Retour sur le lauréat du AI for Health 2019 : Owkin

Retour sur le lauréat du AI for Health 2019 : Owkin
Actu IA
owkin_challenge_ai_2019_0

La Région Île de France a annoncé la semaine dernière le lauréat de son challenge “AI for Health” : Owkin. La start-up s’est vue attribuer, dans le cadre du plan IA2021, un Grand Prix de 1,5 million d’euros qui lui permettra de poursuivre ses travaux de R&D dédiés à la lutte contre le cancer.

Dans le cadre du Plan IA2021, la Région avait lancé en avril 2019 trois challenges sur l’intelligence artificielle, en partenariat les Paris Region AI Challenges « AI for Health », « AI for Industry » et « AI for Citizens », dotés chacun de 1,5 million d’euros de prix.

AI for Health se donne comme ambition de rassembler les écosystèmes de l’IA et de la santé (60 intervenants, 20 pays représentés, 5 heures de conférences et 50 cas d’usage présentés par des startups, experts, chercheurs et institutions médicales) autour des opportunités offertes par l’IA pour révolutionner le secteur de la santé.

Lauréate du « AI for Health », Owkin a été désignée par un jury composé de professeurs en oncologie de rang mondial, de spécialistes de l’intelligence artificielle de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) et de CentraleSupélec, ainsi que de représentants d’institutions du secteur de la santé comme Medicen et Cancer Campus.

Un partenariat avec l’Institut Gustave-Roussy

Le Challenge « AI for Health » était ouvert aux start-up et PME françaises et européennes, à condition qu’elles soient implantées ou qu’elles aient un projet d’implantation en Île-de-France. Il a été élaboré en partenariat avec l’institut Gustave-Roussy, 1er centre de lutte contre le cancer en Europe.

L’IA pour lutter contre le cancer

Lors de ce challenge, les candidats devaient s’appuyer sur l’intelligence artificielle afin d’apporter des réponses à deux problématiques liées au cancer :

Développer un algorithme basé sur l’analyse de données multiples afin de quantifier le risque de rechute chez les patientes présentant un cancer du sein localisé.
Mettre en évidence un biomarqueur pronostique à partir de clichés d’imagerie scanner et ultrasons, afin de sélectionner le traitement le plus adapté pour chaque patient.

« Machine learning » et recherche clinique

Cofondée en 2016 par Thomas Clozel – médecin cancérologue et chercheur –, et Gilles Wainrib –enseignant chercheur au département informatique de l’École normale supérieure après être passé par l’université de Stanford aux États-Unis –, Owkin est une société spécialisée dans l’intelligence artificielle utilisant des technologies de « machine learning » appliquées à la recherche clinique.

« Grâce à la Région Île-de-France – qui a permis cette association –, nous sommes ravis de débuter une longue et riche collaboration avec l’institut Gustave-Roussy, connu comme la référence européenne dans la lutte contre le cancer. Nous travaillons désormais ensemble avec un seul et même objectif : faire avancer la recherche en oncologie. » – Thomas Clozel, CEO de Owkin.

Owkin a été parmi les premières sociétés à utiliser le « transfert learning » au service des données médicales et de la recherche en transférant l’intelligence d’un modèle prédictif à un autre. Également pionnière dans les technologies d’apprentissage fédéré, la start-up a élaboré des modèles prédictifs qui améliorent la prise en charge thérapeutique des patients et accélèrent le développement de médicaments.