Fintech : PayLead lève 6 millions d’euros en Série A

Fintech : PayLead lève 6 millions d’euros en Série A
Actu IA
PayLead Fintech levée de fonds

La Fintech française PayLead a annoncé le bouclage de sa levée de fonds en Série A. La start-up a levé 6 millions d’euros et entend poursuivre sa croissance pour permettre aux banques et aux fintechs de créer des programmes intelligents de fidélité basés sur l’analyse avancée de la donnée bancaire.

PayLead, start-up fondée en 2016 par Charles de Gastines et Jacquelin Becheau La Fonta, vient de conclure une levée de fonds en série A de 6 millions d’euros. Pour ce tour de table, Open CNP, le fonds de Corporate Venture de CNP Assurances, spécialiste des Fintechs et investisseur chez Lydia, October et Alan, les investisseurs historique Side Capital ainsi que des Business Angels experts se sont associés. Parmi ces derniers, Hugues Le Bret, fondateur du Compte Nickel, rentre au comité stratégique de la jeune pousse pour lui apporter son expertise unique.

« Les fonds levés vont permettre de renforcer fortement les équipes tech et data, en charge de consolider la technologie propriétaire d’analyse des données bancaires, qui donne à PayLead sa position forte sur ce marché en pleine croissance. Nous comptons recruter sur ces deux métiers pas moins de 20 postes cette année. Une partie sera également dédiée au recrutement d’une équipe commerciale, pour étoffer notre réseau de marchands » explique Charles de Gastines, le CEO.

Paylead permet à des banques, des Fintechs, de grands marchands ou distributeurs de créer des programmes de fidélité via l’analyse de la donnée bancaire : l’account linked offer. Ces programmes permettent d’offrir un cashback aux clients sur leurs achats online mais aussi offline. L’expérience client est ultra-simple, car Paylead détecte automatiquement les transactions éligibles. Paylead s’appuie sur la directive DSP2 pour analyser, avec leur consentement, les habitudes de consommation et les dépenses de ses utilisateurs et permettre aux marques de leur proposer des offres commerciales personnalisées, tout en préservant leur anonymat.

Le modèle de PayLead se veut simple et transparent : pour chaque achat effectué chez un marchand partenaire, le consommateur reçoit du cashback ou de l’épargne reversés sur son compte, instantanément. De la valeur est ainsi créée pour l’ensemble des parties prenantes :

  • Le consommateur, dont le pouvoir d’achat augmente de manière simple
  • La banque, qui se crée une nouvelle source de revenu et augmente la satisfaction de son client
  • Le marchand, qui qualifie, acquiert et fidélise les clients des banques efficacement

Avec l’arrivée de nouveaux acteurs dans l’univers du paiement (les GAFA, les néo banques, …), le secteur est en pleine mutation et la pression monte sur les acteurs traditionnels.

« Les banques alloueront dans l’avenir plus de moyens à l’analyse de leur propre richesse en données qu’en achetant des leads aux fabricants de cookies », explique Hugues Le Bret, qui voit en PayLead une véritable arme de satisfaction pour les consommateurs.

« En 2019, nous avons lancé 5 programmes de fidélité avec le groupe BNP Paribas, Arkéa, Groupama ou encore Poulpeo (un des leaders du cashback en ligne). Nous avons aussi constitué le plus grand réseau de marchands sur ce type de programme, avec plus de 6000 points de vente, tout cela en moins d’un an ! Et ce n’est que le début, le marché va croître en France et en Europe très rapidement » indique Charles de Gastines.

Eric Lasaygues, directeur du développement des partenariats de CNP Assurances, qui rejoint également le comité stratégique de Paylead, a précisé :

« Fort d’une équipe ambitieuse, Paylead a créé une technologie unique d’analyse des données bancaires, qui profite tant aux banques et distributeurs qu’au client final. Nous sommes heureux d’accompagner la croissance de cette fintech par le biais de notre fonds Open CNP de Corporate Venture. »

Grâce à sa position en B to B to C spécialisé sur ce secteur, PayLead jouit aujourd’hui d’un statut de leader sur ce marché en Europe.

« Avec ces nouveaux moyens, nous allons accélérer la livraison de nombreuses fonctionnalités pour enrichir notre produit et continuer à faire une vraie différence auprès de nos clients et prospects. Le marché de la fidélité dans le paiement sera remporté par un acteur technologique capable d’agréger le plus grand nombre de données, tout en prouvant l’incrément du dispositif marketing sur le chiffre d’affaires des marchands. », conclut Jacquelin Becheau La Fonta, COO.