Actualité États-Unis : Le gouvernement lance AI.gov recensant les initiatives pour l'intelligence artificielle

Pour approfondir le sujet

‘Démythifier l’intelligence artificielle et ses prédictions apocalyptiques’ avec Jean-Gabriel Ganascia

Chercheur en intelligence artificielle, Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l’université Pierre et Marie Curie et président du comité d’éthique du CNRS. Il a publié...

Le Forum AI Responsable dévoilera la Déclaration de l’éthique du développement de l’IA du 2 au 3 novembre 2017 à Montréal

Les Fonds de recherche du Québec et l’Université de Montréal organisent les 2 et 3 novembre 2017, au Palais des congrès de Montréal, le...

Dubaï cherche des investissements français dans l’IA et dans d’autres technologies innovantes

Dubaï souhaite accélérer son développement dans le domaine des nouvelles technologies. Pour ce faire, le pays compte étendre sa coopération avec des entreprises françaises en...

Un modèle deep learning d’Alibaba fait ses preuves dans le Global Machine Understanding Test

Alibaba Group a annoncé ce jour que l'Alibaba DAMO Academy Language Technology Lab, avait obtenu un excellent résultat dans le test de compréhension en...

États-Unis : Le gouvernement lance AI.gov recensant les initiatives pour l’intelligence artificielle

Le gouvernement américain a lancé AI.gov, consacré à l’intelligence artificielle. Le site recense les différentes initiatives en cours, leur développement et mise en oeuvre et présente également la réglementation de l’IA dans le pays.

Un mois après la signature par Donald Trump d’un décret faisant de l’intelligence artificielle une priorité pour les États-Unis, ce site rappelle les enjeux et les efforts du gouvernement pour une “intelligence artificielle pour le peuple américain”. La politique d’intelligence artificielle établie par le gouvernement met en avant plusieurs objectifs, à savoir :

• Encourager les agences gouvernementales concernées à investir de manière soutenue et durable dans le secteur.

• Réduire les obstacles en ce qui concerne l’utilisation de l’intelligence artificielle pour favoriser et stimuler l’innovation.

• Créer un plan d’action qui garantira aux États-Unis un avantage stratégique face à ses “adversaires étrangers” tout en introduisant des technologies basées sur l’IA.

AI.gov se veut donc une plateforme d’information sur les projets en cours, les avancées mais également les textes du gouvernement et réglementation en matière d’IA. Il est accessible au grand public et vise à être une source d’information sur les applications et impacts de cette technologie, y compris au niveau de l’emploi et des craintes qu’elle suscite.

Le site est actuellement divisé en deux catégories : d’une part un aperçu de l’impact de l’intelligence artificielle dans l’économie américaine et de l’autre des ressources (discours, interviews, agenda d’événements internationaux, documents et communiqués de presse) et informations générales sur les initiatives d’IA en cours et antérieures.

Objectifs et investissements américains en intelligence artificielle

L’Executive Order signé le mois dernier par Donald Trump inscrivait noir sur blanc la stratégie en 5 points que le gouvernement américain souhaitait mettre en place :

  • Réallouer en priorité les fonds dédiés à l’IA
  • Mettre à disposition des chercheurs des ressources suffisantes
  • Établir des normes avec le National Institute of Standards and Technology (NIST)
  • Mettre en place une formation des employés
  • S’engager pour que l’IA soit développée conformément aux “valeurs et intérêts” américains.

Suite à ce décret, le budget fédéral des États-Unis pour 2020 a prévu l’affectation de :

  • 927 millions de dollars à des projets du Département de la Défense impliquant l’IA et le machine learning,
  • 850 millions de dollars pour le financement d’initiatives d’IA ailleurs répartis entre plusieurs institutions :
    • 492 millions de dollars à la National Science Foundation (NSF) pour la “recherche transformationnelle en intelligence artificielle…”
    • 119 millions de dollars au ministère de l’Énergie pour “améliorer la robustesse, la fiabilité et la transparence des technologies Big Data et IA, ainsi que pour la quantification et le développement d’outils logiciels pour les applications de mission DOE…”
    • À noter également que plusieurs sommes seront également allouées aux NIH (National Institutes of Health) et au National Institute of Standards and Technology (NIST).

Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

L’OTESIA lance ses 4 premiers projets IA dans la santé, la prévention du cyber-harcèlement, l’éducation

En novembre dernier était lancé l’Observatoire des impacts Technologiques Economiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle (OTESIA) dans les Alpes-Maritimes. Une première en France et...

Replay Dataquitaine : Processus de Décision Markovien et Apprentissage par Renforcement

Dataquitaine propose en replay son Atelier-Webinaire Data Science, organisé par Digital Aquitaine, le 30 juin 2020. Ce séminaire était dédié à la thématique "Processus...

Vidéo : IMT Mines Albi réalise une expérience d’immersion avec la plateforme de réalité virtuelle IOEMGA VR

À l'occasion du 1er anniversaire du laboratoire commun de recherche EGCERSIS, IMT Mines Albi a réalisé une expérience unique d'immersion. Cet exercice de gestion...

Cybersécurité : la Région Grand Est et quatre entreprises québécoises planchent sur un consortium

La Région Grand Est cherche à mettre en place une politique innovante pour renforcer l'attractivité de son territoire. Elle a ainsi signé un accord...