Quand le design fiction interroge l’intelligence artificielle : le projet « utop/dystop(IA) » du Laboratoire Arts & Technologies de Stereolux à Nantes

Depuis septembre dernier et toujours dans le cadre de son cycle « Art, Design et Intelligence Artificielle », le Laboratoire Arts & Technologies de Stereolux à Nantes a lancé un projet baptisé « utop/dystop(IA) ». 

Il s’agit d’un important travail de prospection dont s’est chargé le Studio Design Friction. En quatre étapes, il a permis d’élaborer des scenarios fictionnels qui interrogent la place des IA dans notre société et imaginent comment celles-ci pourraient s’y matérialiser. Ce projet a donné lieu au reportage ci-dessus.

Ce projet « utop/dystop(IA) » met en débat les enjeux économiques, sociaux et culturels de l’intégration de l’intelligence artificielle à la vie quotidienne. Cette approche, résolument prospective, vise à susciter des discussions.

La démarche utilisée au cours de ce projet est celle du design fiction. Il s’agit d’une approche du design qui imagine et conçoit des objets fictionnels servant de support à la réflexion et à la discussion. Ces produits ou services n’ont pas vocation à être mis sur le marché, mais bien à provoquer des questionnements, des problématiques ou des critiques.

L’enjeu est également de confronter des usagers à des scénarios de design fiction mettant en œuvre des éléments d’intelligence artificielle afin de provoquer des réactions et un débat susceptibles d’enrichir les démarches d’innovation et de prospective des acteurs impliqués dans ce champ.

Vous pensez avoir trouvé une inexactitude dans cet article ? Contactez-nous

Si vous avez apprécié cet article, merci de le partager
PARTAGER