Actualité Tencent, le géant chinois méconnu de la course à l'intelligence artificielle

Pour approfondir le sujet

Apple rachète la start-up Inductiv spécialisée dans le traitement des données pour améliorer Siri

Apple a confirmé l'acquisition d'Inductiv, une start-up canadienne utilisant l’intelligence artificielle pour automatiser les tâches d’identification et de correction des erreurs dans les données....

Le Laboratoire de l’Egalité, en partenariat avec Renault et Engie présente son « Pacte pour une Intelligence Artificielle Égalitaire »

La semaine dernière, à l'occasion de l’événement ExplorIA organisé par le collectif Impact AI, Le Laboratoire de l’Egalité, en partenariat avec Renault et Engie,...

Usine du futur : le projet ASSISTANT porté par IMT Atlantique sélectionné pour Horizon 2020

Le projet ASSISTANT, un consortium proposant de développer des solutions de rupture pour l’industrie manufacturière, en utilisant l’Intelligence Artificielle pour optimiser les systèmes...

Tencent, le géant chinois méconnu de la course à l’intelligence artificielle

Alors que la course à l’intelligence artificielle est lancée entre les géants d’internet, l’un d’entre eux, le groupe chinois Tencent a annoncé le 2 mai dernier l’ouverture d’un laboratoire à Seattle, entièrement dédié à la recherche dans ce domaine. Presque inconnu en Europe, Tencent, leader chinois des services mobiles et internet pesant plus de 300 milliards de dollars, reste généralement discret sur ses avancées.

La création de ce nouveau laboratoire dirigé par Yu Dong, ancien scientifique de Microsoft Research est une nouvelle étape pour le groupe chinois après l’annonce en mars dernier de l’embauche de Zhang Tong, ancien responsable de laboratoire de Big data de Baidu à Pékin.

En décembre 2016, Tencent annonçait également l’ouverture d’un nouveau laboratoire d’intelligence artificielle à Shenzhen. Enfin, il y a quelques jours, le Financial Times indiquait également que le groupe développait actuellement de deux types de casque de réalité virtuelle qui le positionnerait au cœur d’un secteur en plein essor.

En Chine, Tencent dispose d’une très solide réputation grâce à WeChat. L’application lui permet en effet de disposer des données de ses 889 millions d’utilisateurs, fin 2016, et de les utiliser pour concevoir ses algorithmes. Au cœur de ses projets de développement en intelligence artificielle, Tencent cherche désormais à permettre à WeChat de parler avec les utilisateurs.

Le Docteur Andy Chun, expert en intelligence artificielle et professeur agrégé à l’University de Hong Kong, explique à Quartz que:

WeChat est beaucoup plus enraciné dans la vie quotidienne moyenne des citoyens chinois qu’Alibaba ou Baidu. Amazon et Google n’ont rien de comparable.

Les données (interactions, contacts, goûts, localisation, etc.) auxquelles à accès Tencent lui confèrent un véritable avantage face à ses concurrents, Baidu et Alibaba. Pour l’instant, le groupe reste en retard par rapport aux géants d’internet que sont Google, IBM, Amazon ou encore Apple, mais il s’agit d’un concurrent à suivre en ce qui concerne le futur de l’intelligence artificielle.

Dernières actualités

Apple rachète la start-up Inductiv spécialisée dans le traitement des données pour améliorer Siri

Apple a confirmé l'acquisition d'Inductiv, une start-up canadienne utilisant l’intelligence artificielle pour automatiser les tâches d’identification et de correction des erreurs dans les données....

Le Laboratoire de l’Egalité, en partenariat avec Renault et Engie présente son « Pacte pour une Intelligence Artificielle Égalitaire »

La semaine dernière, à l'occasion de l’événement ExplorIA organisé par le collectif Impact AI, Le Laboratoire de l’Egalité, en partenariat avec Renault et Engie,...

Usine du futur : le projet ASSISTANT porté par IMT Atlantique sélectionné pour Horizon 2020

Le projet ASSISTANT, un consortium proposant de développer des solutions de rupture pour l’industrie manufacturière, en utilisant l’Intelligence Artificielle pour optimiser les systèmes...

Focus sur ScikitEDS : un outil de visualisation de suivi des flux de patients malades

Focus sur ScikitEDS, un projet de la Mission Covid d'Inria porté par Alexandre Gramfort (EPC Parietal). Suite à l'appel aux bonnes volontés lancé par...