Intelligence artificielle États-Unis : pluie de critiques sur la création éventuelle d’un centre de...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

1 000 dirigeants du secteur de l’industrie questionnés dans le cadre d’une enquête sur l’intelligence artificielle

Google Cloud a mené une étude auprès de 1 000 cadres dirigeants dans l'industrie autour de l'accélération de l'intégration de l'intelligence artificielle dans ce...

Capgemini signe un accord afin d’acquérir VariQ pour renforcer son activité Governement Solutions aux Etats-Unis

En cette rentrée 2021, Capgemini est actif dans l'écosystème de l'IA et de la transformation numérique : après être devenue l'un des partenaires de...

“L’avenir de l’intelligence artificielle se joue en Chine, pas en Europe” explique Pierre Haski sur France Inter

Alors que Google vient d'inaugurer son nouveau centre de recherches en intelligence artificielle à Paris, Pierre Haski expliquait ce matin sur France Inter que...

Thalès intègre deux solutions dans Google Workspace pour protéger les données des utilisateurs

Grâce à un partenariat avec Google, Thalès annonce l'intégration de ses solutions CipherTrust Manager et SafeNet Trusted Access pour chiffrer des documents Google Workspace....

États-Unis : pluie de critiques sur la création éventuelle d’un centre de recherche national dédié à l’intelligence artificielle

La course à l’intelligence artificielle continue et les États-Unis cherchent à renforcer leur leadership dans le domaine face à une Chine qui aspire à dominer le secteur. Les décideurs de grands groupes technologiques attendent du Gouvernement Fédéral la création d’un “Cloud national”qui pourrait permettre de contrecarrer les ambitions chinoises. Un rapport pour évaluer le bien-fondé de ce “Cloud national” a donc été commandé par la Maison Blanche.

Cependant, de nombreux experts américains n’approuvent pas la création de ce centre national dédié à l’IA, loin de là. Ainsi, la Data & Society et l’Al Now Institute ont fait connaître publiquement leurs réticences :

  • Les grands groupes technologiques qui désirent ce Cloud national ont la majorité des infrastructures qui permettraient sa création. Il y a donc conflit d’intérêt puisque l’argent public servirait à accéder à leurs services.
  • Le Pentagone va consacrer des sommes colossales à de nouveaux contrats d’armements intégrant l’IA et la Robotique.

La cofondatrice de l’AI Now Institute, Meredith Whittaker estime qu’il s’agit d’une demande de subvention cachée aux grandes entreprises technologiques. Le scepticisme de Meredith Whittaker et de ses collaborateurs quant à la pertinence d’un Cloud national est dû aussi au manque de réflexion du gouvernement concernant la question centrale du respect de la vie privée aux États-Unis. Ils estiment aussi que la suprématie de la Chine dans le domaine de l’IA n’est pas avérée et que, par conséquent, les dangers encourus par les États-Unis surestimés.

Ces critiques posées, les opposants à la création de ce Cloud national l’accepteraient à la condition que la puissance informatique ne soit pas fournie uniquement par ces grands groupes, condition qui semble avoir été approuvée. Ainsi, Andrew Moore, responsable de l’IA chez Google a assuré que Google Cloud n’aurait qu’une participation minime dans ce projet de Cloud national s’il devait être mené à bien. Il a notamment déclaré :

“le futur centre sera dirigé par les universitaires et les agences de financement gouvernementales concernée”.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Marie-Claude Benoit

Partager l'article

La France et l’Allemagne débloquent 17,5 millions d’euros pour financer les cinq projets lauréats de leur APP commun

Dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, la Direction générale des Entreprises (DGE) organise, avec le soutien du Hub...

La start-up marseillaise Telaqua annonce une levée de fonds de 4 millions d’euros

Telaqua, startup marseillaise spécialisée dans la gestion des systèmes d’irrigation agricoles et viticoles, a annoncé le 11 mai dernier une levée de fonds de...

L’accélérateur de start-ups Future4care inaugure officiellement ses locaux et sa plateforme numérique

Le 10 juin 2021, Sanofi, Capgemini, Generali et Orange annonçaient la création de Future4care qui a pour ambition d’accélérer le développement de solutions européennes...

Hewlett Packard Enterprise annonce la construction de sa première usine dédiée au HPC et à l’IA en Europe

Hewlett Packard Enterprise (HPE) a annoncé, le 18 mai, la construction de sa première usine en Europe destinée à soutenir le développement de supercalculateurs...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci