“Data engineering et Intelligence Artificielle pour la Banque et l’Assurance” : focus sur la chaire inaugurée par Télécom ParisTech et BPCE

“Data engineering et Intelligence Artificielle pour la Banque et l’Assurance” : focus sur la ch
Actu IA
DdLCD8MW0AI-IUk

L’école Télécom ParisTech et le Groupe BPCE ont inauguré le 14 mai dernier la chaire “Data engineering et Intelligence Artificielle pour la Banque et l’Assurance”. C’est la deuxième chaire pour laquelle les deux entités collaborent après leur association en 2015 pour soutenir la chaire “Big Data & Market Insights”. Le Groupe BPCE a donc décidé de devenir partenaire exclusif de cette nouvelle chaire qui a pour vocation d’accompagner les mutations en matière d’IA qui impactent particulièrement les secteurs de la banque et de l’assurance.

Placée sous la direction d’Albert Bifet, enseignant-chercheur à Télécom ParisTech, la chaire “Data Engineering et Intelligence Artificielle pour la Banque et l’Assurance” vise à développer la formation en intelligence artificielle et science des données pour les étudiants par le biais d’actions et de rencontres avec le Groupe BPCE.

Ces travaux interdisciplinaires contribueront notamment à développer des services de plus grande qualité, anticipant les besoins et les préoccupations concrètes des clients du Groupe BPCE. Pour Télécom ParisTech, l’objectif de cette chaire d’enseignement est de travailler avec le Groupe BPCE sur des sujets de Data Engineering, intelligence artificielle et Data Science, mais également de mieux former ses étudiants à l’intelligence artificielle, au Data Engineering et à la Science des données.

Un mode de coopération adapté

Cette chaire permet, d’une part, de stimuler les efforts en Recherche & Développement des partenaires dans le domaine du Big Data et de l’intelligence artificielle et d’autre part, d’intégrer les besoins métiers dans les travaux de recherche de l’équipe.

Albert Bifet, enseignant-chercheur à Télécom ParisTech :

« Le Machine Learning est aujourd’hui devenu stratégique car il permet d’avoir des systèmes d’Intelligence Artificielle très puissants et nous avons aujourd’hui de gros volumes de données et hardware, qui n’existaient pas avant, et que le data engineering permet de gérer. C’est une très bonne opportunité pour nous et nos étudiants de travailler sur des cas concrets, stages, thèses professionnelles et projets d’étudiants avec les grands professionnels du Groupe BPCE ».

Yves Tyrode, directeur général en charge du digital pour le Groupe BPCE :

« L’amélioration de notre compétitivité passe par l’utilisation de la data, et le big data doit permettre de répondre aux préoccupations concrètes de nos clients et à des cas d’usages issus de nos métiers. Avec cette chaire, notre objectif est de toujours servir au mieux nos clients, en améliorant notre qualité de service par l’anticipation de leurs besoins ».

Des rencontres pédagogiques

Le partenariat avec le Groupe BPCE illustre également la vertu des chaires d’enseignement en Intelligence artificielle, science en évolution rapide. Ce mode de coopération permet d’être en prise avec les besoins des entreprises et d’appliquer les connaissances en Data Engineering, intelligence artificielle et Data Science issues de la recherche aux secteurs banque et assurance.

Avec le Groupe BPCE comme partenaire exclusif, la chaire Data Engineering et Intelligence Artificielle pour la Banque et l’Assurance poursuivra plusieurs objectifs visant à renforcer la puissance de l’enseignement en sciences des données de l’école auprès des étudiants ingénieurs de la filière sciences des données et étudiants en Mastère Spécialisé Big Data à Télécom ParisTech.

Pour les étudiants :

  • Études de cas concrets et projets contribuant à la formation des étudiants ingénieurs et en Mastère Spécialisé Big Data.
  • Conférences d’experts et interventions dans les cours d’experts en Data Science.

Pour le Groupe BPCE :

  • Participation à un séminaire sur les enjeux de la science des données et sur les perspectives (emploi, R&D).
  • Participation à des événements et réunions autour des problématiques de la chaire.
  • Proposition de sujets et encadrement de stages et thèses professionnelles.
  • Participation au comité de veille mis en place par l’école dans le domaine des formations en science des données.