Actualité Bombardier ouvre un centre R&D sur le transport augmenté à Valenciennes

Pour approfondir le sujet

  • Plus d'actualités sur
  • CNRS

Projet Hyperlieux mobiles : les premiers résultats sur l’impact des véhicules autonomes et connectés ont été présentés

Avec le lancement des premières navettes autonomes sur route ouverte, le véhicule autonome et connecté est devenu une réalité. Objet sophistiqué qu'il faut appréhender,...

Le forum du CNRS « Que reste-t-il à découvrir ? » se tiendra ce week-end à Paris

Les 25 et 26 novembre prochains à la Cité internationale universitaire de Paris, se tiendra la cinquième édition du forum du CNRS « Que...

Paris-Saclay Autonomous Lab : Le Groupe Renault commence l’expérimentation publique de ses ZOE Cab autonomes

Le Groupe Renault a annoncé démarrer cette semaine son expérimentation publique de deux deux prototypes de Renault ZOE Cab, électriques, autonomes et partagées, sur...

Des chercheurs de Samsung présentent une méthode pour animer un visage à partir d’une seule image

Egor Zakharov, Aliaksandra Shysheya, Egor Burkov et Victor Lempitsky, chercheurs au centre de recherche de Samsung AI ont présenté une méthode permettant d'animer un...

Bombardier ouvre un centre R&D sur le transport augmenté à Valenciennes

Bombardier Transport, Prosyst et l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis ont inauguré ce mercredi 25 octobre 2017 leur laboratoire commun SURFERLAB, un projet soutenu et labellisé par le pôle de compétitivité i-Trans.

Une collaboration inédite

C’est la première fois, en France, qu’un industriel, une PME et une université mettent en commun leur savoir-faire en matière de R&D au profit de la filière transport, et ce au sein d’une même structure. Cette dernière, en plus d’être tournée vers l’innovation et la compétitivité de ses acteurs industriels, est soutenue scientifiquement par le CNRS, une preuve de la volonté des fondateurs de resserrer les liens entre la recherche et le secteur industriel.

Doté d’un budget de 2,1M€, en partie financé par le conseil régional Hauts-de-France, et constitué d’une équipe de 16 permanents (3 collaborateurs Prosyst, 4 collaborateurs Bombardier, 9 enseignants-chercheurs de l’université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis), plus 2 ingénieurs d’étude et 2 post-doc, SURFERLAB est dédié à la recherche de solutions industrielles innovantes dans le domaine des technologies numériques embarquées avec comme ambition de rendre le transport plus sûr et plus intelligent. Il est hébergé par le laboratoire LAMIH, UMR CNRS 8201.

Trois thématiques de recherche orientées sur le véhicule augmenté

Les thématiques de recherche de SURFERLAB sont orientées autour de 3 axes prioritaires :

  • la maintenance connectée et prédictive
  • l’apprentissage et modèle en intelligence artificielle
  • la conception et l’optimisation du cycle de vie du produit dans un contexte de développement durable

A court terme, les travaux de recherche de SURFERLAB se concentreront sur « le véhicule augmenté » pour rendre les systèmes de transport connectés, coopératifs et autonomes. Ils deviennent ainsi des acteurs intelligents capables d’anticiper des problèmes techniques (portes, climatisation, pression…), de les signaler et même de coopérer avec les opérateurs en leur parlant directement !

SURFERLAB se veut être aussi une structure ouverte

Bombardier Transport, Prosyst et l’université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis ont fait le choix de mettre à disposition le personnel du laboratoire, à destination de tous les acteurs du secteur du transport (ferroviaire, routier, aérien, maritime) qui travaillent dans les domaines de l’intelligence distribuée, des systèmes embarqués et de l’intelligence artificielle.

Cette vision originale permet aux acteurs de définir eux-mêmes les sujets à traiter au fil de l’eau avec de nouveaux partenaires, et ce, de manière complètement autonome, ce qui est impossible à opérer lors d’appels à projet traditionnels. Il est en outre ouvert à toute collaboration avec des partenaires extérieurs.

 

Johanna Diaz

Partager l'article

Focus sur le projet APRIORICS de l’IUCT-O Toulouse : IA et médecine personnalisée pour lutter contre le cancer du sein

Le projet APRIORICS (Apprentissage Profond Renforcé par l’ImmunohistOchimie pour la Requalification d’Images de Cancers du Sein) a pour objectif d’utiliser l’intelligence artificielle afin de décrire...

Focus pays : Webinaire « L’intelligence artificielle, instrument de relance économique en Tunisie ? »

Le 29 juillet dernier, le ministère de l'industrie et des PME, en collaboration avec le projet Innov’i – EU4Innovation, a organisé un webinaire réunissant...

Le corpus d’articles arXiv est désormais disponible sur Kaggle

Le corpus d'articles arXiv permet depuis plus de 30 ans à la communauté de chercheurs et au public d'avoir accès aux articles scientifiques dans...

Scikit-learn, SOFA, Coq, Pharo : Inria lance son Academy de formation continue dédiée aux logiciels libres

Inria a présenté fin juillet son nouveau dispositif de formation continue. Centré sur les logiciels libres cette structure permettra l’accès aux grands noms des...