Actualité Espagne : le gouvernement investit 450 millions d'euros dans son programme national...

Pour approfondir le sujet

Lancement du Collectif International technologique Intelligence Artificielle du Village Francophone à l’occasion de Vivatech

Le Village Francophone, moteur de l'animation de délégations francophones lors d'événements nationaux et internationaux, a lancé son collectif IA ce mardi 16/06 à l'occasion...

TALia : le laboratoire de recherche de onepoint et Télécom Paris autour du traitement du langage naturel

Télécom Paris, école d'ingénieur spécialisée dans le numérique, et onepoint, une entreprise française spécialisée dans la transformation numérique, vont lancer ensemble un laboratoire de...

Tractable, spécialiste des solutions de vision par ordinateur pour les assurances, devient une licorne

Tractable, une entreprise développant des systèmes d'intelligence artificielle au service de la gestion des sinistres et accidents vient de lever la somme de 60...

Le projet CETI : comprendre la langue des cachalots grâce à des outils d’intelligence artificielle

Comprendre la langue utilisée par les animaux est un des enjeux de certains scientifiques : c'est notamment le cas de Denise Herzing qui étudie,...

Espagne : le gouvernement investit 450 millions d’euros dans son programme national de formation à la cybersécurité

Les cyberattaques n’ont pas épargné l’Espagne. Exemple, en mars dernier avec SEPE, le Service public de l’emploi espagnol, qui a été victime d’une attaque via le ransomware Ryuk. Pour renforcer les capacités espagnoles de lutte et de cybersécurité, le gouvernement a annoncé un plan doté de 450 millions d’euros sur trois ans.

Un investissement visant à promouvoir la cybersécurité

L’Espagne possède une industrie de la cybersécurité avec plus de 20 ans d’expérience. Le secteur représente plus de 1 600 entreprises facturant 1 300 millions d’euros par an espérant connaître une croissance de 15% par an. Le gouvernement espagnol a donc mis en avant la cybersécurité comme un domaine prioritaire de son Agenda 2025 portant sur la relance du pays, son accélération en matière de numérique, de transformation et de résilience. Le nouveau programme présenté est doté de 450 millions d’euros.

Il portera sur la promotion de l’entrepreneuriat, le soutien à la R&D&I en cybersécurité, les programmes d’accélération pour la croissance des start-ups, la promotion de l’internationalisation ou encore l’identification et le développement de talents en cybersécurité. Carme Artigas, secrétaire d’État à la numérisation et à l’intelligence artificielle a précisé lors de sa visite à l’Institut Nacional de cybersécurité espagnol (INCIBE) qu’il était fondamental de renforcer les connaissances en cybersécurité des PME et des citoyens, de promouvoir l’écosystème lié à la cybersécurité et de consolider l’Espagne en tant qu’acteur international dans ce domaine.

Cette annonce a évidemment reçu un accueil positif du secteur mais a également laissé de nombreuses questions importantes en suspens notamment sur la répartition des fonds. Les PME et jeunes entreprises du secteur espèrent pouvoir en bénéficier et ne pas avoir les subventions et aides attribuer en grande majorité uniquement aux géants du secteur.

“Academia Hacker” : une première édition du 3 mai au 25 juin

L’un des axes du plan pour la cybersécurité porte sur la formation. Mieux préparer les futurs talents de demain, ce sera l’objectif de la toute nouvelle Academia Hacker, gérée par INCIBE. La première édition de la “Academia Hacker” se déroulera du 3 mai au 25 juin 2021 sous un format 100% digital. 400 équipes composées de quatre à huit membres pourront y participer, ce qui pourrait porter à 3200 participants, le nombre total de personnes pouvant bénéficier de cette formation.

Academia Hacker Espagne

L’INCIBE Academia Hacker est une initiative de formation gratuite créée pour promouvoir l’apprentissage de la cybersécurité. Elle commence par une première phase de formation en équipe dans laquelle l’identification, le recrutement et la promotion de talents en cybersécurité est recherchée, ainsi qu’une formation aux compétences techniques afin que les participants puissent développer leurs compétences ou capacités en la matière.

Le premier défi se déroule sous la forme d’une histoire. Huit élèves d’une école secondaire décident de former une équipe d’apprentissage pour commencer à pratiquer des tâches de cybersécurité. Ils ont entendu parler d’un FCT sur Internet et sont prêts à apprendre en combinant leurs études. Ils commencent alors à recevoir de petites missions par le biais du journal de l’école et certains enseignants encouragent davantage d’élèves à participer. La difficulté des défis augmente et ils doivent résoudre des tâches de complexité différente. Avec l’aide juridique de l’institut, qui leur conseille de leur permettre d’auditer certains actifs et de travailler en équipe, leur objectif est de pouvoir connaître l’identité des personnes qui leur envoient ces messages.

INCIBE, en charge du développement des initiatives et programmes, et le ministère en charge de ce sujet, ont annoncé être en train de travailler sur le contenu de ces formations. Ils devraient pouvoir apporter des précisions sur les qualifications proposées et l’orientation des cours dans le courant du mois.

Thierry Maubant

Partager l'article

Lancement du Collectif International technologique Intelligence Artificielle du Village Francophone à l’occasion de Vivatech

Le Village Francophone, moteur de l'animation de délégations francophones lors d'événements nationaux et internationaux, a lancé son collectif IA ce mardi 16/06 à l'occasion...

TALia : le laboratoire de recherche de onepoint et Télécom Paris autour du traitement du langage naturel

Télécom Paris, école d'ingénieur spécialisée dans le numérique, et onepoint, une entreprise française spécialisée dans la transformation numérique, vont lancer ensemble un laboratoire de...

Tractable, spécialiste des solutions de vision par ordinateur pour les assurances, devient une licorne

Tractable, une entreprise développant des systèmes d'intelligence artificielle au service de la gestion des sinistres et accidents vient de lever la somme de 60...

Le projet CETI : comprendre la langue des cachalots grâce à des outils d’intelligence artificielle

Comprendre la langue utilisée par les animaux est un des enjeux de certains scientifiques : c'est notamment le cas de Denise Herzing qui étudie,...