Intelligence artificielle Des chercheurs ont mis au point un algorithme de prédiction des maladies...

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Une équipe de recherche du MIT développe une fibre textile intelligente qui stocke et analyse des données

Plusieurs chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont conçu une fibre dotée de capacités numériques grâce à un réseau de neurones artificiels. Celle-ci...

Les réseaux de neurones convolutifs pour catégoriser et classifier les images des ecosystèmes pélagiques

Dans le cadre d'une mission, plusieurs chercheurs ont capturé in situ des images de la floraison printanière planctonique dans l'océan arctique, ce qui a...

Retour sur le lancement de MAESTRIA, plateforme numérique de diagnostic intégratif de la cardiomyopathie auriculaire

Le projet de recherche MAESTRIA (Machine Learning and Artificial Intelligence for Early Detection of Stroke and Atrial Fibrillation) a été officiellement lancé fin septembre....

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Des chercheurs ont mis au point un algorithme de prédiction des maladies dues à des régimes spécifiques

Les consultations auprès de nutritionnistes ont considérablement augmenté ces dernières années. Grâce aux progrès scientifiques, les régimes se sont améliorés et sont beaucoup plus adaptés au profil de chacun, en fonction de leurs besoins et objectifs. Un projet mené par des chercheurs de l’Université de technologie de Chalmers, à Götenborg, en Suède, vise à l’élaboration d’un algorithme conçu pour le domaine de l’alimentation capable de prédire de graves problèmes de santé en lien avec le régime alimentaire de chacun.

Une étude sur les habitudes alimentaires et les problèmes de santé

L’algorithme, baptisé COmputing the DYnamics of Microbiota (CODY), a été développé par une équipe de chercheurs avec pour objectif d’analyser différents facteurs caractérisant la population et lister les aliments qui seraient plus appropriés à une catégorie de personnes plus qu’à une autre. Un article explicitant l’étude liée à cet algorithme a été publié le mois dernier par Jens Nielsen, Felipe López-Isunza, Boyang Ji, Gang Li et Jun Geng.

CODY a été testé en Suède et en Finlande, avec des profils différents de ceux des modèles prédictifs basés sur des dossiers médicaux obtenus au préalable. Pour améliorer les résultats de l’algorithme, les chercheurs ont ajouté d’autres indicateurs de problèmes de santé physique comme le sang, les selles ou le mucus.

Un algorithme pour favoriser certains types de régimes

L’accent a été mis sur les bactéries et les microbes (le microbiote) afin de mieux prendre en compte les différences alimentaires selon les individus. Le système prédit correctement les variations microbiennes en réponse à une intervention alimentaire. Jens Nielsen, chercheur à l’Université de technologie de Chalmers, auteur principal de l’article, a précisé l’importance du rôle des bactéries intestinales :

“Les bactéries intestinales jouent un rôle important dans le développement de la santé et des maladies, et notre nouveau modèle mathématique pourrait être d’une grande aide dans ces domaines.”

L’algorithme CODY est conçu pour vérifier les bactéries présentes dans les aliments et les intestins et analyser leurs relations avec le corps tout au long du processus gastrique. L’objectif est de comprendre si les changements de régime affectent ce microbiote. De cette manière, les personnes peuvent ajuster et améliorer leur alimentation en anticipant les bénéfices et les effets indésirables de chaque choix. Ainsi les nutritionnistes qui préconisent un régime pourront prendre en compte ces résultats pour proposer des pistes plus précises à leurs patients.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
Collecte de dons par AssoDon

La solution de collecte de dons assodon facilite votre collecte, et inclut : - gestion de votre administratif - coaching pour votre collecte - comm...

 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Canada : l’Alberta teste « Heads-Up », la solution de détection de téléphone au volant d’Acusensus

L'usage du téléphone au volant, bien que réprimandé par la loi, est une des principales causes de distraction des conducteurs. Malgré toutes les campagnes...

IA et génomique : la perte de l’homéostasie neuronale joue un rôle central dans la maladie de Huntington

La maladie de Huntington est une maladie génétique et héréditaire rare qui conduit à une dégénérescence progressive des cellules nerveuses dans le cerveau, entraînant...

Les Etats membres de l’OMS/Europe adoptent le tout premier plan d’action pour la santé numérique de la Région

Du 12 au 14 septembre dernier, après deux années en ligne, les 53 Etats membres de toute l’Europe et d’Asie centrale ont été...

PyTorch renforce sa gouvernance avec la création de la PyTorch Foundation, qui sera gérée par la Linux Foundation

PyTorch est l'un des frameworks ML open source les plus utilisés, il a été développé par Meta AI. Soumith Chintala, l'un de ses créateurs,...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci