spécialisé dans la cybersécurité, Systancia. Elle œuvrera à la conception de produits dédiés à l'IA...