Actualité Selon Adobe, 88 % des entreprises françaises misent sur l’intelligence artificielle pour...

Pour approfondir le sujet

Intelligence artificielle : Le portail ActuIA s’ouvre au sponsoring

Pourquoi ouvrir ActuIA au sponsoring ? ActuIA.com, source d’information de référence pour l’écosystème IA francophone propose au quotidien l’actualité de l’intelligence artificielle, de façon 100%...

Tortoise publie son Global AI Index : la France, 6ème en IA

Le développement de l'écosystème mondial de l'IA voit naître le besoin de se doter d'outils de mesure. Tortoise propose un Global AI Index présenté...

Le magazine ActuIA désormais disponible en version électronique

Bonne nouvelle, le magazine de l'intelligence artificielle est désormais disponible en version électronique, au numéro et à l'abonnement. Ce nouveau format vient compléter le...

La date de publication définitive d’ActuIA en kiosque

Vous le savez très probablement, le portail ActuIA lance ce mois-ci son magazine papier : ActuIA, le magazine de l'intelligence artificielle. Le contexte social de...

Selon Adobe, 88 % des entreprises françaises misent sur l’intelligence artificielle pour renforcer la personnalisation

L’intelligence artificielle est au coeur des stratégies de transformation digitale de nombreuses entreprises. Réduction des coûts mais aussi augmentation du chiffre d’affaire incitent les dirigeants à se pencher sur de nouveaux outils et pratiques. Dans ce contexte, Adobe a lancé son étude “Context is Everything. How the pursuit of relevance and personalisation has sparked an AI gold rush”. Elle dévoile que les entreprises françaises ayant adopté l’IA embauchent et forment leurs collaborateurs pour offrir aux clients des expériences digitales mieux adaptées.

Les entreprises françaises adoptent l’intelligence artificielle (IA) pour donner du sens aux données client et offrir des expériences mieux adaptées et plus personnalisées, tout en se conformant au RGPD. Une étude menée par Adobe — qui sera publiée prochainement dans un rapport intitulé Context is Everything — montre qu’une immense majorité des entreprises françaises (88 %) citent la personnalisation parmi leurs priorités, alors qu’elles sont seulement 35 % à déclarer offrir actuellement un niveau de personnalisation suffisant.

5
Adobe

Si ce pourcentage est supérieur à celui de la plupart des marchés européens couverts par l’enquête (42 % en Allemagne, 35 % en Suisse, 30 % au Royaume-Uni, 23 % dans les pays nordiques et seulement 22 % au Benelux), il reste encore du chemin à parcourir et la priorité doit être donnée à une gestion plus efficace des données.

1
Adobe – Illustration basée sur la totalité des entreprises interrogées

Presque les deux tiers (65 %) des entreprises françaises déclarent collecter des volumes de données trop importants provenant d’un trop grand nombre de sources et la moitié d’entre elles (50 %) affirment qu’elles ne traitent pas ces données assez rapidement. Presque la moitié des interrogés (44 %) déclarent en outre que le RGPD a contribué à freiner leur processus de personnalisation.

2
Adobe – Illustration basée sur la totalité des entreprises interrogées

L’IA promet de donner aux entreprises une plus grande maîtrise de leurs données et la capacité de mieux les analyser, ce qui séduit les marques françaises. Plus des deux tiers (67 %) prévoient une mise en œuvre de l’IA d’ici 2019, ce chiffre atteignant 91 % d’ici 2020.

Lionel Lemoine, Head of Solution Consulting, South West Europe chez Adobe constate :

« Les entreprises françaises sont parfaitement conscientes de la nécessité de se rapprocher de leurs clients et de leur offrir des services plus personnalisés si elles veulent rester dans la course.

Il y a encore quelques années, il semblait impossible d’atteindre le niveau d’analytics nécessaire à une personnalisation efficace à grande échelle. C’est désormais possible grâce à l’IA qui permet aux entreprises d’obtenir rapidement des informations cruciales sur le client à partir de gigantesques volumes de données. »

Compétences requises et culture de la responsabilité

Les entreprises françaises veulent s’assurer de recueillir les fruits de leur investissement dans l’IA. Pour ce faire, elles misent clairement sur le recrutement de nouveaux talents, mais aussi la formation de leurs collaborateurs :

  • 71 % recrutent un personnel compétent pour tirer parti de l’IA.
  • 66 % forment leurs collaborateurs actuels.
  • Les trois principales compétences recherchées par les entreprises françaises sont celles en informatique (53 %), en analyse des données (49 %) et en éthique (48 %).
  • Les compétences en marketing et en informatique (64 %) sont les deux priorités en matière de formation des salariés actuels, suivies de celles en analyse des données (62 %).

    3
    Adobe – Illustration basée sur la totalité des entreprises interrogées

Lionel Lemoine poursuit :

« Les marques françaises n’envisagent pas l’IA que sous un angle technologique. Elles misent sur des compétences plus larges incluant la gestion optimisée de l’expérience client et une approche éthiquement et culturellement juste, aussi bien pour elles que pour leurs clients. »

4
Adobe – Illustration basée sur la totalité des entreprises interrogées

Méthodologie :

Adobe a chargé le cabinet d’études Coleman Parkes d’interroger 600 décideurs, à raison de 100 par région ou pays européen suivant : Allemagne, Benelux, France, pays nordiques, Royaume-Uni et Suisse. Les entretiens se sont déroulés entre le 21 août et le 12 septembre 2018. Les résultats complets de l’enquête sont disponibles ici.

Pierre-yves Gerlat

Partager l'article

Industrie 4.0 : Partenariat entre Renault et Google Cloud sur la digitalisation des usines et de la chaîne logistique

Aller plus loin dans l'industrie 4.0 grâce au machine learning et à l'intelligence artificielle, c'est l'objectif du Groupe Renault. Pour ce faire, le constructeur...

Ethique de l’intelligence artificielle : Participez à la consultation de l’UNESCO pour l’élaboration d’une recommandation

Dans le cadre de la décision de la Conférence générale de l'UNESCO lors de sa 40e session en novembre 2019, l'UNESCO s'est engagée dans...

L’OTESIA lance ses 4 premiers projets IA dans la santé, la prévention du cyber-harcèlement, l’éducation

En novembre dernier était lancé l’Observatoire des impacts Technologiques Economiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle (OTESIA) dans les Alpes-Maritimes. Une première en France et...

Replay Dataquitaine : Processus de Décision Markovien et Apprentissage par Renforcement

Dataquitaine propose en replay son Atelier-Webinaire Data Science, organisé par Digital Aquitaine, le 30 juin 2020. Ce séminaire était dédié à la thématique "Processus...