Intelligence artificielle Bruxelles se dote d'un nouvel institut d'intelligence artificielle baptisé FARI

Pour approfondir le sujet

Sur le même thème :

Le LNE lance une consultation publique sur sa certification autour de l’intelligence artificielle

Le Laboratoire National de Métrologie et d'Essais (LNE) a constitué un groupe de travail composé de plusieurs grands groupes industriels dans l'optique de créer...

SophI.A Summit : Rendez-vous du 18 au 20 novembre pour une édition de très haut niveau en 100% digital

L’édition 2020 du SophI.A Summit aura lieu du 18 au 20 novembre prochain. En raison de la situation sanitaire, elle se déroulera cette année...

Le programme Confiance.ai dévoile de premiers résultats significatifs avec 6 cas d’usage pratiques

Lancé en janvier 2021, le programme Confiance.ai est un pilier technologique du Grand Défi « sécuriser, certifier et fiabiliser les systèmes fondés sur l'intelligence...

Une étude de BCG-Gamma révèle les niveaux de maturité des organisations et entreprises quant à l’IA responsable

L’adoption de l’Intelligence Artificielle en entreprise avance à grande vitesse. Mais pour être déployée à grande échelle au sein des organisations, l’IA doit être...

Bruxelles se dote d’un nouvel institut d’intelligence artificielle baptisé FARI

À l’occasion de la semaine belge de l’IA organisée par AI4Belgium, l’Université libre de Bruxelles (ULB), la Vrije Universiteit Brussel (VUB) et le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale ont lancé FARI, un nouvel institut d’intelligence artificielle pour le bien commun. Le projet a décroché un budget de 10 millions d’euros auprès de la Région de Bruxelles-Capitale, dans le cadre du plan de relance. Son objectif annoncé est d'”aider les citoyens, les politiciens, les entreprises et les associations sans but lucratif à relever les défis immédiats ou à plus long terme”.

Pour ce lancement étaient réunies Annemie Schaus et Caroline Pauwels, respectivement rectrices de l’ULB et de la VUB, qui ont présenté l’institut et précisé que cette initiative avait également reçu le soutien des ministres de la Région de Bruxelles-Capitale, Barbara Trachte et Bernard Clerfayt.

FARI est une structure unique qui rassemble plus de 300 chercheurs en IA et disciplines associées, autour de projets pouvant bénéficier à l’intérêt général. L’institut encouragera la recherche sur une intelligence artificielle digne de confiance, transparente et explicable.

Il aura également pour objectif d’aider la Région de Bruxelles-Capitale et ses habitants à relever des défis auxquels ils sont confrontés dans divers domaines. Les chercheurs du FARI fourniront des idées et contribueront à des projets sur le transport, le développement durable, les services de santé, les consultations civiques sur l’IA et les algorithmes. Ses projets impliqueront activement les citoyens et renforceront l’éducation sur l’IA et ses impacts dans la région.

L’institut vise à créer un pont entre les experts en IA, les citoyens, les entreprises et les organisations locales. Il disposera de trois pôles : un pôle de recherche et d’innovation de type “think tank / data tank”, un groupe de réflexion sur l’IA au service de la société et d’objectifs d’impact sociétal et d’exploration des aspects éthiques de l’IA, les données et la société, et un pôle de test et d’expérience de l’IA.

L’institut a maintenant officiellement commencé ses activités en 2021, des projets pilotes aux activités de sensibilisation (conférences, partenariats, atelier de co-création, living labs) puis s’y ajouteront également des formations. Il s’installera dans ses bureaux de BeCentral en avril 2021.

 
Thierry Maubant

Partager l'article

Générer des structures de benzénoïdes grâce à l’intelligence artificielle

Les benzénoïdes sont une sous-famille d’hydrocarbures (molécules composées uniquement d’atomes d’hydrogène et de carbone) dont les atomes de carbone forment des hexagones. Les propriétés...

5 questions à Julien Chiaroni et Arno Pons sur le rapport sur l’IA de confiance de Digital New Deal

Comment mieux encadrer l'intelligence artificielle, lutter contre les biais et les dérives et œuvrer pour la mise en place d'une IA de confiance basée...

Ce modèle de machine learning détecte les contaminations microbiennes dans les cultures cellulaires

Les chercheurs de l’Alliance Singapour-MIT pour la Recherche et la Technologie (SMART) à Singapour, ont développé un modèle de détection d’anomalies qui utilise le...

Etude du Centre Hubertine Auclert sur « Les freins à l’accès des filles aux filières informatiques et numériques »

De nombreuses études sont menées tout au long de la scolarité des élèves, certaines se rapportent à la réussite scolaire des filles et leurs...
Recevoir une notification en cas d'actualité importante    OK Non merci