France Digitale annonce la création un groupe de travail dédié à l’IA

France Digitale annonce la création un groupe de travail dédié à l’IA
Actu IA
France Digitale

La Commission européenne a présenté ce jour sa stratégie sur l’intelligence artificielle et les données. La recherche, les enjeux sociétaux, juridiques mais également économiques sont centraux. À ce titre, France Digitale a annoncé ce mercredi 19 février la création un groupe de travail dédié à l’intelligence artificielle.

Cette création répond à un objectif fondamental pour France Digitale : donner à la France et à l’Europe les moyens de renforcer sa place dans la course mondiale à l’intelligence artificielle. En ce sens, ce groupe de startups comprenant Aive, Braincube, CleverConnect Comfiz, Criteo, Doctrine, DriveQuant, Incepto, Iris Capital, JobTeaser, Lexbase, NamR, Paylead, Saagie, Serena, Shift Technology et Talentsoft tend la main à la Commission pour lui proposer son expertise en la matière. Les jeunes pousses comptent aussi mener un dialogue constructif avec l’ensemble des acteurs de l’écosystème: investisseurs, chercheurs, grands groupes et administrations.

Cette initiative rassemble déjà une vingtaine d’entreprises du numérique qui comptent prouver que l’innovation peut aussi être mise au service d’une Tech éthique avec des valeurs européennes fortes. L’enjeu n’est pas seulement économique mais aussi sociétal, afin de porter une vision de l’innovation technologique au service de l’humain.

France Digitale réunit ainsi les plus grands experts du sujet au sein des startups pour faire émerger une position commune. Le groupe se concentrera sur deux axes de travail : l’éthique de l’IA et l’accès aux données par les startups. L’objectif est de réunir les conditions pour faire émerger des champions européens dans ce secteur à très fort potentiel.

Dans sa cartographie révélée en octobre 2019, France Digitale a répertorié 435 startups françaises de l’IA. C’est 102 pépites d​e plus que les 333 recensées en 2018 à la même date. Le marché de l’intelligence artificielle touche tous les secteurs de l’économie et est entré dans une phase de croissance active aussi bien sur les segments BtoC que BtoB.

Selon une étude de France Digitale et Roland Berger, il n’y a jamais eu autant d’argent investi dans les startups françaises dans le domaine de l’IA. L’écosystème européen, sous l’impulsion de la France, du Royaume-Uni et de l’Allemagne, a connu une croissance au cours des cinq dernières années, avec un taux de croissance annuel des fonds levés par les startups atteignant 55% et la France arrive en tête en terme d’attractivité pour l’investissement. Les startups françaises de l’IA sont les plus financées d’Europe, leurs montants captés sur l’année 2019 sont estimés à 1,14 milliard d’euros.

Or, France Digitale tient à rappeler les nombreux défis que l’écosystème doit encore relever :

  • Si l’Hexagone concentre le plus grand nombre de levées de fonds en matière d’IA, celles dépassant les 20 millions d’euros se comptent sur les doigts d’une main. Le groupe espère donc renforcer les interconnexions avec le reste du Continent pour faire monter la taille des tickets investis.
  • L’association compte aussi oeuvrer pour rétrécir les barrières qui existent entre le monde de la recherche et celui des startups.
  • Pour finir, le secteur de l’IA est confronté à une pénurie de main-d’œuvre. Les entrepreneurs souhaitent être force de proposition pour renforcer l’attractivité de l’écosystème européen de l’IA et mieux attirer des talents intra et extra-européens.

Pour Frédéric Mazzella, co-président de France Digitale : ​

“Dans un contexte de Brexit, la France a des atouts exceptionnels pour devenir le nouveau leader en matière d’IA. En créant une taskforce structurée au sein du plus grand réseau de startups et d’investisseurs d’Europe, ils se donnent les moyens de faire entendre leur voix et devenir nos futurs champions !”