Intelligence artificielle Baidu World 2021 : annonce d'une voiture autonome de niveau 5 et...

Pour approfondir le sujet

  • Plus d'actualités sur
  • Baidu

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...

Baidu World 2021 : annonce d’une voiture autonome de niveau 5 et de la production en masse de sa puce d’IA

Lors du Baidu World 2021 s’étant déroulé le 18 août dernier, le géant technologique chinois a dévoilé son prototype de véhicule autonome. Selon les dires de la firme, la voiture disposerait d’une autonomie de niveau 5 SAE, à savoir le niveau le plus élevé qui existe. En parallèle de cette annonce, Baidu a également annoncé étendre son service de robotaxi et avoir commencé à produire en masse sa puce d’IA Kunlun II .

Un nouveau prototype de véhicule autonome de niveau 5 proposé par Baidu ?

Le Baidu Robocar, c’est le nom du nouveau projet de véhicule autonome du géant chinois de la technologie. Ce prototype est présenté comme capable de conduire de manière totalement autonome avec les mêmes capacités qu’un conducteur humain. En prenant en compte cette description, le véhicule disposerait d’une autonomie de niveau 5, ce qui correspond à un moyen de transport entièrement autonome pouvant se déplacer n’importe où, n’importe quand. Toutefois, il est important de noter qu’il s’agit là que d’une simple supposition faite par rapport à la description qui est faite du modèle par l’entreprise.

Le véhicule ne dispose pas de volant ni de pédales, et peut accueillir deux passagers. Il possède deux portes rétractables, un clavier de commande et un grand écran intelligent qui permettent aux passagers de prendre connaissance de l’ensemble des données du véhicule à un instant précis.

À l’heure actuelle, aucun véhicule autonome de niveau 5 n’existe sur le marché, il n’existe au mieux que des véhicules autonomes de niveau 4 dont la réglementation est encore sujette à débat. Au Royaume-Uni, le gouvernement a autorisé l’utilisation de véhicules autonome de niveau 3 avec une vitesse limitée à 60 km/h. En Allemagne, le Bundestag (le parlement allemand) a autorisé dans certains cas bien spécifiques, l’utilisation de véhicules autonomes de niveau 4.

Lancement de la production à grande échelle de Kunlun II : la deuxième génération de la puce d’IA de Baidu

En parallèle de l’annonce de son nouveau véhicule autonome, Baidu lance la production à grande échelle de Kunlun II, sa puce de deuxième génération. C’est au début de l’année 2020 que la première génération de Kunlun avait été produite en masse. Elle avait été utilisée pour les véhicules électriques intelligents et datacenters de la société.

La puce exploitera la technologie pour graver sur 7nm et la marque affirme que sa capacité de calcul sera deux à trois fois supérieure à la puce Kunlun de première génération. Entre autres cas d’utilisations, Kunlun II sera utilisée pour la conduite autonome, le trafic intelligent et les assistants intelligents.

En marge de ces deux annonces, Baidu a également annoncé qu’il allait étendre son service de robotaxi Apollo Go qui sera désormais rebaptisé Luobo Kuaipao et qui est présent à Pékin depuis le mois de mai 2021. En juin dernier, le géant technologique a signé un partenariat avec BAIC Group, un constructeur public afin qu’il puisse construire 1 000 véhicules autonomes pour son service de robotaxi.


1ère Marketplace de l'IA et de la transformation numérique vous recommande :
 
Zacharie Tazrout

Partager l'article

Skoda ouvre son laboratoire dédié à l’intelligence artificielle pour améliorer sa production de véhicules électriques

Au sein de l'Université technique d'Ostrava, en République tchèque, le constructeur automobile Skoda a inauguré un laboratoire de production par intelligence artificielle (AIM.Lab). Cette...

Recevez le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle

Le numéro 5 d’ActuIA, le magazine de l’intelligence artificielle, arrive en kiosques et en version numérique le 21 septembre 2021 ! Recevez-le directement chez...

Québec : création d’une chaire de recherche en numérique de la santé pour mieux soigner les maladies rares

Mieux comprendre les maladies rares afin de mieux les diagnostiquer et les traiter efficacement constitue un défi de taille en raison de la multiplicité...

Greenly lève 3 millions de dollars pour déployer sa solution de comptabilité carbone alimentée par l’IA

Greenly, une start-up technologique spécialisée dans l'aide aux organisations à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, a annoncé cette semaine une levée de...