Intelligence artificielle Cybersécurité : 22 lauréats sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets...

Pour approfondir le sujet

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...

Cybersécurité : 22 lauréats sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets de la Commission européenne

L’appel à projets “2020 CEF Telecom Call – Cybersecurity”, autour des enjeux liés à la cybersécurité et dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe, s’est déroulé entre juin 2020 et avril 2021. 22 projets ont été sélectionnés par la Commission européenne et auront ainsi accès au fonds collectif de 11 millions d’euros. Cette aide financière servira à renforcer la capacité de l’Union européenne à réduire les cyberincidents et cybermenaces tout en décourageant leur pratique.

Des lauréats dans divers domaines de la cybersécurité

Les 22 bénéficiaires de ce financement sont répartis ainsi :

  • 12 projets offriront un soutien aux opérateurs de services essentiels (OES), aux autorités nationales compétentes et au partage et à l’analyse des informations.
  • 4 d’entre eux apporteront un soutien à la préparation, à l’analyse de la situation et à la réponse coordonnée faisant face aux incidents de cybersécurité.
  • 6 structures proposeront un appui à la coopération et au renforcement des capacités dans l’optique de rentrer dans les normes de la certification sur la cybersécurité.

Ces solutions s’inscrivent dans divers domaines comme la santé, la finance, l’approvisionnement en eau, les transports ou encore l’énergie et proviennent de 18 états membres de l’Union européenne. Ces lauréats travailleront sur les compétences et les outils qui semblent nécessaires pour se conformer aux exigences fixées par la directive SRI et par le règlement sur la cybersécurité, tout en menant des activités visant à renforcer la coopération au niveau de l’UE.

Les conventions de subvention correspondantes à chaque projet seront signées d’ici le troisième trimestre 2021 et les nouveaux projets devraient démarrer avant la fin de l’année.

Une nouvelle stratégie de cybersécurité de l’UE

Dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe dans lequel s’inscrit cet appel à projets, l’UE a déjà fourni près de 47,5 millions d’euros pour renforcer la cybersécurité entre 2014 et 2020. Ces mesures et règles prises visent à accroître la résilience des entités critiques physiques et numériques. L’UE souhaite d’ailleurs s’investir dans trois domaines liés à la cybersécurité :

  • Résilience, souveraineté technologique et leadership : réformer les règles relatives à la sécurité des réseaux et des systèmes d’information pour assurer un niveau commun de cybersécurité au sein de l’UE.
  • Renforcement des capacités opérationnelles de prévention, de dissuasion et de réaction : conception d’une nouvelle unité conjointe de cybersécurité afin de renforcer la coopération entre les organes de l’UE et les autorités des États membres chargées de la prévention et de la dissuasion des cybermenaces et de la réaction à ces dernières.
  • Promotion d’un cyberespace ouvert et mondial grâce à une coopération accrue : L’UE souhaite intensifier ses travaux avec ses partenaires internationaux, renforcer sa boîte d’outils cyberdiplomatique et accroître ses efforts en termes de cybercapacité grâce à l’élaboration d’un programme de renforcement de ces cybercapacités externes de l’UE.

Dans le cadre de cette stratégie, plus d’un milliard d’euros seront consacrés pour mettre en place ces trois axes et atteindre les objectifs fixés. D’autres appels à projets sur la thématique de la cybersécurité devraient prochainement être lancés.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...