Actualité Un consommateur sur cinq craint que les machines puissent contrôler le monde...

Pour approfondir le sujet

  • Plus d'actualités sur
  • Axway

Le MIT CSAIL cherche à appliquer le machine learning à la détection du cancer du sein

Plusieurs chercheurs du MIT CSAIL, de la Harvard Medical School et de l'Hôpital Général du Massachusetts travaillent sur l'intelligence artificielle appliquée à la détection...

deepsense.ai veut populariser le machine learning dans les universités européennes dans le cadre de l’Intel Nervana AI Academy

D'ici la fin de l'année 2017, deepsense.ai organisera 30 séminaires de machine learning et de deep learning dans plusieurs universités européennes prestigieuses dans le...

Santé et intelligence artificielle: General Electric annonce des partenariats avec Nvidia et Intel

General Electric (GE) a annoncé deux partenariats dans le secteur de la santé. Le premier avec Nvidia et le second avec Intel. Le géant...

Près d’un tiers des Américains préfèreraient un robot qu’un responsable humain

Depuis des années, des chercheurs s'intéressent aux possibles applications de la robotique et de l'intelligence artificielle dans nos sociétés à court, moyen et long...

Un consommateur sur cinq craint que les machines puissent contrôler le monde selon une enquête Axway

Intelligence artificielle, blockchain, big data, Internet des Objets ou encore réalité augmentée, les nouvelles technologies et leurs applications connaissent un véritable essor depuis quelques années. Pour mieux comprendre leurs effets, le catalyseur de transformation Axway vient de publier sa nouvelle étude mondiale sur l’impact de ces technologies dans notre vie quotidienne. Elle a été réalisée en France, en Australie, aux États-Unis et au Royaume-Uni, auprès de plus de 2600 personnes, et s’est focalisé sur leurs préoccupations concernant l’évolution de la relation entre homme et machine.

L’étude d’Axway a notamment mis en évidence que 91 % des personnes interrogées sont convaincues que les progrès technologiques leur facilitent la vie. Elle a également dévoilé un écart important entre l’impact que les technologies ont sur nos vies personnelles et professionnelles.

Les technologies ont pour le moment un impact bien plus important sur notre vie privée

Malgré de considérables investissements dans les technologies transformant les processus métier et mettant en œuvre de nouvelles pratiques de travail, réalisées par un grand nombre d’entreprises de secteurs différents, l’enquête révèle que les technologies ont un impact beaucoup plus important sur notre vie privée que sur notre vie professionnelle pour 70% des consommateurs interrogés.
Cette tendance est particulièrement manifeste chez la Génération Y, avec 75 % d’entre eux indiquant que leur vie privée est plus affectée par les technologies, contre 66 % des personnes de générations antérieures.

La technologie améliore nos vies, mais elle a des répercussions sur les compétences interpersonnelles

Tandis qu’une vaste majorité de personnes (91 %) considèrent l’impact positif des technologies sur leur vie, personnelle ou professionnelle, l’étude a permis de cerner les principales craintes quant à nos compétences interpersonnelles. Les principales préoccupations étaient les suivantes :

  • Pour 53 % des personnes interrogées, le niveau d’interaction actuel avec les technologies anéantit l’art d’engager une bonne conversation, les femmes (56 %) étant plus nombreuses à le penser que les hommes (49 %).
  • Pour 40 %, des personnes interrogées, les technologies rendent les gens plus impatients.
  • Pour 39 % des répondants, les technologies réduisent notre capacité à nous concentrer.

La ligne de plus en plus floue entre homme et machine crée les inquiétudes

A mesure que les entreprises continuent d’investir dans les nouvelles technologies et cherchent à renforcer l’impact de ces dernières au sein du monde professionnel, elles doivent examiner attentivement comment les nouvelles technologies peuvent reproduire le comportement humain, dans la logique de l’intelligence artificielle. Ces nouvelles technologies représentent une source d’inquiétude pour 85 % des consommateurs interrogés, leurs principales préoccupations étant :

  • Pour 34 % d’entre eux, l’invasion de leur vie privée par des machines.
  • Pour 29 %, la possibilité que des machines puissent faire disparaître leur emploi.
  • Pour 21 %, soit un consommateur sur cinq, le risque que des machines puissent contrôler le monde.

Par ailleurs, avec l’essor des monnaies virtuelles telles que les Bitcoins, les technologies joueront un rôle de plus en plus vaste dans l’avenir des paiements réalisés par des êtres humains.

  • Un consommateur interrogé sur quatre (23 %) pense que les monnaies virtuelles remplaceront très probablement les monnaies physiques dans les 10 à 15 prochaines années.

Personnalisation vs protection de la vie privée: des appréhensions différentes à travers le monde

Les nouvelles technologies collectent d’incroyables volumes de données personnelles, que les entreprises exploitent pour développer, commercialiser et vendre leurs produits et services. La grande majorité des répondants (83 %) sont inquiets de la façon dont les entreprises utilisent leurs données personnelles.

  • 53 % d’entre eux n’apprécient pas l’idée que des entreprises détiennent des informations les concernant. Les consommateurs en Australie (59 %) et aux Etats-Unis (55%) sont les plus inquiets, tandis que ceux les Français (44 %) sont les moins préoccupés.
  • Seuls 27 % des personnes interrogées apprécient que les entreprises utilisent leurs données pour personnaliser leurs produits et services. Les opinions concernant la personnalisation varient significativement d’un pays à un autre, les personnes interrogées en France (38 %) y accordant davantage d’importance que tout autre pays.

« En 2017, nous avons vu les technologies continuer à évoluer à un rythme soutenu de façon que les innovations comme l’intelligence artificielle, l’Internet des Objets, la blockchain et la réalité augmentée ont commencé à se démocratiser » commente Vince Padua, Chief Technology Innovation Officer chez Axway.

« Ces technologies transforment rapidement la relation qu’homme et machine entretiennent, et facilitent en fin de compte notre quotidien. Néanmoins, cette enquête révèle que pressions concurrentielles et révolution digitale sont de plus en plus présentes, et qu’utiliser les bonnes technologies est nécessaire pour prendre le virage du numérique.

Nous pensons que les résultats de cette enquête aideront les entreprises à mieux tirer parti des technologies pour innover plus rapidement, élargir leur écosystème digital et améliorer l’expérience client. »

À propos de l’enquête et d’Axway

Menée par le cabinet d’étude international Research+Data Insights (RDI) pour Axway, l’enquête a été soumise en ligne à 2 653 personnes majeures aux États-Unis, en France, au Royaume-Uni, en Australie et en Allemagne. L’échantillon de personnes interrogées était constitué d’individus des deux sexes de 18 à 60 ans.

Thomas Calvi

Partager l'article

Synapse AI : Entretien avec Julian Lucchesi, directeur des partenariats du CenTech à Montréal

L'adoption de l'intelligence artificielle en entreprise nécessite bien souvent un accompagnement. Dans ce numéro 3 de Synapse AI, Mathieu Barreau rencontre Julian Lucchesi, Directeur...

Un modèle de deep learning pour repérer plus facilement les tumeurs métastasiques complexes

Nous vous présentions récemment un système mis au point par des scientifiques écossais permettant de repérer plus facilement les mésothéliomes, une forme rare de cancer....

Trois start-up, spécialisées data et intelligence artificielle, finalistes du LVMH Innovation Award

Dans le cadre de la cinquième édition du LVMH Innovation Award, 28 start-up ont été sélectionnées. Grâce à ce prix dédié à l'innovation, les...

Quelle fiabilité pour la reconnaissance vocale utilisée pour le diagnostic du COVID-19 ?

Savoir si des patients sont atteints du COVID-19 grâce à leur voix ? C'est le défi que se sont lancé plusieurs équipes de recherche....