Des chercheurs créent un système de reconnaissance d’images pour lutter contre l’espionnage

Des ingénieurs de Google ont commencé à dévoiler un système de reconnaissance d’images léger qui pourrait permettre de lutter contre l’espionnage sur smartphone.

Reconnaissance faciale et détection du regard

La reconnaissance d’images est un domaine de recherche qui connait depuis quelques années un fort développement, notamment grâce à l’essor du machine learning. Ses applications sont multiples et vont de la conduite autonome à la robotique en passant par la sécurité.

À l’occasion de la conférence Neural Information Processing Systems (NIPS) qui se tiendra la semaine prochaine à Long Beach, Hee Jung Ryu et Florian Schroff de Google dévoileront leurs recherches concernant un protecteur d’écran électronique efficace et puissant pour mobile. Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus, le programme est capable, en temps réel, de reconnaître un visage en 2 millisecondes et de détecter un regard en seulement 47 millisecondes.

Des applications en sécurité

Pour ce faire, les chercheurs ont développé des algorithmes de détection à partir d’une base de données regroupant une liste d’utilisateurs autorisés. Si la personne regardant le dispositif ne figure pas dans cette liste, un avertissement apparait à l’écran et le contenu est masqué comme l’indique la revue du MIT.

Ce type de système est très intéressant en matière de sécurité. L’exemple proposé dans la vidéo montre que le logiciel utilise la caméra d’un smartphone afin d’avertir l’utilisateur si quelqu’un essaie de regarder par dessus son épaule. L’authentification des visages ainsi que la détection du regard permettent ainsi de pouvoir tenir des conversation privées en ligne ou des regarder des documents confidentiels dans un espace bondé en étant alerté si quelqu’un cherche à y accéder.

Le programme proposé par Google devrait également disposer d’un protecteur d’écran électronique permettant aux utilisateurs autorisés de continuer à lire sur leur appareil mobile tout en protégeant leurs données des autres spectateurs. Si l’authentification des visages est un domaine de recherche qui existe depuis plusieurs années, l’intérêt de ce système développé par Google réside son intégration à un dispositif mobile et donc relativement peu puissant.

L’IA sur les appareils mobiles

De nombreuses entreprises travaillent en effet à appliquer des solutions intelligentes à des dispositifs portables. Elles doivent donc être légères et moins gourmandes en énergie. La tendance actuelle veut que les appareils mobiles (enceintes, smartphones, etc.) puissent exploiter des solutions IA. Cependant, elles doivent pour ce faire passer par des serveurs via le cloud, ce qui peut ralentir leur fonctionnement.

Les recherches actuelles portent donc logiquement sur des systèmes basés sur du machine learning capable de fonctionner sur de simples puces. Développer des intelligences artificielles légères pour ce type de dispositifs est donc l’un des enjeux des acteurs présents sur le marché tels que Google, Huawei ou encore Samsung. Ce n’est pas une première pour le géant américain qui a récemment mis en ligne en open source TensorFlow, une bibliothèque de programmes de machine learning.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here